27/08/2008

Le régent Décaillet menace d'expulser les Constituants de Radio Cité

radio cité en chantier.pngLe surmenage menace-t-il déjà notre bien-aimé confrère animateur du 7-8 sur Radio Cité - 92.2? Ce matin sur les ondes de la "radio citoyenne" carougeoise, Pascal Décaillet a tout simplement menacé d'exclusion de son émission les candidats à la Constituante - "ce mot magique qui fait penser à la Révolution française". Motif les candidats qu'il a déjà reçus son trop nuls, proprement incapables de "Rêver Genève". Et le journaliste de lancer un appel solennel aux partis et aux associations en lice pour l'élection du 19 octobre: "Si vous ne m'envoyez par des candidats capables d'élever le niveau, je supprimerai "Rêvons Genève!"" A 8h40, Pascal Décaillet m'a adressé la note qu'il a lu à l'antenne ce matin:


Candidats Constituants : on se réveille, SVP !
   La Constituante. Ce mot si magique, qui rappelle à la fois la Révolution française et la création du Jura, ce mot mérite mieux que bien des candidats qui vont solliciter vos suffrages pour être élus, le 19 octobre prochain, parmi les 80 qui doteront Genève d’une nouvelle loi fondamentale.
   Parce que nous voulons être une émission citoyenne dans une radio citoyenne, nous avons décidé, tous les matins à 07.50h, dans le 7-8, d’ouvrir une case à la Constituante. Donner la parole à toutes les listes. Chacune nous délègue deux de ses membres. Et chacune pourra, d’ici le jour du scrutin, passer deux fois sur notre antenne.
   Or, pour l’heure, que se passe-t-il ? Des candidats qui viennent dans notre studio, et qui n’ont, apparemment pas grand-chose à dire – voire rien – sur le fond de l’enjeu : quel grand texte donner à Genève pour son avenir ?
On vient parce qu’on est femme. Et qu’il faut bien des listes femmes. On vient par ce qu’on est jeune. Et qu’il faut bien des jeunes. Et d’autres, beaucoup d’autres, je  le vois venir, ne se présenteront que pour se faire un nom, un jour, en politique.
   Alors, ce matin, je lance un appel à toutes les voitures, toutes les formations qui s’engagent dans cette bataille électorale. Pendant la semaine qui vient, ou bien vous nous déléguez des gens qui aient quelque chose à dire, une grande idée au moins pour Genève, avec un sujet, un angle, et un minimum de rhétorique pour le défendre. Ou bien, j’arrête l’exercice.
   Bref, prière d’élever le niveau de quelques crans. Avoir quelque chose à dire, cela me semble le moins qu’on puisse attendre de toute personne se présentant le matin, à une heure de grande écoute, devant un micro.

 

07:49 Publié dans Actualités, Articles de presse | Lien permanent | Commentaires (29) | |  Facebook

Commentaires

Je me demande...a-t-il ce droit ?
Celui de décider avec qui il veut débattre ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/08/2008

Si seulement TSR Infrarouge avait ce niveau d'exigence!

"Je me demande...a-t-il ce droit ?"

Si il est le productuer de l'émission, il a , en principe, une large marge de manoeuvre. en tous cas c'est un cri du coeur, à lire certains blogs ici, effectivement, si j'étais genevois, je m'inquiéterais pour la nouvelle Constitution...

Écrit par : Carlitos de Unamuno | 27/08/2008

M Décaillet fait preuve d'un brin d'arrogance. Son égo en aurait-il pris un coup?

Écrit par : John | 27/08/2008

J'ai bien peur qu'il en ait le droit en effet. Je me marre car c'est exactement ce que j'avais prévu. Peu de gens ont pris la peine de s'informer sur qu'est une constitution et chacun vient défendre son petit point vue sans regard d'ensemble sur ce qui devrait être l'acte citoyen le plus important qui existe. Définir, les droits et les devoirs des citoyens et les protéger contre les dérives de tout pouvoir me semble une aspiration des plus glorieuse mais voilà le niveau intellectuel n'est pas au rendez vous. Il y un max de grains à moudre dans cette affaire mais pour connaitre nombre de candidats je soutiens ce que dit Décaillet, c'est juste une bande de nazes dangereux d'incompétence.

Écrit par : tiger Lilly | 27/08/2008

Tiger Lilly, c'est exactement la réponse que j'attendais...il en a le droit, même si cela fait "arrogant", tout comme les auteurs des blogs, ont le droit d'installer la modération et choisir leurs interlocuteurs.

D'autant plus, comme vous l'expliquez, que certains oublient que le but, est de construire une constitution pour tous.

Bravo Pascal Décaillet, enfin un homme courageux.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/08/2008

Ce coup de gueule de Pascal Décaillet est salutaire. On reconnaît sa poigne!

Écrit par : Micheline Pace | 27/08/2008

Heureusement qu'il n'accepte pas ... le niveau ... comme l'écrivent certains auteurs de blogs ... et qu'en plus il ose le dénoncer clairement.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/08/2008

Bonjour à toutes et à tous,

M. Décaillet offre aux candidats la possibilité d'exprimer les idées qu'ils et elles défendront au sein de l'assemblée... La Constituante.

C'est son droit le plus strict de se dire : on arrête les frais.

Il n'a aucune obligation de donner la parole aux candidats, d'ailleurs quelle autre station de radio manifeste t'elle un intérêt ? quelle télévision ?

Nous devrions, nous candidats, remercier M. Décaillet qui nous offre l'opportunité de présenter au moins une idée que nous défendrons ou que nos collistiers défendront...

Cependant, pour avoir vécu une première interview il y a quelques années, j'aimerai juste dire à M. Décaillet d'avoir un peu de compréhension car le trac peut aussi expliquer que tous les candidats ne soient pas à l'aise.

Alors merci M. Décaillet et j'espère que vous continuerez à présenter les idées candidats et des listes qu'ils représentent.

Bien à toutes et à tous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 27/08/2008

"Parler pour ne rien dire et ne rien dire pour parler est la qualité première des gens qui feraient mieux de la fermer avant de l'ouvrir" (Pierre Dac - cité de mémoire)
Merci Monsieur Décaillet !

:o)

Écrit par : Blondesen | 27/08/2008

Temps médiatique et temps politique...

De 7h52 à 8h00, il y a 8 minutes, 2 candidats par tranche = 4 minutes par candidat, soustrayons les questions de Monsieur Décaillet, il reste environ 2 minutes à chaque candidat pour tenter de dire quelque chose de pas trop bête et si possible d'intelligent... Ajoutez une once de trac, une pincée de timidité ainsi qu'un soupçon (le mot est choisi à dessein) de difficulté à s'exprimer "à bâtons rompus" et cela donne de longs silences et des "heu", "bon", "enfin", etc. Au bout du compte il reste au mieux 30 secondes...
N'est-ce pas un certain Pierre Bourdieu qui avait en son temps écrit/dit des choses fort pertinentes sur ce sujet ?
Amitiés.
Pierre Gauthier

Écrit par : pierre gauthier | 27/08/2008

Hélas l'égo de PD devient démesuré ! Il se prend pour un certain PPDA ...
Et si on lui retirait son temps d'antenne ? Un grand bien pour nos oreilles car lui s'est-il posé la question de savoir s'il a quelque chose à dire ?

Écrit par : Jean Reconstituant | 27/08/2008

La vérité est que le peuple se fout de la Constituante... les partis itou.

Voyons-nous seulement un brin de campagne ?

Pourtant il y aurait besoin de rééquilibrer les pouvoirs en abaissant l'exécutif tout puissant et en relevant un législatif incapable de défendre ses prérogatives. Pensez à la manière plus que désinvolte qu'à Beer de passer par dessus les lois (il n'est pas le seul).

Décaillet à raison, mais on ne peut pas transformer des veaux en aigles d'un coup de baguette magique.

Écrit par : René | 27/08/2008

Monsieur Decaillet........BRAVO !!!!!

En voilà un dans cette "République" qui en a ....!!!!

Écrit par : Skyboy | 27/08/2008

Bien entendu qu'au départ la campagne est un peu timide... Et puis il ne faut pas oublier que les politiques à Genève sont des miliciens et pas des pros! A l'instar d'un Décaillet qui lui est un pro!

Pour la constituante je ne sais pas, mais en ce qui concerne la politique, il y en a toujours un qui surfe au-dessus de la mélée c'est Stauffer père et fille maintenant! Et il faut le dire que son (ses) action(s) de ce jour sont de loin pas dénuées de bon sens! Finalement j'admet que la MCG ATTITUDE devient de plus en plus séduisante..

Pour conclure, je suis un reconnaissant à Pascal Décaillet d'avoir choisi Genève pour officier, c'est toujours un plaisir que de le voir "torturer" les miliciens de la politique genevoise.


JPH

Écrit par : JEAN-PIERRE | 27/08/2008

Vous savez maintenant pourquoi la TSR et la RSR invitent, toujours, ou presque, des spécialistes en science-po, ou autres professeurs français sur leurs ondes ! il n'y a pas photo, les Genevois sont nuls en diction, en vocabulaire, en rhétorique etc... vive l'école genevoise ! qui nous montre une fois de plus, qu'elle est incapable de former des gens sachant s'exprimer correctement ! Car voilà, tout est dans la façon de s'exprimer, même si l'on n'a rien à dire ! Malheureusement, le peuple genevois n'a pas forcément les moyens de mettre sa progéniture à l'institut Florimont (école française) pour en faire des pros de l'éloquence !

Écrit par : Jean-François | 27/08/2008

Décaillet un pro ? Une plaisanterie ... son seul souci c'est d'être à l'antenne, que l'on parle de lui, s'il est un journaliste qui a un ego démesuré c'est bien Pascal.
Avons-nous besoin d'un journaliste bling-bling à genève ? Non

Écrit par : Jean Reconstituant | 27/08/2008

Très bien! Bravo Mr Décaillet!
Grâce à vous les gens se réveillent un peu mieux.
C'est le moment de faire BOUGER et AVANCER Genève!

Écrit par : seccotine | 28/08/2008

Pascal Décaillet se prend pour ce qu'il n'est pas, une sorte de prince de la république qui aurait le droit de donner son avis sur tout. Il considère que les candidats à la constituante n'ont pas le niveau et il se permet donc un billet appelant au "réveil" de ces derniers...

C'est lui qui devrait se réveiller et réaliser que non seulement on a les politicient que l'on mérite mais que, de plus, il participe lui-même à la médiocrité ambiante par de telles porises de positions.

A force de vouloir être partout, on est bon nulle part. Peut-être serait-il temps que le bon Décaillet diminue sa voilure pseudo intellectuelle et son égo... alors serait-il sans doute davantage connecté aux réalités de la société civile. Et il pourrait dès lors prendre part à un débat sain plutôt que d'assommer ses lecteurs, auditeurs et téléspectateurs de platitudes banales et sans intérêt.

Écrit par : cndavid53 | 28/08/2008

Pascal Décaillet a, comme toujours, l'art de mettre le doigt là où ça fait mal. A lire les réactions à ce coup de gueule salutaire sur ce blog, on remarque que l'exigence "arrogante" de ce (grand) professionnel de la radio n'a pas été comprise: Les nuls, ce ne sont pas les pauvres diables envoyés au casse-pipe médiatique, ce sont les soi-disant responsables des listes candidates à la constituante. L'arrogance, ce n'est pas d'exiger un minimum de clarté de précision et de sens dans le discours d'un candidat à un suffrage populaire, c'est de croire que la légitimité de ce même candidat à s'exprimer tient à son seul statut socio-culturo-médiatico-statistico-sexuel.

Que Pascal Décaillet refuse de légitimer la tentation de remplacer la Démocratie par la médiocratie me semble des plus salutaires pour le bien de la République.

Écrit par : Bernard Cintas | 28/08/2008

Décaillet n'est ni "grand", ni "professionnel"... Sa grandeur se mesure à celle de son égo et son professionnalisme à son occupation tous azimuths des médias de Suisse romande. A sa décharge, il n'a pas beaucoup de concurrence, et c'est bien dommage.

Quant à "mettre le doigt où cela fait mal", c'est assez risible.. Décaillet se veut arbitre, alors qu'il n'est que témoin.

J'affirme qu'il est un mauvais journaliste.

Écrit par : cndavid53 | 28/08/2008

"Quant à "mettre le doigt où cela fait mal", c'est assez risible.. Décaillet se veut arbitre, alors qu'il n'est que témoin. "

Je trouve au contraire qu'en se positionnant fermement comme il le fait il cesse d'être témoin pour devenir acteur... Décaillet dans la Constituante?... Trop tard pour les dépôts de listes, mais pas pour la reprise en main des candidats, sous bonne conduite... médiatique! Quant à son EGO, ma fois, sans EGO pas de talent, sans talent...

Écrit par : Carlitos de Unmauno | 28/08/2008

L'esprit de Genève, la médiocrité, A l'image de nos élus.

Écrit par : Sixpions | 28/08/2008

Mr DECAILLET dit tout haut ce que beaucoup de gens pensent tout bas.Nous sommes le canton ou les politiques sont les plus nuls et ou ils se prennent pour des roitelets et à GENEVE rien n'avance à part les inscriptions à DES CONSEILS D`ADMINISTRATIONS DE CES GENS LA.

Écrit par : jay-royon | 28/08/2008

cndavid53,

Vous avez raison ... quoi que ...
"Si on a les politiciens que l'on mérite, on a aussi des journalistes à l'unisson."

Je n'ai, pour ma part, jamais encore, participé à l'élection d'un journaliste...moi.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28/08/2008

Bonjour Monsieur,

Je vous ai adressé hier un commentaire qui, visiblement, n'a pas eu l'heur de vous plaire, puisque vous ne l'avez pas publié ! Mais peut-être ne l'avez-vous pas reçu, ce qui justifierais vore silence. Dans le cas contraire je ne peux considérer votre geste que comme une censure (Vous appelez cela une modération).
Je vous donnais simplement un avis tranché sur votre manière de voir les choses, mais je ne pense pas vous avoir insulté. Dans le cas contraire un message personnal m'expliquant les raisons de refuser de signer le "bon à tirer" m'aurait ravi.

Cordialement
Michel Sommer
Candidat de la liste no 12

Écrit par : Michel Sommer | 28/08/2008

Je ne vais pas me mettre Pascal à dos et contester le prix qu'il a reçu de sa confrérie...mais je ne vais pas non plus contester votre opinion, même si je ne la partage pas...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 28/08/2008

Monsieur Dumitrescu,

Vous dites: "...il en a le droit, même si cela fait "arrogant", tout comme les auteurs des blogs, ont le droit d'installer la modération et choisir leurs interlocuteurs."

Je veux bien! Mais vous faites un peu comme les "constituants" que Monsieur Décaillet fustige, vous utilisez la langue de bois: parce que la "modération" n'est rien d'autre que la censure. Une censure qui est l'expression d'une dictature qu'elle soit de "gauche", de "droite" ou même "élitaire" ainsi que le veut Monsieur Décaillet.

Écrit par : Père Siffleur | 29/08/2008

@ Père Siffleur,

La modération sur un blog, c'est éviter les insultes gratuites, sans aucun argument derrière...

Quand vous recevez des insultes en tout genre, vous abdiquez en faveur de la censure...

Et là...point de dictature...mais seulement du respect...

Ensuite, franchement, certains, insultent l'intelligence des autres, vu le niveau.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/08/2008

Si notre ami Pascal voulait créer le débat, en bon journaliste qu'il est... c'est réussi ! Heureusement, la presse est encore libre de ses dires (...et il ne faudra pas l'oublier, chers futurs élu/e/s de la Constituante...) !

Toutefois, nombreux sont ceux qui pourront sans doute fournir une bonne réflexion et apporter leurs préoccupations dans les futurs débats en faveur d'une nouvelle Constitution ouverte et visionnaire, sans pouvoir verbalement l'exprimer devant le tout-cultivé-et-impressionnant-Pascal-Décaillet.

Alors, allons cher Pascal, le très bon professionnel que tu es sais comment "faire sortir" le Meilleur de celles et de ceux que tu choisis d'inviter sur ton/tes plateaux !

Et merci de continuer d'aider les Genevois/e/s à mieux comprendre cet enjeu. Avec mon amitié,
Enza Testa Haegi

Écrit par : enza testa haegi | 29/08/2008

Les commentaires sont fermés.