27/06/2008

Le risque d'un texte inodore, incolore, insipide

Par Pascal Hohlenweg
candidat sur la liste socialiste

La Constituante que "le Peuple souverain" élira le 19 octobre prochain mitonnera-t-elle un projet de nouvelle Constitution en ne tenant compte que des avis, certes éclairés, et des propositions, sans doute pertinentes, de ses membres? Dans une démocratie digne de ce nom, le Constituant, c'est le peuple - non "le peuple" comme entité quasi-métaphysique, mais chaque habitante et habitant de la République. A lui, donc, d'écrire la Constitution.


S'il est une tâche qui doit se passer de spécialistes, c'est bien celle-là. Et nous attendons donc vos propositions, formulées, aux deux adresses suivantes: vivelacommune@infomaniak.ch ou http://carmagnole.blogspot.com

Dis Monsieur, dessine-moi une Constitution… Le travail constituant qui s'engagera après l'élection du 19 octobre comporte deux risques bien plus vraisemblables que celui, évoqué par les opposants de gauche à la révision constitutionnelle, que la Constituante finisse par accoucher d'un texte fondamentalement réactionnaire (la procédure constituante elle-même dissuade de proposer un texte ne recueillant pas a priori une forte majorité populaire, et capable de supplanter le  statu quo).

Le premier de ces risques est précisément celui de la recherche obsessionnelle du consensus: ce serait la garantie d'un texte inodore, incolore, insipide; le second risque est celui d'une révision constitutionnelle sous vide social, concoctée par une assemblée s'octroyant seule la capacité de proposition et de débat.

Les socialistes proposeront certes à la Constituante que les propositions émanant des citoyennes et des citoyens (au sens large) ne siégeant pas dans l'assemblée soient traitées par celle-ci comme si elles émanaient d'elle, mais rien ne garantit que cette proposition sera acceptée. Il importe donc d'user dès maintenant de tous les moyens disponibles pour que des propositions formulées soient faites par celles et ceux qui ne siégerons pas dans la Constituante.

En d'autres termes, que quiconque le souhaite puisse "écrire sa constitution", et la rendre publique. Ce que nous allons donc, avec nos faibles moyens, et notre audience limitée, tenter de faire. Ecrivez et transmettez-nous votre constitution, ou votre article constitutionnel: nous les publierons et le diffuserons (à l'instar des nôtres) à raison d'une par jour dès le 1er septembre, et jusqu'à l'élection. Faut pas laisser les Constituants jouer tous seuls dans leur bac à sable.
 

Pascal Holenweg

Courriel : pascal.holenweg@infomaniak.ch

 

Note de la rédaction

Merci à Pascal Holenweg de sa contribution. Toute personne qui veut alimenter ce blog peut le faire en cliquant sur le mot commentaire, placé sous les billets, et/ou en adressant une contribution à blog@tdg.ch. Jean-François Mabut, responsable des blogs de la Tribune et de la Gazette de la Constituante la publiera. Pour autant que le texte  porte sur la question constitutionelle et soit signé par son auteur. Les photos des auteurs sont les bienvenues.

14:26 Publié dans Contributions individuelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.