17/09/2008

Constituante: ceux qui n’ont rien à y faire

corset_9001.jpg"Faisons l’addition des articles liberticides, anesthésiants et corporatistes que certains milieux activistes ont réussi, en une trentaine d’années, à faire inscrire dans la constitution genevoise. A la lecture du résultat on comprend aisément pourquoi la simple idée de la révision de notre charte fondamentale leur donne de l’urticaire." Pierre Kunz, député radical qui démissionné pour se présenter à la Constituante aime mettre le bâton dans la fourmillière. Nul doute que son propos va susciter le débat. Merci à toutes celles et tous ceux qui vont y participer de bien vouloir respecter la règle: soyez concis, pertinents courtois et signez votre commentaire.


«Il faut dire que chez ces gens-là, monsieur, on ne pense pas, on compte »(*). On ne songe pas à l’intérêt général, on compte et on craint le rééquilibrage qui s’annonce. On craint que disparaissent les avantages corporatistes obtenus au fil du temps grâce à un discours populiste, de promesses démagogiques et un usage abusif de droits populaires dégradés.
affiche radicale.pngLe oui massif des Genevois en février dernier au projet de réforme constitutionnelle a évidemment mis ces milieux en ébullition. Ils ont donc rassemblé leurs forces sur diverses listes qui participeront à l’élection de la Constituante. Non pas en vue d’apporter un projet pour Genève, pour amener avec un programme cohérent une contribution à la réflexion sur l’avenir du canton. Leur dessein, se vantent-ils, se résume à « lutter contre le démantèlement des droits acquis». Dit clairement, ils entendent conserver à notre constitution son rôle de corset paralysant, ils veulent en maintenir la portée à celle d’un ensemble de lois et la rédaction au niveau réservé à un règlement.
Ces listes sont aisément identifiables. Il suffit d’observer par qui elles sont conduites et d’écouter les propos de leurs représentants. Ils se dissimulent sous des noms de liste trompeurs. En réalité, ouverture, changement, responsabilité, réforme, liberté,  sont des mots qu’ils abhorrent. Chacun aura compris qu’il est question ici en particulier de Solidarité gauche en mouvement, Avivo progrès social et Expression citoyenne.
Ces gens-là n’ont pas leur place au sein de la Constituante car ils sont animés par un conservatisme obtus et n’ont qu’une ambition : nuire au processus réformateur.

                                Pierre Kunz
(*) Jacques Brel

 



19:19 Publié dans Contributions individuelles, Humeur | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Ah non.
Si même le rédacteur de la TdG, se met à publier des articles, avec des femmes, en tenue légère...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 17/09/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Kunz,

n'est il pas venu l'heure de ramener le débat sur les propositions plutôt que sur la forme... ?

En quoi, les genevois devraient porter leur intérêt sur une liste qui se poste sur le Salève, au Bastion,... ? un Candidat qui publie un blog sur la couleur de la Constituante, un autre qui se pose en juge et parti poour juger qui a le droit de siéger ?

Les idées...

Celles de l'UDC sont claires.

Revenu parental dès le deuxième enfant !

Rendez vous sur www.constituons-l-avenir-ensemble.ch

Bien à vous M. Kunz

Stéphane Valente vice président de la liste UDC

Écrit par : Stéphane | 17/09/2008

Je crains de ne pas comprendre, cher Jean-François, c'est la charmante demoiselle (?...) ou Pierre Kunz qui n'a rien à faire à la Constituante ?

Écrit par : Renaud Gautier | 18/09/2008

ET POURQUOI LA FEMME EST-ELLE UTILISéE à TOUTES LES SAUCES? ET TOUJOURS DANS DES TENUES éQUIVOQUES?

Écrit par : RIBORDY MABUT M-C | 18/09/2008

Oui, je me pose la même question que M. Ribordy.

Je comprends que Monsieur Kunz ait besoin de se profiler, mais il serait préférable de parler du fond et d'afficher la couleur plutôt que de dénigrer ses adversaires.

Cf. ma note d'aujourd'hui: http://cyrilmizrahi.blog.tdg.ch/archive/2008/09/19/constituante-reformer-oui-mais-pour-quoi-faire.html

Bien à vous

Écrit par : Cyril Mizrahi | 19/09/2008

"On craint que disparaissent les avantages corporatistes obtenus au fil du temps grâce à un discours populiste, de promesses démagogiques et un usage abusif de droits populaires dégradés."

Conclusion:
Rien de tel qu'une bonne dictature, un Patriot Act à la genevoise. Supprimons le droit d'initiative et de référendum! Ceux qui ne pense pas comme moi sont des crétins qui n'ont pas le droit d'être élus.

Vive moi! Votez pour moi! Et mes intérêts! Qui ne sont pas les vôtres.
Comment peut-on abuser de la démocratie? N'y aurait-il pas du fascisme chez cet homme-là?

"La liberté de la presse ne s'use que quand on ne s'en sert pas." Le Canard.
Pour la démocratie, c'est pareil. Et notre fossoyeur de la démocratie est prêt à la limiter de telle sorte qu'elle s'use et qu'il puisse, lui et ses copains, festoyer sans être ennuyé par la racaille.

Écrit par : Johann | 20/09/2008

Les commentaires sont fermés.