10/11/2008

La Constituante sera installée à la salle du Grand Conseil

grand conseil muller.pngVarembé c'est fini. Trop excentré, trop anonyme, incapable de retransmettre la cérémonie en direct, le Centre international de congrès Genève ne sera pas le lieu d'installation de l'Assemblée constituante. La manifestation, a décidé la commission des mieux élus convoquée par Laurent Moutinot, aura lieu à la salle du Grand Conseil jeudi 20 novembre à 17 heures.

La cérémonie administrative pourra ainsi être retransmise sans difficulté sur Léman bleu, comme n'importe quelle séance du Conseil municipal de la Ville ou du Grand Conseil. Une cérémonie solennelle sera organisée en janvier, vraisemblablement à la cathédrale Saint-Pierre, comme l'AVIVO en avait émis le voeu. Les 80 constituants prêteront serment sur un texte que Soli Pardo et Christian Grobet sont chargés d'élaborer.


La réunion du  20 janvier sera présidée par la benjamine Louise Kasser qui verra vraisemblablement son mandat d'un jour prolongé au moins jusqu'au mois de janvier. En effet un bureau provisoire de onze membres, un par parti ou association, sera élu, dont la jeune constituante verte prendra la présidence. Louise Kasser, qui est étudiante et travaille à 60% au Conseil suisse des associations de jeunesse, a dû quelque peu sacrifier ses études pour assumer sa fonction. Elle n'entend pas présider la Constituante au-delà du mois de janvier.

Sera également élue le 20 novembre une Commission de rédaction du règlement. Elle devra trancher quelques points délicats notamment le nombre de commissions et leur composition, la limitation du temps de parole, la retransmission ou non en direct des débats en plénière, l'option de travailler sur un texte ou à partir d'une page blanche.

Pierre Kunz, qui a remplacé Françoise Saudan cet après-midi, espère que la Constituante ne créera pas plus de six ou huit commissions de onze membres. Le constituant radical plaide également pour travailler sur "un projet de texte que le professeur Auer pourrait rédiger".

L'assemblée du 20 novembre devra également entériner le texte du serment que prêteront les 80 constituants à une date non encore arrêtée en janvier 2009. La rédaction de ce projet de texte a été confiée à l'UDC Soli Pardo et Christian Grobet de l'AVIVO. Une nouvelle séance du comité des premiers élus aura lieu ce jeudi à ce sujet. La question de la retransmission de la cérémonie par Léman bleu sera également décidé.

Le bureau provisoire de la Constituante devra également entamer les procédures en vue d'engager le secrétaire général de la Constituante, un secrétaire juriste et quelques autres personnes. L'intendance sera également à l'ordre du jour, notamment la dotation d'un pc portable personnel par élu ou l'utilisation de leur appareil privé.

 JFM

18:25 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Ca tombe bien ; la co/finances du GC va traiter mercredi, à ma demande, le sujet de la Constituante, des moyens mis à sa disposition ainsi que d'une demande de crédit extraordinaire du CE pour l'exercice 2008 en faveur la Constituante.
p.losio

Écrit par : pierre losio | 10/11/2008

"La rédaction de ce projet de texte a été confiée à l'UDC Soli Pardo et Christian Grobet de l'AVIVO"... Drôle de confier la rédaction de la prestation de serment à 2 élus opossés à la création d'une Constituante, mais le plus drôle c'est qu'ils aient accepté. Eux aussi qui ont choisi "la Salle du Grand Conseil" pour la prestation de sement ?

Écrit par : Charly Schwarz | 10/11/2008

Deux élus particulièrement conservateurs qui étaient parmi les rares opposés à la Constituante, et qui surtout représentent admirablement la fine fleur de la jeunesse de ce Canton, celle qui vivra demain avec la nouvelle Constitution...
La seule note positive de tout cela, c'est qu'ils sont aussi deux champions poids lourd du blocage politique, et que pour rédiger ce texte inaugural, il va bien falloir qu'ils apprennent à s'entendre. Cela pourrait être de bonne augure pour la suite des travaux, s'ils ne se contentent pas de s'entendre sur un conservatisme recuit...

Écrit par : Philippe Souaille | 11/11/2008

Deux élus particulièrement conservateurs qui étaient parmi les rares opposés à la Constituante, et qui surtout représentent admirablement la fine fleur de la jeunesse de ce Canton, celle qui vivra demain avec la nouvelle Constitution...
La seule note positive de tout cela, c'est qu'ils sont aussi deux champions poids lourd du blocage politique, et que pour rédiger ce texte inaugural, il va bien falloir qu'ils apprennent à s'entendre. Cela pourrait être de bonne augure pour la suite des travaux, s'ils ne se contentent pas de s'entendre sur un conservatisme recuit...

Écrit par : Philippe Souaille | 11/11/2008

Que voilà une mauvaise bonne idée !.. Faire du neuf avec du vieux, quelle drôle d'idée : 2 néandertaliens de la Politique doivent commettre un texte pour que les Constituants prêtent serment ... dans la salle du Grand Conseil!!! Tout cela manque de classe et de visions. Comme je l'ai proposé sur mon blog, la Constituante devrait siéger au milieu du projet PAV. Le projet PAV, comme la Constituante, sont des projets concernant l'avenir de Genève. Et faire siéger la Constituante là bas, c'est donner du sens et du symbole au projet PAV !

Écrit par : Renaud Gautier | 11/11/2008

Je partage entièrement votre point de vue, M. Renaud Gautier, tout cela manque de classe et de visions. J'ajoute que c'est totalement désespérant...
Mes meilleurs voeux à ceux et celles qui se font encore des illusions pour qu'ils les perdent très vite. Ce n'est pas bon pour la démocratie.
marie-paule blanchard-queloz

Écrit par : marie-paule blanchard-queloz | 11/11/2008

Les commentaires sont fermés.