13/10/2008

La Constituante sera installée le 20 novembre à Varembé

cicg intérieur.pngC'est donc le jeudi 20 novembre, à 17 heures, au Centre international des conférences Genève que l'Assemblée constituante sera installée par le Conseil d'Etat.

Il n'y aura pas de prestation de serment lors de cette séance constitutive, indique François Schell, secrétaire adjoint à la Chancellerie. Pourquoi? - La loi - prébiscitée en février par les Genevois - ne le prévoit pas, répond sobrement le haut fonctionnaire. L'installation de la Constituante ne réclame-t-elle pas un minimum de rituel républicain? Les députés au Grand Conseil sont assermentés! - Soyez rassuré, la réunion sera solennelle.

Pourquoi avoir choisi le CICG et non la salle du Grand Conseil, la salle communale de Plainpalai, comme le souhaitait les Verts ou l'aula d'Uni-Bastions comme le suggérait Patrick Dimier? Essentiellement pour des raisons de commodité, répond le haut fonctionnaire. Certes, le CICG est vaste - il peut accueillir des conférences de 2200 personnes-, bien équipé, mais c'est tout sauf un hémicyle favorable au débat parlementaire [cliquer sur la photo pour l'agrandir]. 


Dans son communiqué diffusé vendredi après-midi, le Conseil d'Etat précise que la séance se déroulera en présence de nombreux invités, mais n'indique pas si elle sera publique, ni si elle sera retransmise par Léman Bleu. Cette question est encore à l'étude. Comme celles de l'organisation de cette séance inaugurale, de l'intendance qui sera mise à disposition des nouveaux élus (secrétariat, équipement informatique, etc),  des salles de travail de la Consituante pour ses séances plénières et ses commissions, etc. 

"Afin de préparer l’ordre du jour de la séance du 20 novembre, Laurent Moutinot, président du Conseil d’Etat, réunira préalablement le benjamin des membres de l’Assemblée constituante, qui présidera cette séance selon la LCCst-Ge, ainsi que le meilleur élu de chaque liste. A l’occasion de cette réunion de travail, le président du Conseil d’Etat présentera plusieurs locaux susceptibles d’accueillir en toute indépendance les futures séances de l’Assemblée constituante et de ses commissions."

JFM

 

 

 

10:48 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Les casser au CICG est déjà prémonitoire des débats et si la question du débat suivi (en silence) par le public est encore à l'étude c'est qu'il y a anguille sous roche ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 13/10/2008

Je ne vois pas pourquoi il y aurait hésitation quant à savoir si la séance constitutive de l'Assemblée constituante doit être publique. En effet, l'art. 7 de la loi constitutionnelle instaurant la Constituante (LCCst-GE) du 24 février 2008 stipule que les séances de l'Assemblée constituante (à la seule exception des séances de commission) sont publiques. Par définition, la séance constitutive de l’Assemblée constituante est plénière. Elle doit donc être publique.

Écrit par : Jean-Philippe KOCH, candidat à la Constituante | 13/10/2008

Les commentaires sont fermés.