31/03/2008

Les partis minoritaires dans la Constituante?

629475795.jpgL'introuvable société civile se retrouvera-t-elle dans la Constituante? L'élaboration des listes de candidats va bon train. Chaque parti compte y faire élire des représentants plus ou moins colorés. Plusieurs ont annoncé ouvrir leur liste.

Et comme si la douzaine de partis qui animent la vie politique genevoise ne suffisait pas, voilà que des associations se lancent dans la course. Poids lourds de la société civile (76 associations, 23'000 membres, les patrons ont déclaré, vendredi 28 mars, dans Sandoz TG 28 mars 08.pdf, avoir déjà quelques locomotives.

Bref, si toutes les grosses associations se mettent dans l'idée d'avoir des élus parmi les 80 constituants, on pourrait bien avoir à choisir en 15 à 20 listes le 19 octobre prochain. Et comme les apparentements de liste ne seront pas possibles, les partis pourraient bien se retrouver minoritaires au sein de l'assemblée.

 

JFM 

 

 

Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaire ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit d'envoyer votre point de vue à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.

 

 

12:18 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/03/2008

Règles du jeu

Victor Dumitrescu et Djii se sont livrés à un échange de commentaires sans relation avec le débat d'idées ouvert par le billet intitulé "Fusionner la Ville et le canton?".

 

En tant que responsable des blogs hébergés par la Tribune, j'ai donc décidé d'effacer ces commentaires pollueurs. On les trouvera ici.

 

Encore un fois, un blog, celui-ci en particulier, n'est pas une table de bistrot. C'est un espace public de débat, d'information, d'échange de points de vue. Merci à tous et à chacun de respecter les règles usuelles de la civilité et de s'en tenir au sujet évoqué.

 

 

Jean-François Mabut
Blogs sur www.tribune.ch
T: +4122 322 37 10
M: +4179 400 11 18
C: Jf.mabut@edipresse.ch
B: http://jfmabut.blog.tdg.ch

11, rue des Rois,
cp 5115, 1211 Genève 11

 

14:17 Publié dans Mode d'emploi du blog | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

19/03/2008

Fusionner la Ville et le canton?

 

"Rattacher la Ville au canton, un peu comme à Bâle-Ville". C'est le testament constitutionnel du professeur Auer, qui a donné sa dernière leçon en notre Alma Mater vendredi dernier, et que Dominique von Burg a interviewé dans la Tribune du 17 mars.

 

L'idée de fusionner la commune de la Ville au canton, conçue par un certain Laurent Moutinot en 1999 a été tuée dans l'œuf par une indiscrétion tombée dans l'oreille d'un journaliste de la Tribune. Laquelle s'était empressée de publier le projet le jour où le Conseil d'Etat devait en discuter avec le Conseil administratif de la Ville autour d'une table. Ulcérés d'apprendre la nouvelles dans la presse, les magistrats de la Ville avaient boudé l'agape politique.

 

Faut-il vraiment relancer cette idée alors que les limites de la ville s'étendent bien au-delà de la frontière politique de la commune de Genève? Faut-il fusionner également au canton les villes de la couronne? Mais Plan-les-Ouates, Veyrier et Bernex, qui vont bientôt franchir le cap des dix mille habitants, ne sont que des banlieues sans aucun caractère urbain. Et quel est le centre urbain de Thônex? Annemasse ou Genève?

 

La fusion est démocratiquement et politiquement impossible. On ne voit pas quel argument convaincrait les citoyens de Genève de se faire hara kiri. Et la gauche qui tient la ville jamais n'acceptera de dissoudre son pouvoir dans un canton qui reste majoritairement ancré à droite.

 

Il faut faire preuve d'inventivité. Laissons donc, sauf volontés locales particulières de regrouper des communes (Russin et Dardagny, Bardonnex, Perly-Certoux et Plan-les-Ouates, Troinex et Veyrier, les Trois Chênes, Soral, Laconnex et Avusy, Corsier, Anières et Hermance, Gy et Jussy, etc.), laissons donc perdurer la géographie des communes du XIXe siècle.

 

Considérons simplement qu'elles n'ont plus la bonne dimension pour gérer intelligemment et économiquement les tâches publiques. Laissons à un collège de trois ou cinq magistrats élus des tâches de justice de paix, d'animation de quartiers, de supervision du monde associatif subventionné, d'intégration des nouveaux habitants. Et confions à des agences publiques ou privées contrôlée par des assemblées d'usagers élues, la gestion des grands domaines de l'Etat.

  • Aux Services industriels la gestion des déchets, des eaux (propres et usées) et des réseaux de fluides.
  • A l'Agence autonome de la santé publique, la gestion des Centre de soins et de prévention et de leurs personnels.
  • A l'Agence autonome de l'action sociale, la gestion des aides sociales, des personnels de l'action sociale et l'animation des quartiers.
  • Au DIP, ou à une Agence autonome ad hoc, la gestion du parascolaire et du périscolaire et de leurs personnels.
  • Au DAEL, ou à une Agence autonome ad hoc la gestion de l'Urbanisme et des autorisations de construire.

 

Chacune de ses agences (et d'autres sans doute) pourrait sans peine étendre son territoire d'action via des conventions passées avec les Conseils municipaux qui leur confieraient la gestion des ces tâches publiques. Ainsi le droit démocratique serait préservé. Des assemblées d'usagers élues se réuniraient une fois par an pour soumettre les directions aux questionnements légitimes et désigner leurs représentants au conseil d'administration de ces agences.

 

Les Services industriels, qui fournissent de l'eau à Annemasse et qui viennent de signer un accord de partenariat avec les Services industriels de Nyon, et les TPG avec Unireso préfigurent cet avenir d'agences publiques dont le territoire d'action débordent les frontières politiques devenues obsolètes. Restent à les doter d'assemblée d'usagers.

 

JFM

 

Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaire ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit d'envoyer votre point de vue à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.


 

10:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

18/03/2008

La laïcité selon les radicaux

Et bien ça commence bien! Les amoureux des textes concis vont en perdre leur latin.



Les radicaux viennent de diffuser sur leur site internet et par courriel un article de la future Constitution genevoise. Comme de juste le parti, qui fut atteint au XIXe siècle de crises anticléricales particulièrement aigues, pose ses jalons dans le domaine oh combien sensible de la laïcité. Ce choix inspire à Soli Pardo, président de l'UDC Genève, un billet cinglant intitulé: "Première proposition radicale pour la Constituante : clientélisme, xénophobie et atteinte à la liberté des cultes"



Aujourd'hui l'ennemi de la République n'est plus le duc de Savoie, ni l'église catholique ultramontaine, ni le Temple solaire, c'est le fanatisme religieux, islamique en particulier. Cela donc donne ceci. Le monstre est accompagné d'un exposé des motifs de cinq pages non signé que l'on peut consulter ici. (JFM)



L'article et le document a été élaboré par un groupe de travail "laïcité", à la suite de la fête de la laïcité organisée le 28 juin 2007 à l'occasion du centenaire de la séparation de l'Eglise et de l'Etat à Genève. Le communiqué du parti radical ajoute que son groupe de travail s'est également appuyé sur les réflexions du "forum laïcité" du PRG, en 2004, et sur celles de l'assemblée des délégués du parti radical suisse à Morat, les 18 et 19 août 2006.

10:52 Publié dans 1 Principes généraux | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

13/03/2008

Wiki constititutonnel: l'enfer du décor

Véronique Purro, ex- et future (?) candidate au Conseil d'Etat, signe sur le site du Parti socialiste un papier intitulé: "La Constituante : pratiquer la démocratie participative".

 

 

"Les Socialistes veulent montrer l’exemple", écrit la députée et directrice du service social de la Ville de Genève. Le site internet du PSG devrait donc devenir une agora des temps modernes et permettre aux citoyens lambda de dire comment ils veulent être gouverner dans les 100 prochaines années.

 


Les socialistes, dont une commission planche sur la nouvelle constitution depuis deux ans déjà, vont-ils mettre en ligne un wiki constitutionnel. Rappelons-leur que les radicaux ont lancé http://www.constituante.ch il y a plus d'une année. Sans grand succès jusqu'à présent (la page d'accueil n'a d'ailleurs pas été mise à jour depuis le 19 février 2007).

 

 

Comme l'enfer est pavé de bonnes intentions, la démocratie participative risque de se transformer en machine diabolique dès qu'elle est mis au service d'une couleur politique.

 

 

Prochaine étape, le 9 avril. Ce soir-là, l’Assemblée générale statuera sur une disposition transitoire des statuts du PSG prévoyant pour cette élection l'accueil de candidats hors parti.

 

Une autre Assemblée générale, le 29 mai décidera définitivement de la composition de la liste « socialistes ».

 

JFM

 

14:51 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les jamais élus et les non cumulards

Les radicaux désigneront leurs 40 candidats à l'assemblée constituante le 15 mai. Elle comportera pour moitié des jamais élus et pour l'autre des non cumulards. Et est ouverte aux non radicaux.


Dans le meilleur des cas et compte tenu que la Constituante comptera 80 députés et que le quorum à 3% va faire fleurir les petites listes, 30 à 35 candidats resteront donc sur le carreau au soir du 19 octobre 2008. Les radicaux pourraient les repêcher pour l'élection du Grand Conseil qui tombera un an plus tard.

 

Les intéressés trouveront tous les détails ici.

09:36 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

12/03/2008

Les pères de la Constituante genevoise ne descendent pas dans l'arène

Non, l'Association "Une nouvelle constitution pour Genève" ne présentera pas une liste en octobre pour l'élection de la Constituante. La décision est tombée le 4 mars. L'association ne s'est pas sabordée non plus et a confié à un nouveau comité le soin de définir son rôle d'ici à cet automne. En voici la liste, on trouvera le procès-verbal de l'assemblée générale ici. L'ancien député socialiste François Brutsch ouvre la marche et l'ancien conseiller d'Etat libéral Olivier Vodoz la ferme. Deux véritables serviteurs de l'Etat. C'est bon signe.

 

BRUTSCH François
BURGER Dominique
CORTORREAL Eustacia
DEBENEY Elisabeth
DOELKER Eric
HUTMACHER Walo
LACOMBE Françoise
LAMBELET Sylvie, présidente
MAHLER Raphaël
NAEF André
PERILLAT Michel
RIHS David
SERDALY Christine
TANQUEREL Thierry, trésorier
TRONO Yves-Marie
VERNET Jaques
VODOZ Olivier

 

11:30 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

La Constituante, un dégradé d'Infrarouge?

Xavier Vollenweider, secrétaire général de la Fédération associative genevoise annonce ce mercredi 12 décembre dans l'invité de la Tribune de Genève la décision de son association de présenter une liste à la Constituante. Objectif: éviter que les partis monopolisent le débat et que "la Constituante devienne un clone du Grand Conseil et/ou un dégradé d’Infrarouge".

La FAGE, créée en juin 2007 et qui prétend représenter tout le monde associatif genevois, a ouvert un forum citoyen (www.constitutiongenevoise.ch). (JFM)

 
 

Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaire ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit de l'adresser à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.

 

09:52 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/03/2008

Deux femmes. Pour faire le ménage?

Deux partis ont désigné deux femmes pour conduire leur liste électorale à la Constituante, dont l'élection aura lieu en octobre prochain.

 

Le Parti démocrate-chrétien a désigné sa championne de la Constituante. Il s'agit de Patricia Solioz Mathys, ancienne vice-présidente du parti et ex-candidate au Conseil national.

 

.

 .

 

De son côté, le parti libéral a confié les rennes de la révision de la Charte fondamentale de la République à Bérangère Gautier. Qui, dans le Nouveau libéral du mois de janvier, écrit que "La Constituante sera un formidable cours d'instruction civique in vivo". Ce qui lui vaut les commentaires acerbes de Pierre Vanek sur le site de Solidarités. ça promet!

 

 

 

A noter encore, la conférence d'adieu du professeur Auer qui aura lieu ce vendredi à 17h30 à Uni Mail (R380) et dont on dit qu'il devrait faire des propositions audacieuse avant d'aller professer du côté alémanique où les bourses sont plus généreuses. (JFM)

10:45 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/03/2008

Les Verts butinent tous azimuts

La bise du Salon de l'auto a ralenti l'éclosion du printemps, mais les Verts font éclater leurs bourgeons et les frontières de leur parti.

 

L'enjeu est d'envergure, il ne s'agit rien moins que peser de tout son poids dans la future assemblée constituante que les Genevois vont élire le 18 octobre prochain. Les écologistes lancent donc un appel à des personnes extérieures et accepteront des candidats non encartés, mais qui se reconnaissent dans les objectifs énoncés ici. Feront-ils subir un examen à ces représentants de l'introuvable société civile?

 

Soyons sûrs que tous les partis vont semblablement élargir leur prés carrés, de sorte que le flou des individus sans étiquette rendra la direction de la future assemblée fort aléatoire. Mais ne sommes-nous pas justement entré dans l'ère de la logique floue?

 

En tête de leurs priorités, les Verts installent la responsabilité écologique qui postule que toute action humaine doit sauvegarder la base de la vie sur notre Planète. Objectif bien ambitieux qui appartient peut-être à la Charte mondiale des être vivants (c'est ainsi que Levi-Stauss voulait il rebaptiser la Déclaration universelle des droits de l'homme), mais qu'on en voit pas trop faire objet de débat au niveau d'une constitution cantonale. A moins bien sûr d'imaginer une future position pour Madame Egalité qui ne se satisfaisant pas d'être directrice bientôt de l'Office des droits humains voudra régenter le ministère des vivants.

 

Pour le reste et sur un plan plus opérationnel, l'appel des Verts pousse le vieux principe de la subsidiarité jusqu'à l'absurde ou jusqu'au blocage complet des institutions c'est selon.

"La décentralisation des délibérations et décisions politiques implique de les rendre accessibles aux associations et aux citoyens."

Ce qui en clair donne à chacun un droit de veto.

 

JFM

 

Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaire ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit de l'adresser à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.

 

 

 

15:29 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook