12/10/2008

Brûler les partis c’est une chose: mais par quoi les remplacer ?

meissner zébulon Pic Vert.jpgAvec ses votations populaires, la Suisse est le pays à la démocratie la plus participative du monde, écrit Christina Meissner dans son blog. http://leblogdezebulon.blog.tdg.ch. La candidate de l'Association Pic-Vert constate aussitôt que «cela ne suffit pas, il faut trouver d’autres moyens pour impliquer la société civile qui aujourd’hui ne se reconnaît plus dans les organes sensés la représenter: partis politiques, associations, etc.

Christina Meissner poursuit: « La démarche adoptée par la Tribune de Genève dans le cadre du projet Praille Acacias Vernets (PAV) est une piste intéressante qui mériterait d’être étudiée, et pour ma part, adoptée par la future Constituante dans l’élaboration de la nouvelle Constitution. » Sur son blog, Charly Schwarz réfléchit également à ce que pourrait être une démocratie participative revivifiée. D’autres candidats et associations n’ont pas de mots assez durs pour dénoncer la partitocratie.

Le débat doit donc être ouvert :

Brûler les partis c’est une chose: mais par quoi les remplacer ?

Commentaires

Il suffit maintenant.
Constater gentillement les abstentionnistes.
Pas besoin de mesures extrêmes.

Dernier exemple en date. 28.09.2008, Vernier, 26% de participation.

Se poser une autre question devient utile ... comment faire pour intéresser le citoyen à la politique, pour éviter d'envoyer à Berne n'importe qui, comme Micheline Calmy-Rey.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 12/10/2008

Et pourquoi les remplacer ?

Il suffit que nos dirigeants descendent plus souvent dans la rue à la rencontre de leurs administrés.

Notre vie serait plus simple et agréâble sans des édiles totalelment déconectées des réalités quotidennes des citoyens.
Et si il faut, réellement, les remplacer... nous pourrions réfléchir à mettre en place un peu plus de démocratie et moins d'aristocratie élective

Écrit par : Blog, Jean | 12/10/2008

Mais qui parle de les remplacer ? Alors le but d’un groupement comme le nôtre www.proposition.ch c’est juste d’en contester l’exclusivité et de croire que la présence de citoyens estampillés « lobby free » peut apporter quelque chose à l’assemblée constituante.

Écrit par : Vincent Strohbach | 12/10/2008

Les commentaires sont fermés.