19/10/2008

Les 80 élus: victoire des grincheux!

EGGLY_JacquesSimon.jpgLes résultats nominatifs sont tombés. A minuit pile. Les femmes sont sacrifiées. Elles ne représentaient que 35% des candidats. Elles ne seront que 14 parmi les 80 élus, soit seulement 17,5%. Plusieurs professeurs de l'Universités, une institution qui regarde d'ordinaire d'asssez loin la politique, sont élus.

Pour le reste, les vieilles gloires de la politique genevoise font un retour en force. Saudan, Eggly, Grobet, de Dardel, Barde, Vanek, Pagan hanteront les pas perdus de la Constituante. Pour un renouvellement du personnel politique, l'élection de la Constituante relève d'un joli ratage, à quelques exceptions près. J'en suis presque à regretter qu'on ait pas interdit aux anciens élus de se présenter. Quant à la participation, elle n'atteint juste pas 33%.

Désormais, on attent les directives de la Commission Moutinot chargé de préparer l'assermentation du 20 novembre à Varembé. (JFM)

[cliquer sur les mots "Résultats détaillés" ci-après pour accéder directement au résultats nominatifs de la liste. Cliquer sur le nom  de la liste pour accéder à son site internet. Voir aussi le site de l'Etat de Genève pour les résultats complets]


Résultats détaillés. Le parti radical a stoppé sa chute à 7,29% des suffrages. Juste au-dessus de la barre du quorum de 7% en vigueur pour l'élection du Grand Conseil, mais au-dessous de la barre des 10% qu'il propose d'instaurer dans la nouvelle constitution. Il peut donc espérer remonter lentement la pente dans une année. Françoise Saudan sauve l'honneur des femmes radicales.

Les élus: François Saudan, ancienne conseillère aux Etats, Thomas Buchi, Pierre Kunz, Guy Zwahlen, président du TCS Genève, Antoine Maurice, chroniqueur à la Tribune de Genève, Georges Chevieux, directeur d'Emaus, Murat Alder.

Résultats détaillés. Le parti évangélique ne passe pas la barre des 3% mais, avec 1,74% des suffrages, il  fait mieux qu'en automne 2007 pour l'élection au Conseil national? Que fera-t-il en automne 2009 pour l'élection du Grand Conseil. Un apparentement avec le PDC ou les Verts serait dans l'air.

Résultats détaillés. Sans véritable locomotive, les Verts font bien moins bien qu'en automne 2007. Ils captent 11,45% des suffrages contre 16,38% il y a un an. Mais ils placent quatre femmes parmi leurs dix élus.

Les élus: Michel Grandjean, Marguerite Contat-Hickel, Andreas Saurer, Jérôme Savary, Carine Bachmann, Florian Irminger, Olivier Perroux, Silja Halle, Louise Kasser, Alexandre Dufresne.
Résultats détaillés. De Dardel, Godinat, Ducommun, Vanek, ça ne va pas être triste. Grobet qui cartonne chez les retraités a bien fait de quitter le bateau de la Gauche en mouvement. Pas de femme à la gauche extrême.

Les élus: Nils de Dardel, Michel Ducommun, Pierre Vanek, Gilles Godina. Résultats détaillés. Philippe Roch sort en tête évidemment. Mais l'ancien directeur de l'Office fédéral de l'environnement n'a pas réussi à tirer sa liste. Avec, un petit 6.98% qui aurait signifié l'éjection du parti du Grand Conseil, le PDC est en net recul par rapport aux élections nationales d'octobre 2007 où il avait réussi un joli 9.7% devançant les radicaux.

Les élus: Philippe Roch, Marco Follmi, Raymond Loretan, ancien ambassadeur, Constantin Sayegh, Guy Tornare, Béatrice Gisiger. Résultats détaillés. Les libéraux résistent bien à la crise et à g[e]'avance. Ils reculent de moins d'un point de pourcent par rapport à l'automne 2007 et font passer une belle brochette de nouveaux politiciens plus ou moins jeunes.

Les élus: Jacques-Simon Eggly, ancien conseiller national, éditorialiste au Journal Le Temps, le théologien Olivier Fatio, Michel Hottelier, professeur de droit. Béatrice Barton, productrice à la TSR, René Koechlin, Lionel Halpérin, Béatrice Luscher, François de Planta, Richard Barbey, Bertrand Bordier, Catherine Kuffer-Galland, Bénédict Hentsch, Gilles Desplanches Résultats détaillés. le Parti socialiste est en net recul par rapport aux élections nationales de l'an dernier. Il descend à moins de 12% alors qu'il avait dépassé les libéraux avec plus de 18% des suffrages. Une bonne liste tout de même, mais comme chez les Verts un manque cruel de leadership. Une seule femme élue.

Les élus: Thierry Tanquerel, professeur de droit, David Lachat, Beat Burgenmeier, Maurice Gardiol, Christiane Perregaux, Laurent Extermann, Albert Rodrik, Alberto Velasco, Roberto Baranzini, Cyrtil Mizrahi, Tristan Zimmermann. Premier viennent ensuite: Melik Özden. Résultats détaillés. L'AVIVO a tué le Parti du travail. Peut-être que le Parti du travail est devenu l'AVIVO. Que vont devenir les communistes? Sur son blog, l'écologiste Pierre Losio voit lui dans l'AVIVO, la renaissance de la gauche extrême qui, quand elle est unie, fait 15% de l'électorat, qui sont aujourd'hui absent du parlement cantonal. Rendez-vous donc en octobre 2009.

Les élus: Christian Grobet, ancien président du Conseil d'Etat socialiste, Souhail Mouhanna, Janine Bezaguet, Pierre Gauthier, Solange Zosso, Marc Turrian, Jean-François Rochat, Michèle Lyon, Annette Zimmermann, Jean-Pierre Aubert. Résultats détaillés. Patrick Dimier n'est pas Eric Stauffer. Mais Eric Stauffer, c'est le MCG. Le Mouvement double ses suffrages en une année et passe d'un petit 2,51% en automne 2007 à 4,54% ce dimanche, mais loin des 7,73% de l'automne 2005.

Les élus: Patrick Dimier, Marie-Engelberts, ancien candidate PDC à la Ville, Frank Ferrier, Yves-Patrick Delachaux,
Résultats détaillés. 2,36%, ce n'est pas mal tout de même pour une première apparition électorale.

La liste la plus riche. 6,37%. D'où sont venus ces électeurs? Qui n'ont élu aucune femme.

Les élus: Michel Barde, ancien directeur général de la Fédération des entreprises romandes Genève, Christian de Saussure, Claude Demole, Michel Chevrolet, directeur de Léman bleu, Stéphane Tanner, ancien directeur général de l'Administration fiscale, Benoît Genecand, ancien directeur de l'UBS, directeur du Stade de Genève. Résultats détaillés. Les indépendants n'ont pas convaincu. Avec 0,71% des suffrages, c'était beaucoup de bruit pour rien.

Résultats détaillés. 2,68%. Un score honorable. Mais franchement est-ce que la cause des femmes en est sortie gagnante?

Résultats détaillés. Halte aux déficits a plus d'efficacité dans ses initiatives. Une liste dont on aurait pu se passer.

Résultats détaillés. Soli Pardo n'est peut-être pas le bon homme au bon endroit. L'aile genevoise du blochérisme zurichois a perdu 11 points de pourcent par rapport à l'automne 2007. Aucune femme élue. Normal, l'UDC n'en présentait aucune.

Les élus: Soli Pardo, président de l'UDC Genève, Jacques Pagan, ancien conseiller national, Pierre Schifferli,  Ludwig Muller, Thomas Bläsi, Michel Amaudruz, Eric Ischi. Résultats détaillés. Encore une liste qui aurait mieux fait de ne pas encombrer le débat démocratique. Avec 0,61% elle fait encore moins bien que celle de www.proposition.ch. Qui a dit que le quorum à 3% était une bonne chose pour la démocratie?

 

Résultats détaillés. De profundis! Vingt ans après la chute du mur de Berlin, les communistes genevois disparaissent. Pour toujours? en automne 2005, le parti du travail fondu dans l'AdG faisait encore 6,9%, il ne fait plus que 1,62%.

Résultats détaillés. Ouf. Les Associations ont passé la rampe du quorum, mais y ont sacrifié les femmes. Un petit 3,88% qui manque certainement au parti socialiste et aux Verts. Est-ce que ça valait la peine d'affaiblir la gauche démocratique?

Les élus: Boris Calame, Alfred Manuel et Yves Lador.

23:55 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.