24/07/2008

L'AVIVO présentera une trentaine de candidats

Mouhanna-3.jpgL'ancien député de l'Alliance de Gauche, Souhail Mouhanna, longtemps âme combative de l'Ecole d'ingénieur et du Cartel intersyndical de l'Etat, reprend du service actif en politique. Il sera pour l'élection de la Constituante tête de la liste de l'AVIVO, le syndicat des vieux émanation du Parti du travail, dont il assume la présidence depuis mars 2007. La liste comprendra une trentaine de candidats, tous membres de l'AVIVO et qui exercent, pour la plupart, des activités associatives ou syndicales. Le dépôt de la liste devrait être effective le 11 août.


"Nul doute que la révision totale de la Constitution genevoise donnera lieu à de vifs affrontements, écrit dans l'ancien prof de math en préambule au programme de l'«Association de défense et de détente de tous les retraités». Il ne s’agira pas de simples débats théoriques mais d’un processus à l’issue duquel Genève sera, ou ne sera pas, plus sociale et plus solidaire."

Rappelons que SolidaritéS, dont Souhail Mouhanna est membre et qui a déposé sa propre liste à la Constituante, était opposé comme toute la gauche extrême à la révision totale de la Constituation, de peur que "la droite antisociale mette tout son poids dans la bataille pour réduire les droits populaires, démocratiques et sociaux, au profit de la minorité de nantis qu’elle représente."

Ayant perdu cette bataille le 24 février dernier, elle entend bien résister aux "attaques contre l’AVS/AI, l’assurance maladie, l’assurance chômage, le droit du travail, le 2ème pilier, les services publics, le logement social, la gratuité des études et l’aide sociale, sans oublier la mise en place d’une fiscalité favorisant les plus riches au détriment de la grande majorité de la population. C’est donc une constitution rédigée à l’encre antisociale que cette droite cherchera à nous imposer. C'est dire l'importance de l'enjeu et la nécessité pour l'AVIVO d'être largement représentée dans cette Assemblée constituante."

L'AVIVO se battra donc pour

  • l'introduction d’un revenu social minimum garantissant à ses bénéficiaires (retraités, handicapés, chômeurs, familles monoparentales…) des conditions de vie décentes et dignes.
  • un financement des études, qui à tous les niveaux, doivent être gratuites, assuré par l’ensemble de la collectivité, donc par l’impôt.

  • le renforcement du droit du logement à travers une augmentation substantielle du nombre de logements sociaux construits ou à construire.

  • une sécurité et un bien-être de la population assuré par une police citoyenne et de proximité, non par des polices privées au service de quelques-uns.

  • Le maintien des communes. Les fusions éventuelles entre communes  doivent être exclusivement l’affaire des citoyens des communes concernées. Seuls les citoyens de la commune ville de Genève doivent pouvoir décider de son éventuelle  disparition au profit de l’Etat.

  • l’extension des conventions collectives à toutes les branches de l’économie.

  • un salaire minimum garantissant aux travailleurs des conditions de vie décentes et dignes.

  • contre la privatisation des services publics. Le niveau de progrès social atteint par une société se mesure à l’aune de l’étendue et de la qualité de ses services publics. Le social, la santé,  l’éducation, la petite enfance, la justice et la sécurité, les transports publics,  l’eau, l’électricité, la protection de l’environnement et le traitement des déchets notamment, relèvent du domaine des services publics.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:22 Publié dans Associations, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.