07/11/2008

Calvin serait de la partie

vp nov 08.pngCalvin fête en 2009 ses 500 ans. La Genève protestante annonce un chapelet de manifestations pour commémorer l'événement. Tout a démarré le 2 novembre, jour anniversaire de l'affichage par Luther de ses 95 thèses sur les portes de l'église de Wittenberg. La Vie protestante consacre son numéro de novembre au grand réformateur et s'interfoge: "Qui sont les protestants d'aujourd'hui?" L'éthicien Eric Fusser est sûr d'une chose. Calvin serait de la Constituante. En fait, tel Fazy en 1847, le réformateur a lui-même écrit les bases légales de l'Eglise et de l'Etat genevois.


"Calvin a voulu que l'Eglise prenne sa place dans la société et en soit la conscience morale; elle n'a pas le droit, écrit Eric Fuchs, de se retirer dans la chaude intimité d'une spiritualité refermée sur elle-même, elle doit se mêler ffaires du monde, non pour faire la leçon mais pour rappeler qu'une société qui préfère à la justice et à la solidarité la recherche effrénée de gains matériels se condamne elle-même au désespoir et à la mort."

Reste à savoir comment passer de cette noble intention à la Constitution. Sur ce plan, Eric Fuchs reste encore muet. La commission de suivi des travaux de la Constituante que l'Eglise protestante a mis sur pied nous en dira plus peut-être.

Commentaires

Peut-être que l'on pourra associer les communes françaises voisines qui ont reçu l'influence de Calvin, telle Saint-Julien-en-Genevois, dont certains ressortissants sont restés dans l'histoire comme ayant été convertis par des pasteurs genevois. Le personnage le plus connu, à cet égard, est la théologienne et pédagogue Noémi Regard. La société "La Salévienne" sait beaucoup de choses, sur elle.

Écrit par : R.Mogenet | 07/11/2008

Calvin dans les affaires publiques, c'était calamiteux. Que n'a-t-il pas fait pour asseoir son pouvoir??!! Ses jugements manquaient cruellement de discernement. Qu'on soit tous mortels, on le sait: pas besoin d'un théologien légaliste pour nous l'apprendre! C'est toujours et encore la valeur de la vie qui pose problème dans cette société de fous, qui sont plus nombreux à l'extérieur qu'à l'intérieur...

Écrit par : Judith | 07/11/2008

Les commentaires sont fermés.