11/08/2008

Grobet: il y a 30'000 chômeurs à Genève

avivo logo.png"J'ai décidé de me présenter à la constituante sur la liste de l’AVIVO, parce qu'il n’y a plus de parti qui défend le social, les locataires et les services publics au Grand Conseil. Or nous assistons à une régression terrible sur ce plan depuis trois ans. Le canton compte 30'000 chômeur." L'ancien conseiller d'Etat socialiste et ancien député de l'Alliance de gauche, Christian Grobet, nous a accordé une longue interview téléphonique qui répond aux questions soulevées dans un précédent billet.


Pourquoi ne vous êtes vous pas présenter sur la liste de SolidaritéS?

Je regrette que l’asloca n’aie pas déposé de liste au printemps dernier. La majorité du comité étant membre du parti socialiste, celui-ci n’a pas voulu d’un concurrent. Je ne me suis pas présenté sur la liste de SolidaritéS car je suis profondément déçu des dissensions persistantes qui affaiblissent la gauche du parti socialiste. Pour les surmonter, il faudra très vraisemblablement créer un nouveau parti fondé sur des membres individuels et non plus sur une coalition de mouvements jaloux de leur préséance.

La révision totale doit-elle être l'occasion de réformes institutionnelles majeures?

La révision totale est une mauvaise démarche. Je suis pour des révisions partielles, méthode qui me parait plus honnête, plus démocratique, plus à la portée des citoyens, Je constate d’ailleurs que les juristes qui plébiscite la refonte totale sont les mêmes qui critiquent les révisions partielles trop diverses sous prétexte d’absence d’unité de la matière.

Un de ces éminents constitutionnalistes vient de publier un article dans lequel il prétend que  la Constitution genevoise ne représenterait plus rien. C’est un incroyable mépris à l’égard d’un texte remarquable vieux de 160 ans qui a été une très grande avancée démocratique. La Constitution genevoise est un texte moderne qui a instauré une démocratie qui fonctionne très bien, même si tout est perfectif. J’espère que la droite n’osera pst toucher à cette organisation. L’idée par exemple de vouloir intégrer la ville à l’Etat et une ineptie totale. Il faut que les autorités soient proches du citoyen. Je pense donc que la constitution de 1847, symbole historique de notre canton soit conservée et améliorée notamment sur le plan des droits sociaux.

Le but n’est pas non plus de rédiger une constitution à l’européenne, illisible pour tout le monde. Un texte constitutionnel doit rester simple et accessible.

En 2005, votre slogan «Bientôt 50 000 travailleurs frontaliers et 25 000 chômeurs. Ça suffit!» en a surpris plus d'un. Un slogan qui aurait pu vous installer comme leader du MCG?

C’est une plaisanterie. Mes engagements à gauche sont bien connus. Je n’ai rien à voir avec le MCG.

Quant à ma déclaration contre les frontaliers, elle a été caricaturisé. Nous avons dénoncé alors l’absence de contrôle suffisant dans le cadre de l’accompagnent des bilatérales. J’ai dénoncé le dumping salarial dont les patrons allaient profiter. Ce qui est aujourd’hui effectif.

J’ai dénoncé la précarité des conventions collectives et j’avais raison: il y fallu des mois pour reconduire une convention nationale dans le bâtiment. J’ai beaucoup de doute quant à la pérennité des conventions collective.

Il  y a une volonté du patronat de détériorer les conditions de travail. Voyez encore les contrats  types qui prévoit des salaires minimaux dans certains secteurs. Seul le personnel domestique en dispose. Le Conseil d’Etat n’a rien.

Quant à la diminution du chômage, c’est un pur mensonge, résultat de la suppression d’aide et du raccourcissement de la durée d’indemnité. Il y a aujourd’hui 30’000 personnes sans travail à Genève. Mais nombre d’entre eux ne sont plus recensés par la statistique du chômage.

Politicien qualifié parfois de malthusien, que pensez-vous du projet d'agglomération franco-valdo-genevois qui promet deux cent mille habitants et cent mille emplois de plus d'ici 2030 et déterminera autant l’avenir de Genève que la nouvelle Constitution?

Ça n’a rien à voir avec la Constituante. Ce n’est pas la constitution qui va définir la politique économique ou la collaboration qui doit  révolutionner ou non les relations régionales. Les constituants ne pourront pas élargir le canton ni instituer des entités juridiques supra-régionales sans modifier la Constitution fédérale. On ne pourra mettre dans la Constituons qu’un article  de principe.

Pour le reste, il y a 40 ans, on parlait d’un canton de 800'000 habitants. Ca semble devenir à terme une réalité. La maîtrise du développement, c’est le premier principe du développement durable. Aujourd’hui, c’est l’anarchie qu’on nous propose, symbolisée par le projet de la Praille, un projet de spéculation immobilière.

N'est-il pas temps pour vous, tout comme les anciens conseillers d'Etat, de laisser la place aux jeunes?

J’ai été sollicité par l’AVIVO à la fin juin. A ma connaissance il n’y a pas d’incompatibilité qu’un ancien magistrat soit candidat à la Constituante.

 

 

 

 

Commentaires

Votre petite URL glissée dans la citation qui contredit la dite citation participe d'un procédé à l'éthique un peu douteuse ne trouvez-vous pas ?

A la place de glisser cette URL après-coup lors de la retranscription de l'interview, il eut été plus judicieux de demander à l'interessé ses sources, car le nombre de personne sans emploi ne se réduit pas aux personnes inscrites aux chomages, il compte également toute celle non comptabilisée par ce système.

Écrit par : Dji | 11/08/2008

Si M. Grobet, l'inusable du pouvoir, performe aussi bien dans son role de constituant qu'il l'a ete comme conseiller d'Etat, je crois que nous devrions mettre en place un Comite de Salut Public pour lui barrer la route! TSG (tout sauf Grobet)

Ce personnage est la caricature d'une gauche depassee, celle des neo-marxistes.

Contrairement a ce qu'il pretend, il fait de la recup des motivations du MCG, et comme toujours lorsqu'il s'agit de plagiat, l'original reste nettement meilleur!

Il faut par contre reconnaitre a M. Grobet une qualite, il nous prouve que la gauche genevoise n'existe plus a travers le PS qui est devenu le parti de petits bourges de la fonction publique dont son ami Brunier est le chef de file.

Un dernier point, M. Grobet pretend que le texte de 1847 est actuel et moderne, soit, mais pourquoi en pretendant que la fonction publique n'y est pas assez presente meprise-t-il son article premier, qui, precisement dit que TOUTES LES FONCTIONS ELECTIVES ET ADMINISTRATIVES ne sont qu'une delgation de la supreme autorite du Souverain!!!!

Cette volonte de place la fonction publique au coeur du legislateur est une reelle faute de raisonnement democratique.

Mais il est vrai que ni les marxistes ni M. Grobet sont des modeles de democrates!

Écrit par : post lux tenebras | 11/08/2008

M. Grobet, non merci !

Ce "Magistrat" a déjà fait ses preuves, les genevois se rappellent de lui, si lui a la mémoire courte (!)
Non, Monsieur Grobet, nous n'avons plus besoin de vos idées. Mettez-les dans un bouquin qu'on oubliera vite, mais de grâce, ne vous mêlez pas de la futur Constituante...

Écrit par : Barth | 11/08/2008

@ Dji dont j'apprécie les commentaires en regrettant qu'ils restent anonymes. La référence au service cantonal de statistique ne me paraît pas déloyale. Elle permet aux internautes intéressés d'accéder rapidement à l'information officielle que conteste M. Grobet. Quant aux sources, l'ancien magistrat ne tient pas à ma connaissance une statistique fantôme, il estime que le reccourcissement de la durée des indemnisations de chômage et le durcissement d'autres critères y donnant droit expulsent ipso facto nombre de personnes de la statistique officielle, personnes sans emploi, mais non chômeuses au sens de la loi, qui émargent néanmoins partiellement à d'autres services sociaux de l'Etat. Savoir si leur nombre est de 5, 10 15 ou 20'000 comme le prétend Christian Grobet relève je crois d'une évaluation en l'état politique. Bien à vous jfm

Écrit par : JF Mabut | 11/08/2008

Le probleme n'est pas dans la statistique mais dans la realite politique.

Il est parfaitement vrai de dire qu'il y a beaucoup plus de chomeurs que ce que veut bien nous dire le service de la statistique (qui n'est pas une science mais un outil d'appreciation parfois utile).

Contrairement a ce que veulent lui faire dire le gouvernement en place, cette situation est due a la trop grande permeabilite de nos frontieres.

Malheureusement pour lui M. Grobet n'est certainement pas la reponse a cette question brulante, pas plus qu'il n'a su donner une reponse positive a la crise du logement qu'il a provoquee par sa vision etroite de la question posee.

Cela ne veut pas dire que ce fut un mauvais magistrat, ses solutions sont simplement inapropriees.

Écrit par : post lux tenebras | 11/08/2008

Oui, le point soulevé est de la récup' du programme MCG! Les travaux de la Constituante n'attendent pas un vieux routard de la politique, aussi incompétent et narcissique que d'autres, en mal de visibilité! L'original vaut mieux que la copie : M. Dimier se bat depuis 1980 dans ce sens...

Écrit par : Salomé | 11/08/2008

On est consterné de lire les propos de Monsieur Grobet... Il incarne une gauche rétrograde, figée, quasiment Stalinienne...

Il ne supporte pas la notion de profit, même si celui-ci est équitable et proportionné. Il a fondé toute son action politique sur le rejet d'une société libre. Et il vient encore aujourd'hui donner des leçons... On en tombe parterre.

Stop!

Christian Grobet devrait se réjouir de sa retraite et en profiter. Il date de l'ère du jurassique. Les genevois l'ont assez vu, entendu et lu.

Écrit par : N. Chauvet | 11/08/2008

Alors on se défoule, on crache dans la soupe ? Grobet à bien des défauts mais sans lui il n'y aurait plus que des bourges habitant le centre le ville faut-il vous rappeler qu'il se bat comme un beau diable pour les locataires et en ce moment de surchauffe vous pensez que sans les cautèles qu'il avait, en son temps, imposées nous pourrions rester tranquilles peinards dans nos quartiers ?

Que lui reprochez vous d'être trop vieux pour la politique ? Mais il est sur la liste de l'AVIVO pas sur un flyer pour une rave. Alors qu'à longueur de blog tout le monde se plaint du jeunisme, du manque d'expérience des uns et des autres nous ferions la fine bouche parce qu'il serait Migros data dépassé. Qui a dit que les jeunes font de la meilleure politique? De plus son expérience politique est une garantie d'avoir sur place quelqu'un connait toutes les maniclettes de cette République et qui par chance défends les petits on devrait lui décerner une médaille.

@N.Chauvet,

Alors on fait sa crise anti-gauche primaire ? On défend les spéculateurs, les marchands je suis prête à faire le pari que vous êtes un petit propriétaire peut-être d'un quatre pièces qui se prend pour un capitlo parcequ'à force boulot et de sacrifices vous avez "accéder" à la propriété privée en vous saignant aux 4 veineset surement que vous pensez que vous payez trop d'impôts. Cool un défenseur de la libre entreprise, la votre ? Des exemples de réussite sociales il y en a plein qui pointent au chômage aujourd'hui et d'après ce qui se dit dans les pages économiques j'ai pas l'impression que ça va s'arranger...

@Salomé,

Qui au monde voudrait récupérer une idée du MCG... qui soit dit en passant n'en a pas d'autre de celles du Sieur Stauffer ? Pour ce qui me concerne j'aurai peur d'être contaminée par la médiocrité de ce groupe et de ses représentants.

Et si Grobet est le roi des emmerdeurs, qu'il met les nerfs en vrac de tous les spéculateurs, qu'il empêche cette République de devenir une république bannière j'espère qu'il fera de la politique jusqu'à 100 ans car pour le moment je ne vois personne qui ait comme lui l'envergure politique d'un homme d'état préoccupé par le bien commun. Il n'a plus besoin de travailler et rien à prouver à qui que ce soit mais il est là et il repart à lutte qui peut en dire autant de tous ses détracteurs ?

Écrit par : Tiger Lilly | 11/08/2008

Papy Grobet fait de la résistante et il en crispe plus d'un.. De toute façon, il faudra accepter le verdict des urnes. Cet homme n'est pas superman, il a joué d'opportunisme politique, espérons qu'il ne fasse pas trop resurgir ses vieux démons et ses vues partisanes sinon les autres représentants vont déguster...

Écrit par : La pieuvre | 11/08/2008

@ Tiger Lilly

J'adore le simplisme des gauchos bien pensants... On ne les aime pas, donc on ne peut être qu'un petit bourgeois, con, coincé et étriqué, bien entendu défenseur des spéculateurs, accapareurs et spoliateurs du bon peuple et des masses laborieuses!

Vous oubliez de dire que j'ai pris un petit crédit à la BCGe pour me payer mon 4x4 d'occasion (une Cayenne) parce que je prends un malin plaisir à polluer et à mettre en danger la vie des cyclistes innocents - et que d'ailleurs c'est pour ça qu'ils sont obligés de rouler sur les trottoirs! Comme ça, le tableau serait vraiment complet.

Quant à faire de Genève une république bananière, Grobet y a joué son rôle, comme tous les autres. Il n'y a qu'à voir le nombre de ses coreligionnaires en politiques qui occupent (encore) des fonctions-clé au sein de l'administration...

Mon avis est que Grobet, bien plus que d'être un "emmerdeur", a plus que fait son temps et qu'il est devenu ennuyeux.

Et, comme vous le savez bien, "L'ennui est contre-révolutionnaire. Toujours"...

Bonne journée!

Écrit par : N. Chauvet | 12/08/2008

@ Tiger Lilly : D'accord avec M. Chauvet, je suis étonnée de vos dires. Concernant Genève une république bananière, Grobet y a joué un grand rôle, (comme d'autres). De plus, très ennuyeux, il n'a cherché qu'à faire chier une petite caste au lieu de défendre les droits du plus grand nombre! (Ferrazino, son chochou était du même gabarit) : ouf! OUT.

Rien de plus exaltant que de cacher en soi, comme un secret mystère, l'ivresse du pouvoir et le fond de la célébrité quifait tant exister et jouir!

Meilleurs messages (j'apprécie généralement votre style).

Écrit par : Salomé | 12/08/2008

C'est fou ça...
Il suffit que M. Grobet figure sur une liste pour l'élection à la Constituante pour faire affluer les commentaires sur le blog de la "Constituante" qui restait bien "vide" ces dernières semaines...
M. Grobet "énerve" et ce n'est pas pour rien. Merci donc à ses détracteurs de tomber dans le panneau et merci à Tiger Lilly de son bon sens.
Il serait intéressant de "faire le tour" de tous les candidat-es des listes de droite et en sortir tous les retraité-es (ou ceux-celles de 65 ans et plus...) dont on pourrait dire qu'ils-elles on fait leur temps aussi... Pourquoi réserver cela à M. Grobet ? Cela cache en fait un manque d'arguments.
Le combat de M. Grobet se discute ... comme tous les combats et j'ai souvent discuté aprement ses positions du temps où je siégais à ses côtés. Mais nous sommes en démocratie et ils se discuteront démocratiquement à l'Assemblée constituante.
De mon point de vue , une chose est sure, si le peuple des votants élit M. Grobet, ses adversaires ne pourront pas se contenter d'aboyer mais prouver qu'ils connaissent la Constitution genevoise et surtout fédérale, son histoire, ses buts et ses mécanismes aussi bien que lui. Tous ses adversaires compétents vous le confirmeront.
Cela dit... merci de lui faire de la publicité !

Écrit par : marie-paule blanchard-queloz | 12/08/2008

Du Sang neuf! les anciens soixante-huitards comme Grobet ont fait leur temps. La future constitution ne peut s'accompagner que par une renouvellement des troupes et des idées innovantes, réalistes pour le Canton de Genève, sinon ce dépouissiérage sera que partiellement accompli.

Écrit par : La pieuvre | 12/08/2008

Oui, il faut du sang neuf pour rebâtir les fondations de notre République. Maladivement caractériel, il ne se représente que lui-même. De plus, il ne trouve pas mieux de mettre sur sa liste la mère (à la retraite) de sa deuxième femme (journaliste) avec qui il a une fille. La république bananière, ça suffit! Les histoires de famille en politique, y en a marre!

Dépoussiérons les structures avec des personnalités innovantes! Place à la génération de ceux qui n'ont jamais eu leur place et que la génération des trentes Glorieuses se retire en mettant en pratique le principe éthique "souci des générations futures".

Écrit par : Salomé | 12/08/2008

Il est regrettable que certaines personnes, n'ayant plus de base politique solide, se servent maintenant d'honorables associations telles que l'AVIVO pour se faire élire. L'AVIVO regroupe des personnes âgées issues de toutes les couches sociales et qui ne sont pas forcémment rattachées à des groupes politiques. Il est donc déplorable de politiser cette belle association en lui faisant prendre le risque de la diviser, voire banir, par une majorité de mes concitoyens. Je ne pense pas que M. GROBET mesure ce risque. Aujourd'hui, l'AVIVO est respectée par l'ensemble des Genevois. Demain, elle sera décrébilisée par des hommes simplement assoiffés de pouvoir. Dommage !!!!!

Écrit par : golay | 12/08/2008

A la dernière ligne, de mon commentaire ci-dessus, veuillez lire le mot "décrédibilisée".

Écrit par : golay | 12/08/2008

Surtout que l'AVIVO devrait représenter des membres de toutes les sensibilités puisque ça concerne tout le monde comme les crèches ou la formation scolaire! Quel gâchis, ce Grobet! Espérons qu'ils ne passent pas la rampe du quorum comme pour le GC...

Écrit par : Salomé | 12/08/2008

Je suis toujours surpris par ces commentateurs qui, la plupart du temps sans savoir ce qu'ils disent et protégés par l'anonymat de leur pseudo, se contentent d'asséner des invectives sans avancer un seul argument factuel.
Tout observateur attentif sait en effet que l'AVIVO présente une liste très variée de 30 membres, pas d'un seul, aussi connu qu'il puisse être. Les domaines de compétences des candidats sont multiples de même que les différentes générations qu'ils représentent.
Or, les enjeux de la Constituante sont avant tout des enjeux républicains. Il est donc normal que toutes les couches sociales - et notamment les plus humbles - y aient leur place. Il serait en effet tout à fait dommageable pour l'avenir des habitants de notre Canton que seule une minorité de nantis, moins scrupuleux du bien public que de leur enrichissement et partisans d'une Genève transformée en Monaco-sur-Léman, y soit représentée.
Quant à la modernité, il ne faudrait pas la confondre avec la régression sociale et le retour à l'ancien régime, comme le font aujourd'hui les représentants de la droite et de l'extrême droite qui se bousculent si nombreux au portillon de la Constituante. Le système qu'ils revendiquent démontre pourtant aujourd'hui qu'il est un échec pernicieux et toxique... Gaspillage insensé des ressources, pollution galopante, crise des emprunts à taux variable (les subprimes), aggravation de la pauvreté, destruction des services publics et des "filets sociaux", etc.
Il est d'ailleurs paradoxal de voir ces thuriféraires de la dérégulation économique et sociale vouloir à tout prix siéger dans une assemblée dont la tâche principale sera justement de rédiger les règles futures qui régiront nos institutions.
Pierre Gauthier, candidat pour l'AVIVO.

Écrit par : pierre gauthier | 13/08/2008

@ Pierre Gauthier

La régression, c'est Grobet... Si tout ce qu'ont trouvé les gens de gauche, c'est d'opposer le progrès à la "régression sociale" on est vraiment mal partis.

Grobet le dit lui-même: il est contre l'entreprise de la Constituante. Comment dès lors imaginer que cet individu va faire progresser quoique ce soit...

Écrit par : N. Chauvet | 13/08/2008

Les commentaires sont fermés.