16/07/2008

Les syndicats ont jeté l'éponge

cgas.gifLa Constituante pourquoi y aller? La question figure encore sur le site internet de la Communauté d'action syndicale du canton de Genève. En revanche, aucune communication n'a suivi l'assemblée du 12 juin au cours de laquelle les syndicats affiliés ont décidé de jeter l'éponge. Il n'y aura donc pas de liste de la CGAS le 19 octobre prochain, nous a confirmé Claude Reymond, secrétaire de la CGAS.


La participation des membres du (SIT, UNIA, SSP/VPOD, SEV, CoMedia, Syna, etc.) semblait aller de soi surtout depuis que les milieux économiques avaient déposé une liste de combat particulièrement étoffée. Les syndicats ont préféré se concentrer sur leur "core business" qui est actuellement  la pleine compensation des subventions et la préservation de la CCT du secteur de l’éducation. Et plus sur un plan plus général

  1. l’obtention d’un OUI à la libre circulation des personnes,
  2. un OUI à l’AVS flexible et
  3. le lancement d’une initiative formulée pour un salaire minimum légal pour laquelle nous entendons consulter également nos partenaires sociaux.


Toujours plus nécessaires dans une économie mondialisée, les syndicats peinent cependant a rassembler assez de ressources, tant en personnel qu'en moyens financiers pour se lancer dans la course d'une Constituante dont les gains en termes sociaux risquent d'être plutôt maigres. "Les contributions des composantes à la CGAS sont restées semblables depuis 1997 (soit 4 francs par année et par membre) explique Claude Reymond, et bien que nos effectifs soient restés relativement stables (en 1998 la CGAS comptait 40'438 affilié-e-s et en 2008 40'081), nous ne roulons pas sur l’or."

Un groupe ad hoc sera néanmoins constitué qui assurera le suivi des travaux de la Constituante et aiguillonnera les partis de gauche libérés ainsi d'un concurrent.

13:26 Publié dans Associations, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.