09/10/2008

Le PDC n'est plus le parti des Eglises

protestants groupe de réflexion.pngLa Vie protestante de ce mois d'octobre affiche clairement la couleur. Trois candidats sur les 527 qui briguent les suffrages des Genevois pour l'élection de l'Assemblée constituante sont "proches de l'EPG". Il s'agit du professeur de théologie Michel Grandjean qui se présente sur la liste des Verts et des socialistes Maurice Gardiol (frère de Jean-Pierre qui lui se présente sur la liste des patrons g[e]'avance) et de Laurent Extermann. Accordons leur à ces trois candidats qu'ils appartiennent à la section des indépendants qu'accueillent tant la liste socialiste pluraliste que celle des Verts et Associatifs. Et les candidats proches de l'ECG? Sont-ils sur la liste du Parti démocrate-chrétien, dont la consitution remonte au temps où les radicaux voulaient imposer à Genève un culte officiel en rupture avec Rome? Pas du tout.


En fait, l'Eglise catholique a pris le train de la Constituante avec un certain retard. Elle n'en est qu'à la consitution d'une Commission de suivi qui souhaite apporter son grain de sel notamment dans les débats sur la laïcité, le social et l'accueil des étrangers. Elle n'a donc aucun candidat à recommander et n'a reçu aucune sollicitation dans ce sens. En fait le seul candidat clairement affiché catholique est le curé Vincent Roos qui fait bouger les paroisses de Versoix et environs. Il se présente sur la liste www.proposition.ch. Quelques autres candidats, Olivier Perroux et Jérôme Savary, présentés par les Verts pourraient être qualifiés de proches de l'Eglise catholique.

Dans la Vie protestante, Armand Lombard, qui est membre du Groupe de réflexion de l'Eglise protestante, parle d'une occasion formidable qui ne se produit pas deux fois dans le même siècle. " Affirmer les libertés, celle d'entrer et de sortir, de recevoir et de revenir, la liberté de pensée, de dire sa croyance, de la prêcher... " écrit le banquier, jardinier des jeunes pousses de l'entreprise.  La liberté de prêcher. Certes, la question c'est où peut-on exercer librement cette liberté? Peut-on prêcher dans la rue, y processionner librement? La laïcité se comprend volontiers comme libérale pour autant que le prêcheur reste calfeutré dans son église...

"l'Eglise protestante de Genève a, parmi les autres institutions locales, un rôle très spécifique à jouer, écrit encore Armand Lombard. Genève a été au centre de la Réforme du XVIe siècle. Avec d'autres, Calvin a imprimé à la cité une dynamique novatrice: éducation gratuite, concept du taux d'intérêt, dynamique entrepreneuriale, hospice général pour les démunis, système démocratique. Au XXIe siècle, il est aussi impératif pour l'Eglise protestante de repenser et de reformuler les valeurs de base d'un Etat, certes laïc et pluraliste, et de projet dans l'avenir par un message chrétien qui le précède et le dépasse, comme pour leurs raisons propres, d'autres religions devront sans doute dire les leurs." Une déclaration qui réclame sans doute son pesant d'exégèse.  (JFM)

 

Post sriptum: Rencontré hier, Laurent Extermann me glisse dans l'oreille que les trois candidats mis en exergue dans la Vie protestante ne sont pas seuls. En fait il y en a trois autres, inscrits sur la liste du parti libéral, qui fut à l'Eglise nationale protestante ce que le parti indépendant chrétien social fut à l'Eglise catholique romain. Il s'agit d'Olivier Fatio,  professeur honoraire de théologie, Michel Hagmann, enseignant, et de Jean-Louis Collart, avocat.

protestants groupe de réflexion.png

 

Légende de la photo: Groupe de réflexion de l’EPG. (de g. à dr.) : François Payot, Maurice Gardiol, François Tripet, Michel Hagmann, Francine Courvoisier, Laurent Extermann, France Bossuet, Gabriel de Montmollin, Armand Lombard et Pierre-Alain Vuagniaux. Absents de la photo : Frédéric Amsler, François Dermange, Nicole Fischer, François Mumenthaler, Christophe Stucki, Sabine Pétermann et Marie Cénec.

 

11:39 Publié dans Actualités, Partis | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

What was the outcome of the election(s) / voting?

Écrit par : Robert Braxton | 20/05/2011

Les commentaires sont fermés.