18/07/2008

Pas de liste protestante pour la Constituante!

VP juillet 08 dessin de une.pngL'Eglise protestante ne déposera pas de liste pour l’élection de la Constituante. Dans la Vie protestante de juillet, dont la Une proclame "Tous des animaux!", Pierre-Alain Vuagniaux annonce le lancement d'une Commission de réflexion et évoque les thèmes qu’elle traitera et qui sont qualifiés de particulièrement importants pour l’Eglise». Un vaste programme en vérité, dont on attend de connaître avec curiosité les jalons et les butées. Une économie efficace dans un environnement mondialisé, par exemple, donnera du grain à moudre aux dix-sept exégètes de la pensée économique de Calvin, dont la Gazette de la Constituante publie la liste ci-après.


Frédéric Amsler, Théologien. Genève

Francine Courvoisier, Avocate, médiatrice. Genève

Gabriel De Montmollin, Editeur. Genève

François Dermange, Théologien. Genève

Laurent Extermann, Enseignant. Genève

Nicole Fischer, Retraitée. Avully

Maurice Gardiol, Diacre. Plan-lesOuates

Michel Hagmann, Instituteur. Vandoeuvres

Shafique Keshavjee, Théologien. Chexbres

Armand Lombard , Ex-député, entrepreneur. Conches

François Mumenthaler, Ingénieur, municipal Onex. Onex

François Payot, Avocat. Genève

Christophe Stucki, Ingénieur. Genève

François Tripet, Chimiste. Bernex

Madeleine Reverdin, Psychothérapeute. Genève

Pierre-Alain Vuagniaux, Ingénieur, consultant. Onex

«Ce groupe sera amené à réfléchir, écrit Pierre-Alain Vuagniaux, non pas sur l’ensemble des problèmes traités par la Constituante, mais sur des thèmes qui sont particulièrement importants pour l’Eglise:

  • Le sens de l’Etat et les valeurs fondamentales qui le soutiennent ;
  • une justice sociale ;
  • une économie efficace, sociale et solidaire ;
  • l’équilibre entre la responsabilité individuelle et les prises en charge par l’Etat;
  • les priorités de l’Etat, par exemple la formation, la vie associative, les aides de l’Etat ;
  • les problèmes de santé et de souffrance ;
  • les relations entre l’Etat et les communautés religieuses dans un régime laïc.»

 

Le Conseil du Consistoire pense que l’effort en vaut la peine pour montrer que notre Eglise veut participer à la vie de la société et à celle du Canton de Genève. Elle est aussi persuadée que les valeurs de l’Evangile et leur histoire à Genève participent aux valeurs de notre société et qu’en fonction de cette histoire la participation de l’EPG est importante, voire primordiale.

On est curieux de la réaction qu’auront les radicaux et quelques autres libres penseurs qui dénient le droit aux religions d’intervenir dans la sphère du politique. (JFM)

17:44 Publié dans Associations, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

Commentaires

Ne réagirons que ceux qui mélangent tout!

Un Etat laïque n'est pas un Etat agnostique!

Ce qui est important c'est de poser le principe général de la liberté de croyance et d'en délimiter les confins.

Ceux-ci sont posés là où se trouvent le prosélitisme et la provocation.

Nul ne tient la vérité seul et celui qui le prétend est nécessairement dangereux.

Il y a de la place pour toutes les croyances tant et aussi longtemps que lune ne cherche pas à imposer aux autres SA vérité.

Il n'y a ni impies ni infidèles, il n'y a que des façons différentes de croire.

Le devoir des constituants sera de veiller à ce qui précède soit exprimé de façon simple et compréhensible par tous.

On ne peut donc que regretter que cette église renonce à participer à ce très important travail qu'est la rédaction d'une nouvelle Charte fondamentale.

Il faut espérer que ces signataires puissent trouver une place dans d'autres listes, leur apport est à la fois stimulant et nécessaire.

Écrit par : patrick dimier | 19/07/2008

Pour répondre au commentaire précédent il est utile de préciser que plusieurs membres de l'Eglise protestante, dont certains sont membres de ce groupe de travail, se présentent sur diverses listes. Et je pense que c'est bien ainsi car il n'y a pas de pensée unique dans le protestantisme sur les différents sujets qui seront abordés par la Constituante. Je pense que des membres d'autres églises ou communautés religieuses se présenteront également pour participer à ce travail de la Constituante et que cela nous donnera aussi l'occasion d'échanger nos points de vue sur la question de la laïcité.
Dernière précision: j'ai été diacre de l'Eglise protestante pendant une trentaine d'années mais je suis maintenant un laïc parmi d'autres.

Écrit par : maurice gardiol | 21/07/2008

La séparation des pouvoirs ente l'État et l'Église (toute religion), n'est donc qu'un leurre...
Triste monde !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 21/07/2008

En quoi la participation de membres de communautés religieuses, qui sont aussi et avant tout dans ce contexte de révision de la Constitution genevoise, des citoyennes et des citoyens, viendrait-il mettre en cause la laïcité à laquelle les uns et les autres tiennent ?

Ce que dit la Constitution actuelle dans son article 164, c'est que la liberté des cultes est garantie, que ni l'Etat ni les communes ne salarient ni ne subventionnent ces cultes, et enfin que nul peut être tenu de contribuer par l'impôt aux dépenses d'un culte. C'est cela qui représente la manière dont est définie la séparation entre l'Etat et l'Eglise à Genève. A quoi s'ajoute que les ecclésiastiques ne peuvent être éligibles au Grand Conseil ou au Conseil d'Etat.

Cependant l'article 165 précise que les Eglises peuvent acquérir la personnalité civile conformément au code des obligations. Rien n'empêche donc les Eglises, comme toute autre association, de participer de la manière qui leur convient au débat public qui se déroulera autour de la Constituante.

Écrit par : maurice gardiol | 22/07/2008

Pendant trop longtemps, les croyants ont imposé leur manière de voir la vie, aux non-croyants, les athées...

Ce fanatisme, obligeant tout le monde à croire, sans quoi, ils perdent la vie, doit absolument cesser.

Imposer quoi que ce soit à qui que ce soit, est bel et bien inhumain.

Mais les religieux savent bien ce qu'inhumain veut dire...les pédophiles...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/07/2008

@Victor,
ne confondez pas séparation de l'église et de l'Etat et la liberté de croyance!
Chacun est libre de croire, donc de s'exprimer au nom de sa Foi mais l'église en tant qu'Institution n'a pas a àintervenir dnas les affaires de l'Etat. C'est ça le principe de la séparation de l'église et de l'Etat, rien d'autre.

Tout au contraire de poser clairement les limites à l'expression religieuse est une garantie contre le prosélytisme qui est une vraie peste.

Cela dit, il me semble encore plus important de définire de manière stricte la séparation des pouvoir et oleur totale indépendance.

Et là le chantier est non seulement énorme mais vu les enjeux qu'il contient, la bataille sera très très rude.

Autant je suis ouvert sur la liberté de culte autant notre liste "CHANGER GENEVE" ne ferau aucun concession sur la séparation et l'indépendance des pouvoirs. La situation actuelle est tout simplement scandaleuse et une insulte à ces deux principes fondateurs d'une justice digne de ce noble vocable.

Écrit par : patrick dimier | 22/07/2008

Monsieur Dimier, je vous salue !
Je suis de tout cœur avec vous, pourvu que la religion arrête d'empiéter sur la conduite de l'état...à réfléchir, quand à l'existence même du PDC, parti démocrate-chrétien...

Le Pape lui-même déclare ceci...

"L'église n'est pas une démocratie"…, et toujours sur la brèche pour défendre "les droits de Dieu" plutôt que ceux de l'homme (et encore, je ne parle pas des femmes…).

La déclaration du roi FAHD d'Arabie Saoudite (été 1993) :
"Les principes démocratiques qui prédominent dans le monde ne sont pas bons pour les peuples de notre région. (…).

Des élections libres ne conviennent pas à notre pays."


"Le plus nocif des legs de Muhammad est peut-être d'avoir soutenu que le Coran est la parole même de Dieu, vraie à jamais, faisant ainsi obstacle à tout progrès intellectuel et oblitérant tout espoir de liberté de pensée qui seuls permettraient à l'islam d'entrer dans le XXIème siècle"
Page 412, du livre "Pourquoi je ne suis pas musulman" écrit par Ibn Warraq – Editions "L'Age d'Homme"- Lausanne 1999.
Préfaces de Taslima Nasreen et du général J.G. Salvan.
Traduit de l'anglais (USA 1995) – 440 pp.


Il est temps d'ouvrir le Livre Noir du Christianisme: 2000 ans de terreur, persécutions, répression.

Commençons, modestement, par cette Page Noire du Christianisme, qui résume quelques-unes des pires atrocités commises au nom de cette idéologie qui prétend promouvoir l'amour du prochain.

Dieu n'existe pas !
Document de 95 pages, PDF, qui retrace 2'000 ans d'histoire criminelle du christianisme !
http://victordumitrescu.blog.tdg.ch/media/01/01/1243163912.pdf

La première raison pour laquelle il ne faudrait pas être chrétien, c’est que la Bible est contraire à toutes nos valeurs modernes.

La Bible prône le sectarisme

Les religions dites païennes étaient tolérantes, les cultes étaient considérés comme équivalent et une guerre de religion aurait été impensable.
Il en va autrement avec les religions abrahamiques, lesquelles ont introduit une composante sectaire largement inconnue du monde païen.
L'ancien testament est clair, les impies doivent être exterminés : (Exode22:20) celui qui sacrifie à un dieu, si ce n'est l'éternel seul, sera voué à la destruction.
On y justifie aussi les chasses au sorcières : (Exode 22:18) Tu ne laisseras point vivre la magicienne.
Précepte qui sera malheureusement entendu dans l'histoire.
Dans le nouveau testament les appels au rejet de l'autre pour délit d'opinion deviennent monnaie courante. (Marc 16:16) Allez dans tout le monde, et prêchez l'évangile à toute la création.
Celui qui aura cru est sera baptisé sera sauvé; et celui qui n'aura pas cru sera condamné.
Le centre du message chrétien est clair, celui qui refuse de croire aux absurdités de l'évangile ira en enfer.
La stupidité du message chrétien dans la prédication sera malheureusement efficace.
La Bible appelle de plus à l'exclusion des gens qui ne penseraient pas comme soi : (2 Jean 10) Si quelqu'un vient à vous et n'apporte pas cette doctrine, ne le recevez pas dans votre maison et ne le saluez point, car celui qui le salue participe à ses mauvaises œuvres.

Un chrétien ne doit pas être poli envers son prochain qui ne pense pas comme lui ?


Dans toute analyse, on regarde le résultat.
Or, le résultat de l'existence du monothéisme, nous prouve, que les croyants, devraient être enfermés, dans des asiles psychiatriques.
Pour la Paix dans le monde...tant vantée par les dites religions...et l'amour pédophile pratiqué par les prêtres...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 22/07/2008

Heureusement que Dieu, dans sa sagesse, s'arrête souvent sur le parvis des églises. Pour mieux entrer dans le coeur des hommes.

Écrit par : Paul Delville-Cleuze | 24/09/2008

Les commentaires sont fermés.