10/08/2008

Christian Grobet, le retour

grobet christian.jpgChristian Grobet est l'exception qui confirme la règle. D'ordinaire un conseiller d'Etat, une fois ses douze ans de pouvoir accomplis, se retire dans une retraite bien méritée et confortable, ponctuée ici et là de mandats discrets au service de la République et du bien commun. Rien de tel avec l'ex-magistrat socialiste qui, après s'être fait élire député en indépendant sous les couleurs de la défunte Alliance de Gauche, repart pour de nouvelles aventures sous l'étendard de l'AVIVO, l'Association de défense et de détente de tous les retraités.


Mais qu'est-ce donc qui fait donc courir cet avocat, qui a fêté ses 67 ans le 26 juillet dernier? S

Politicien redoutable et redouté, Christian Grobet, grand défenseur des locataires, a réussi l'exploit de modifier quasiment à lui tout seul la Constitution en rendant obligatoire désormais le vote des Genevois dès lors qu'une loi vient à modifier un principe constitutionnel sur le logement. On n'imagine qu'il sera un défenseur virulent de l'acquis constitutionnel.

Qualifié parfois de conservateur de gauche, comme Emmanuelli en France ou Lafontaine en Allemagne, Christian Grobet ne laisse personne indifférent. Sa candidature suscite de nombreuses questions. En voici un premier florilège:

  • Quel est son idéal constitutionnel?
  • Que défendra-t-il plus particulièrement sur les bancs de la Constituante?
  • La révision totale doit-elle être l'occasion de réformes institutionnelles majeures?
  • En 2005, son slogan «Bientôt 50 000 travailleurs frontaliers et 25 000 chômeurs. Ça suffit!» en a surpris plus d'un. Défend-il toujours le même point de vue?
  • Pense-t-il toujours que la fermeture des frontières soit la seule manière de rester fidèle à son engagement en faveur des travailleurs résidant et travaillant en Suisse?
  • Politicien qualifié parfois de malthusien, que pense-t-il du projet d'agglomération franco-valdo-genevois qui promet deux cent mille habitants et cent mille emplois de plus d'ici 2030?
  • Plus généralement, pense-t-il comme d'autres qu'il y a trop d'êtres humains sur terre?
  • Pourquoi a-t-il choisi la liste de l'Avivo et pas celle du MCG?
  • N'est-il pas temps, tout comme les anciens conseillers d'Etat, qu’il laisse la place aux jeunes?

 A suivre.

JFM

 

A lire sur l'ancien magistrat socialiste, un long papier du journaliste Xavier Pellegrini intitulé "Fidèle à lui-même jusqu'à l'extrême", publié dans Le Temps du 23 septembre 2005

Lire aussi sur le site de SolidaritéS la charge de Dario Ciprut intitulée "Le retour des dinosaures: Christian Grobet et les primo-frontaliers"

 

 

 

16:02 Publié dans Actualités, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Y-a-un truc ! Christian Grobet sort de son chapeau un nouveau lapin nommé "AVIVO" car le lapin "Alliance de Gauche" est complètement cuit. Bon, j'espère qu'il ne va encore faire les tours de magie complètement truqués d'avance : la défense des locataires (cause pourrie mais joli tremplin politique), le front anti-frontalier (ce ne sont que des vilains canards), le logement social à tout prix (il faut virer les classes supérieures de Genève)... Bref pourvu que la panoplie du Magicien NAZE ne comporte pas les mêmes tours sinon on fait sortir Houdini de sa tombe pour le faire disparaître...

Écrit par : la pieuvre | 10/08/2008

La personne qui, sous le couvert d'un pseudonyme très révélateur, se permet de dire que l'AVIVO est un truc "sorti du chapeau" devrait se renseigner avant d'écrire de telles sornettes. L'AVIVO est une des plus anciennes associations de Suisse et elle compte plusieurs milliers de membres à Genève.
D'autre part, la défense des locataires n'est pas une "cause pourrie" quand on constate que les loyers ont quasiment doublé en quelques années...
Enfin, le recours à l'insulte (magicien nase - sans z svp - etc.) ne fait que décrire celui ou celle qui la profère... Un conseil donc au rédacteur (-trice?) précédent bien mal embouché: "en lieu et place d'insultes ringardes et hors de propos, trouvez plutôt des arguments pour défendre vos idées! Et si, comme cela semble être le cas, vous n'en avez pas, taisez-vous, vous vous éviterez d'être ridicule!"

Écrit par : pierre gauthier | 11/08/2008

Les commentaires sont fermés.