13/10/2008

Une proposition pour impliquer les 15-23 ans de la région

jeunes_manchots_empereurs.jpgAllez, il faut s'y mettre: ouvrir l'enveloppe du Service des votations et élections, mettre de côté la carte d'électeur et l'enveloppe de retour; et attaquer le vif du sujet: dix-huit listes, 527 candidats: comment choisir!? A ce petit jeu de la concurrence politique, les partis traditionnels ont bien des chances de tirer leur épingle du jeu, mieux que les listes associatives créées pour l'occasion moins connues et moins fortunées. Certes celle-ci peuvent compter sur des centaines, voire des milliers de cotisants et sympathisants. Mais d'ordinaire ces citoyens choisissent un parti. Pourquoi lui être infidèle pour la Constituante?

Les gazettes, les radios et Léman Bleu ont présenté quelques candidats. Mais le choix des journalistes relève plus souvent d'un choix d'angle que d'un choix de pertinence. Et puis, tous les candidats ne méritent-ils pas d'être élus? Cette difficulté de choisir doublée d'enjeux, qui, quoique importants, restent éloignés du quotidien des gens, est certainement à l'origine de la désaffection annoncée des électeurs. Ainsi le Matin dimanche a-t-il mis l'accent sur les bêtes politiques à venir. La Tribune nous offre ce matin quatre portraits de forts en thème. Les blogs sont plus divers.

Ci-dessous, on lira les credos de quelques candidats. Deux jeunes Verts proposent de créer à Genève une commission consultative de suivi composée d'une vingtaine de jeunes de 15 à 23 ans


Une proposition pour impliquer les 15-23 ans de la région

maulini et Martinez verts.jpgAntoine Maulini et moi-même proposons un projet pour intégrer les jeunes au processus participatif de la réécriture de notre Constitution. Ayant discuté avec Luc Recordon, ancien constituant Vaudois et actuel conseiller aux Etats, de la place des jeunes durant leur constituante, notre projet s’est concrétisé. Nous pouvons rappeler que durant la constituante Vaudoise, une commission d’une dizaine de jeunes se réunissait pour discuter des décisions politiques prises dans le canton, notamment celles de la constituante. Notre projet va dans le même sens.

Nous proposons que la constituante dans son règlement interne crée une commission consultative composée d’une vingtaine de jeunes âgés de 15 à 23 ans,issus des rangs de la constituante et complétée par une élection dans les différents types d’établissements scolaires. Elle aurait le pouvoir de suivre les travaux de la constituante notamment par ses membres élus, de proposer des projets et de donner son avis sur les différents débats qui auront lieu durant les quatre ans du mandat.

Dans le but de représenter la Genève du XXIe siècle, nous pensons qu’il faut y inclure les jeunes de toute la région franco- valdo-genevoise. Les modalités en sont à discuter.

Une telle commission pourrait même perdurer après la fin du mandat de la Constituante et rester un organe consultatif du Grand Conseil ou des autres autorités Cantonales ou communales.
 Ce qui est important c’est que la nouvelle constitution intègre les valeurs actuelles des jeunes puisque c’est essentiellement les générations futures qui auront à l’appliquer.

Andres Martinez

14:44 Publié dans Actualités, Associations, Candidatures, Partis | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

A méditer, mon rêve sur la carte postale des Associations de Genève (liste 18).
Cette agora pourrait inclure des jeunes en situation de vie difficile.
http://flambert.blog.tdg.ch/archive/2008/09/24/une-proposition.html

Écrit par : Florence Lambert | 14/10/2008

Je trouves que c'est une super idée.

Écrit par : Wouter van der Lelij | 14/10/2008

En voilà une idée qui sent pas du tout mais alors pas du tout le populisme.....donner au 15-23 ans la chance de pouvoir donner leurs idées et opinions. Et les moins de 15 ans ils vont dire quoi ? Tout comme les plus de 23 ans ? Très intelligent de proposer à une partie de la population qui n'a pas le droit de vote d'avoir le sentiment de participer à la constituante, mais le fait de le réduire à un intervalle d'age de 15-23 ans me semble assez déroutant.....je pense pour ma part que les parlements de jeunes répondent déjà à ce projet....

Écrit par : Jack | 14/10/2008

Les commentaires sont fermés.