20/10/2008

Louise Kasser, benjamine et présidente de la Constituante

Kasser louise benjamine constituante.pngLouise Kasser, 23 ans, étudiante, dixième élue avec 8407 voix sur la liste des Verts, c'est donc une femme - clin d'oeil malicieux à la majorité des membres de la Constituante - qui présidera la séance inaugurale de la nouvelle assemblée le 20 novembre à 17 heures dans la grande salle du Centre international de congrès de Genève, à Varembé. Le président du Conseil d'Etat, Laurent Moutinot, devrait la contacter très bientôt, ainsi que les mieux élus de chacun des 11 partis et associations pour organiser cette séance inaugurale.

Voici comment Louis Kasser, actuellement cheffe de projet au Conseil suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ), se présente sur le site internet des Verts:


"Je suis cheffe de projet au Conseil Suisse des Activités de Jeunesse (CSAJ), la faîtière des organisations de jeunesse, et ai en main plusieurs projets, dans les domaines de l’égalité, de l’intégration et de la politique sociale. Parallèlement, je termine un bachelor en socio-économie à l’Université de Genève.

Je suis née à Genève, en ville, il y a vingt-trois ans et y habite depuis. À l’âge de dix ans, j’ai eu la chance de pouvoir accompagner ma maman à la Conférence mondiale sur les femmes à Pékin. Je n’ai certes pas pu participer aux ateliers et discussions, mais cette expérience fut suffisamment forte pour que naisse gentiment en moi l’envie de m’engager pour un monde plus juste, plus égalitaire, plus durable, en un mot pour un monde meilleur.

C’est en 1998, il y a dix ans exactement, que j’ai commencé à m’engager activement et à exprimer mes revendications d’adolescente: tout d’abord en tant que Présidente du Parlement des Jeunes de la Ville de Genève puis comme coprésidente de la Fédération Suisse des Parlements de Jeunes. Dix ans, c’est à la fois beaucoup et à la fois très peu de temps. En dix ans, de grands changements peuvent intervenir: ainsi, j’ai vu se concrétiser l’adhésion de la Suisse à l’ONU, pour laquelle j’avais récolté activement des signatures, ou l’octroi du droit de vote aux étrangers au niveau communal, pour lequel j’ai milité au comité de l’association J’y vis, J’y vote! Mais en dix ans, j’ai également eu l’occasion de me rendre compte que la politique prend beaucoup de temps et qu’elle ne récompense pas forcément à chaque fois: militante au comité de Young European Swiss et au comité du NOMES (le Nouveau Mouvement Européen Suisse), j’ai pu à maintes reprises constater que la Suisse n’est malheureusement toujours pas prête à franchir le pas d’une adhésion à l’Union Européenne, malgré les rapprochements de ces dix dernières années!

 
Mon engagement pour la Constituante

Après une période riche au niveau associatif, entrer dans un parti politique était un pas presque logique à franchir ! Membre des Verts genevois depuis six ans, j’ai maintenant décidé de me porter candidate pour la Constituante et de faire campagne afin d’insuffler les idées et les valeurs des Verts dans un texte qui soit juste, égalitaire, durable, innovant, et qui sache également prêter attention aux acquis importants du passé, en impliquant toute la population du canton, via des consultations à l’échelle du quartier, par exemple. Si la future Constitution genevoise de Genève doit être en vigueur pendant les 175 années à venir, comme celle que nous avons maintenant, il faut qu’elle soit doublement plus juste, plus égalitaire, plus durable et plus innovante, afin que nous laissions aux suivantes et suivants au moins autant que ce que nous avons à présent. Nous avons une chance unique à Genève, sachons la saisir une nouvelle fois en 2008!"
 
Voir la vidéo de l'interview réalisée réalisée chez la nouvelle élue lundi 20 octobre
 

 

11:02 Publié dans Actualités, Articles de presse, Candidatures | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

QUE DU BONHEUR!
Amis genevois, félicitations: excellent choix!
Vous ne regretterez en aucun cas d'avoir fait confiance à Louise Kasser. Un brin d'impertinence et beaucoup de compétence, rien de tel pour lancer les débats sur de bons rails.
Bravo Louise ;-)

Frédéric Gigon, Lausanne

Écrit par : Fred Gigon | 20/10/2008

Chères et chers,

je me réjouis aussi de l'élection de Louise, et de voir une jeune femme présider la première Assemblée.

Un signal fort, surtout lorsqu'on voit que Monsieur Déacillet propose déjà de confier la présidence à M. Eggly, voire à M. Kunz.

Pourquoi pas plutôt prolonger le mandat de Louise, si elle le souhaite? ;) Prendre le contre-pied et élire une femme jeune et qui ne fait pas de la politique depuis des dizaines d'années? Pour présider une Assemblée chargée de rédiger un texte pour les générations futures, ce serait pas mal non?

A moins de penser que seul un homme mûr peut faire l'affaire... Je ne partage pas cette vision pessimiste.

Bien à vous,
Cyril Mizrahi, jeune constituant PS fraîchement élu :)

PS: Et pourquoi le bureau provisoire convoqué par Laurent Moutinot ne serait-il pas composé des plus jeunes de chaque liste plutôt que des mieux élus, vieux briscards masculins ;)?? (entre parenthèses, je précise que je ne suis pas le plus jeune PS élu...)

Écrit par : Cyril Mizrahi | 20/10/2008

Place aux jeunes! J'espère que la proposition de C. Mizrahi passe et que la jeune et talentueuse Louise Kasser puisse prédiser la Constituante.

Ah si tous les candidats avaient pu se présenter dans des interviews vidéos comme celui-ci avant l'élection, peut-être plus de jeunes auraient voté . Parce que franchement, le matériel de vote était des plus obsolètes et a probablement refroidi plus d'un électeur.

Écrit par : Tatage | 21/10/2008

Félicitations, chère Louise!!!!!
Je ne manquerai pas la 1ère séance que tu présideras!! Tu as raison, il est en effet très important d'intégrer les idées de durabilité dans la nouvelle constitution genevoise. Le souci du droit des générations futures doit être central durant les travaux de la constituante.

Au boulot :-)

Écrit par : Hendrick Krauskopf | 21/10/2008

Les commentaires sont fermés.