• L'avenir du procureur général

    Le procureur est élu. Quel sera son avenir dans la nouvelle Constitution genevoise ?

    Cette citation tirée du journal Le nouveau libéral signée Olivier Jornot, ancien président du Parti libéral, dit qu’elle ne sera pas tranquille :

    «Quel rapport entre la justice et le monde politique? L’actuelle constitution genevoise, dans la tradition de l’Ancien Régime, fait du Procureur général un magistrat tout puissant, chef du pouvoir judiciaire. Dans le même temps, elle lui donne des compétences en matière d’ordre public que le Conseil d’Etat, à juste titre souvent, lui conteste. Et surtout, l’intendance ne suit pas, puisque le pouvoir judiciaire n’est autonome, quant à son organisation, que sur le papier.»

    JFM

     

    Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaires ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

    Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit d'envoyer votre point de vue à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.

     

  • Le Grand Conseil à bout de souffle?

    "Les constituants genevois de 2008 ne seront pas des révolutionnaires, ni des partisans du Grand Soir, ou des Lendemains qui chantent, écrit Michel Halpérien dans le Nouveu Libéral du mois d’avril. Ils seront des visionnaires paisibles, attachés à repenser le fonctionnement de notre Etat. Rédiger la Constitution consistera d’abord à affirmer l’état de droit", poursuit le président du parti libéral genevois. Qui ouvre ensuite, heureusement, toutes grandes les vannes de la refondation du canton de Genève.

    Lire la suite

  • Pas de cumul chez les socialistes

    Les membres de la Constituante labellisés socialistes ne pourront pas siéger simultanément au Grand Conseil. Dès le 18 avril, une plates-formes sera mise en discussion à l’interne en vue de sa validation définitive le 29 mai prochain.

    Lire la suite

  • 18 août 08: acte I de la Constituante

    Les partis et groupements ont jusqu'au 18 août pour déposer leur liste de candidatures à la Constituante à la Chancellerie. 

    Lire la suite

  • Etre ou ne pas être candidat

    Va-t-on vers une pénurie de candidats à la Constituante? Après l'enthousiasme de la première heure et l'annonce tonitruante du candidat Segond et la démission du candidat Kunz du Grand Conseil en vue d'une élection espérée dans la noble assemblée, le parti radical peine-t-il à dresser une liste électorale bien balancée? Il a renvoyé ce matin par courriel son appel à candidature.

    "L'automne prochain, le peuple genevois élira 80 membres de l'Assemblée constituante. Ils auront la lourde responsabilité de réécrire la charte fondamentale de notre canton, 162 ans après la révolution radicale de James Fazy."

    Le temps commence à courir pour tous les partis et groupes politiques. Les radicaux ont décidé de valider leur liste lors de leur prochaine assemblée des délégués le 15 mai prochain.

    Etre ou ne pas être candidat est une question existentielle qui taraude ces jours nombre de républiains du bout du lac. Plus d'un hésite à s'engager dans ce qui risque d'être une sacrée galère. Le soussigné a été sollicité. Son statut de journaliste et la charte de la rédaction de la Tribune devrait cependant clairement le retenir sur le banc des observateurs.

    Jean-François Mabut

     

     

    Pour commenter ce billet et poursuivre le débat, il suffit de cliquer sur le mot commentaires ci-dessous. Merci d'indiquer votre nom et de laisser une adresse courriel.

    Le blog http://constitution.blog.tdg.ch est un blog public. Tout un chacun peut y publier un texte. Il suffit d'envoyer votre point de vue à blog@tdg.ch et il sera mis en ligne dans les meilleurs délais.