12/08/2008

Marie-Thérèse Engelberts, le retour

engelberts.jpgBien moins connue que Christian Grobet, Marie-Thérèse Engelberts, l'ex-candidate du PDC à la mairie de Genève, lynchée en 1999 pour avoir emprunté un peu légèrement de l'argent à son ex employeur (lire aussi ici), puis blanchie, refait surface en politique. Déléguée du CICR, la Genevoise se présente à la Constituante sur la liste du Mouvement changer Genève, avatar du MCG. La liste no 9, forte de 46 candidats, a été déposée hier au Service des votations, annonce ce matin un communiqué du MCG signé par Eric Stauffer et non par l'avocat indépendantiste et tête de liste du MCG Patrick Dimier. A noter que la démocrate-chrétien est sommée de démissionner sous peine d'être exclue de son parti. (photo archive Vogelsang prise le 21 avril 1999)


"Cette personnalité remarquable, écrit Eric Stauffer, rejoint une liste, qui se situe hors des clivages et des partis traditionnels, avec l'ambition partagée de «changer Genève», en renforçant la République à laquelle nous sommes tous attachés."

engelberts vogelsang_01.jpg"Le parcours de Marie-Thérèse Engelberts, poursuit le communiqué du MCG, est impressionnant. Infirmière, elle poursuit sa formation et devient directrice d'école. Candidate au Conseil administratif de la Ville de Genève, elle est victime d'agissements politiques adverses irrespectueux de son engagement dans la Cité. Malgré ces attaques, elle se relève, notamment en devenant déléguée du CICR. Marie-Thérèse Engelberts est une personnalité courageuse, qui connaît bien les institutions genevoises, en particulier le système de formation et de santé. Pour Marie-Thérèse Engelberts, il est temps qu'une véritable impulsion soit donnée à Genève, ce que pourra réaliser la future Constituante. Elle estime que la personne humaine doit vraiment être favorisée et qu'il est temps d'agir pour changer Genève, en se donnant l'ambition nécessaire à l'entreprise."

Le communiqué du MCG donne également les grandes lignes du programme du MCG pour la Constituante:

  1. le contrôle des citoyennes et citoyens sur l'Etat: par l'initiative destitutive, qui permet de renverser les Conseillers d'Etat en cours de législature.
  2. le respect des libertés collectives: droit à l'autodétermination du peuple genevois
  3. le respect des libertés individuelles: secret bancaire, défense des victimes de violence, etc.
  4. une République respectée avec des institutions qui fonctionnent.
  5. Priorité d'engagement aux résidents genevois et effort de formation.
  6. Création d'une Chambre des communes, pour être plus proche des citoyens.

JFM

 

 

11:50 Publié dans Actualités, Associations, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Inquiétant ce retour... Lâchée avant-hier par ses anciens amis du PDC, voici l'ange déchu intronisé aujourd'hui par les démagogues d'extrême droite...

Écrit par : hectorpierre | 13/08/2008

Ce qui est surtout très inquiètant, c'est de constater la petitesse d'esprit de PDC, qui est, de plus, absolument dépourvu de mémoire. Il n'y a qu'a lire l'article d'aujourd'hui pour s'en convaincre. Dans ce dernier, l'actuel président semble oublier à quel point le PDC a fait preuve d'un comportement abject vis-à-vis de Mme Engelberts.

Vivement que ces tristes sires disparaissent de l'horizon politique genevois.

Écrit par : Rick | 13/08/2008

Suffit complexe des projets ou des objectifs ont été fixés. Succès si elles seront, seul le temps nous le dira.

Écrit par : Amy | 29/12/2008

Les commentaires sont fermés.