05/09/2008

Le «botellone» socialiste sous l’eau

affiche socialiste.pngLe parti socialiste avait fait preuve d’imagination en mobilisé hier une bonne délégation des ses candidats à la Constituante devant le Mur des réformateurs qui ces temps incertains voient défiler à leur pied des vertes et des as mûrs. Le PS n’a pas été payé de ses efforts. La pluie n’a pas empêché toutefois de faire de jolies photos. Mais le concept: «brandir les lettres du mot constitution» n’a pas fait le poids devant la proposition de l’UDC qui a la même heure annonçais aux Eaux-Vives vouloir lever les couleurs nationales et locales dans chaque classe d’école. On lira ci-dessous le petit article que la Tribune consacre à cette mise en scène sans suite. (JFM)


ps devant les réformateurs 4 sept 08.png

 

Les socialistes lancent leur campagne pour la Constituante

Article paru en page 22 de la Tribune du 5 septembre

Chorégraphiant leur affiche de campagne, les candidats socialistes ont brandi, hier, les lettres géantes «en marbre» du mot Constitution, devant le mur des Réformateurs. «Le marbre symbolise la durée, il faut bâtir une œuvre solide», s’est exclamé René Longet, président du parti en évoquant la «révision du siècle».

Les priorités socialistes pour la nouvelle Constitution sont de redéfinir le territoire, maintenir les acquis sociaux et relégitimer l’Etat. «Il y a 40 candidats, dont 16 non-membres du PS; cela permet de rester ancré dans la réalité», explique Christiane Perreguaux, elle-même indépendante.

Maire de la Ville de Genève et parrain des candidats à l’assemblée constituante, Manuel Tornare considère, lui, qu’il s’agit «d’un projet de société global. Aujourd’hui, avoir une Constitution qui date du XIXe siècle n’est pas admissible. Il faut être partisan de la ­révision. La liste socialiste est solide et expérimentée.»

Alexandre Gaillard

14:48 Publié dans Actualités, Partis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

On dit Botellón...

Écrit par : Boris | 05/09/2008

René Longet dit "il faut construire une oeuvre solide,....redéfinir le territoire, maintenir les acquis sociaux et relégitimer l’Etat...".

C'est une déclaration style "on prend du vieux et l'on fait du neuf"

Rédéfinir le territoire veut dire englober les communes à la Ville de Genève ou fragmenter la ville de Genève en la répartissant dans les communes ?

Maintenir les acquis sociaux... veut dire maintenir 30% de personnes qui ne participent pas à l'impôt mais dont une partie bénéficient de l'aide sociale ou bien on pourra toujours faire du social cette fois-ci avec parcimonie et bien ciblée en faisant revenir des contribuables sur le territoire car il y aura assez de logements construits ?

Rélégitimer l'Etat... cela veut dire création de nouveaux postes de fonctionnaires, de procédures administratives lourdes ou bien bénéficier d'une E-administration efficace mais contrôlée, moins chère ?

Écrit par : demain | 07/09/2008

Nous proposons l'inverse, CHANGER GENEVE et partir sur du 9!

Je vous invite à aller voir de contenu de notre proposition sur notre site www.mouvementchangergeneve.ch

Il est essentiel que le débat s'ouvre et qu'en dépit de nos différences nous puissions affronter nos idées.

C'est ainsi que naîtra une CONSTITUTION CITOYENNE et non pas un texte au juridisme obscur voire abscon.

C'est ainsi que se construira la République de demain.

Patrick-E. DIMIER
LISTE No9
Mouvement Changer Genève

Écrit par : patrick dimier | 08/09/2008

Les commentaires sont fermés.