03/06/2008

Six têtes de liste chez les Verts

639094554.png Les Verts annoncent non pas une mais six têtes de liste. Dans un précédent billet, nous avons interpellé les Verts sur plusieurs questions. Jean-René Hulmann, secrétaire général, nous a fait parvenir ses réponses ce matin. Intéressant. Merci à lui de s'être prêté au jeu de l'interview-courriel.


Combien d’élus revendiquez-vous ?

- Les Verts représentent aujourd’hui une force électorale d’environ 15% des genevois. Etant donné un quorum très bas et le nombre important de listes nous tablons sur environ 10 à 12 élu-e-s. Les Verts étant favorable à une juste représentation des différentes forces politiques et associatives, il serait contraire à nos idées de vouloir plus.

L’ordre des candidats résulte-t-il d’un tirage au sort ?

- Six têtes de liste ont été proposées par le comité et acceptées par l’Assemblée générale (avec la volonté d’une bonne représentativité de la diversité genevoise). Pour la suite de la liste une lettre a été tirée au sort et les autres candidat-e-s placé-e-s par ordre alphabétique à partir de cette lettre. Auparavant (lorsqu’un quota de 40% était statutaire), les Verts alternaient les candidatures d’hommes et de femmes. Avec la parité, cette disposition n’a plus court. [Les six têtes de liste sont: 1 Marguerite Contat Hickel Conseillère municipale Ville de Genève, 2 Carine Bachmann Candidate Verte aux élections fédérales 2007, 3 Olivier Perroux Ancien Conseiller municipal à Puplinge et Bernex, 4 Boris Drahusak Co‐directeur du Département de la culture de la Ville de Genève, 5 Louise Kasser Cheffe de projet au Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ), 6 Pierre-Alain Tschudi Conseiller municipal à Meyrin et ancien Président du Conseil municipal.]

 

Disposez-vous d’un cv même succinct par candidat ?

- Voici une liste complète avec diverses informations sur les candidat-e-s. Nous allons d’ici deux à trois semaines placer sur notre site internet www.verts-ge.ch une présentation de chaque candidat-e-s. 

Le respect de la parité vous a-t-il contraint à éliminer des candidatures masculine ou/et à rechercher des candidatures féminines ?

- Nous nous étions fixé l’objectif de 40 candidat-e-s maximum pour notre liste. A une unité, notre objectif est donc atteint. Si quelques candidatures Vertes masculines ont été éliminées (7 exactement) c’est que nous en avions simplement trop et non pas un nombre insuffisant de candidatures féminines. Nous n’avons pas recherché spécifiquement de candidatures féminines. Cela dit, nous nous étions fixé comme règle une parité parfaite, tant sur les candidatures externes qu’internes au parti, et avons réussi sur ce point.

Quelles sont les actions envisagées d’ici l’élection du 19 ?

- Pas encore défini avec précision. Feront l’objet d’une communication ultérieure.

Travaillerez-vous à un document plus élaboré que les deux pages de la plate-forme actuelle

- Oui ! Des documents spécifiques et thématiques seront terminés avant l’été. Ils sont en cours de préparation par le groupe des candidats, et ont pour origines des propositions de nos militants, sollicités en décembre dernier. Cependant, un des principes retenus par les Verts est de se laisser une marge de manœuvre suffisante pour pouvoir affronter les débats de la Constituante avec l’esprit ouvert et disposé à discuter et appuyer des idées novatrices.  

Quelle méthode de travail et quel mode d’organisation défendrez-vous (principe de la page blanche, rapport plenum, commission, rapport constituante autres autorités, mode de communication et de participation, proposition de variantes ou non au corps électoral, rythme de travail etc)

- Nous défendons depuis l’année dernière, lorsque la commission du Grand Conseil a consulté les parti sur la loi en préparation, une Constituante qui a comme caractéristiques :

  • Une large participation citoyenne (ce qui inclut des horaires favorables à la conciliation d’une activité professionnelle avec celle d’élu-e, des séances plénières et de commissions concentrées sur une journée, la possibilité de garde d’enfants et des moyens en formation mis à disposition des élus) ;
  • Une large consultation, notamment des communautés étrangères. Cela inclut également un budget de communication propre à rendre chaque habitant du canton concerné par les travaux de cette assemblée ;
  • Nous avions par ailleurs proposé une durée de 3 ans, et avions pris position contre la possibilité d’un deuxième essai (proposition de l’association Auer).

Les Verts sont par ailleurs prêt à débattre de toutes les questions, sans conditions. Nous sommes cependant conscient que sans un certain nombre de dispositions transitoires solides concernant l’énergie, le logement, les transports et l’environnement, tout futur projet part avec un gros handicap. A ce sujet nous voulons mettre une grande énergie à trouver des solutions pour permettre l’adoption d’un projet réellement ambitieux et novateur.

 JFM

14:29 Publié dans Candidatures, Partis | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Juste pour vous donner un avis sur un sujet qui me préoccupe.On parle souvent de la planète et les problèmes de pollution mais on ne parle pas beaucoup de la Surpopulation sur la terre,elle qui est à la base de tous nos problèmes.En I95O on était à un peu plus d'un milliard,maintenant on flirte avec les 8 milliards,à ce rythme là les pays en surplus de monde envisageront d'envahir les auitres.On a le problème déjà avec les réfugiés de Sangatte.La chine a pris une bonne disposition en demandant à toutes les familles de n'avoir qu'un enfant.Ce n'est quand meme pas difficille.L'Afrique et l'Inde sont les pays qui ont le plus de population et cela augmente au fil des années.Que faire.C'est mon avis.Bien amicalement à vous.Jean SEGARD de CALAIS Village Sangatte Les Réfugiés.Blog SEGARD SANGATT

Écrit par : Jean SEGARD | 10/01/2009

Les commentaires sont fermés.