14/11/2008

La Constitution de 1862, la peine de mort, Victor Hugo

guillotine.jpgQu'a donc trouvé Soli Pardo dans les archives à propos de la Constituante de 1862? Le président de l'UDC nous promet une brève histoire de l'événement sur son blog http://substratum.blog.tdg.ch prochainement. L'Internet en garde déjà des traces. C'est ainsi qu'on apprend que la noble assemblée avait voté au terme d'un premier débat la peine de mort par 43 voix contre 5. Les républicains progressistes de Genève songèrent à Victor Hugo. Un membre de l’église réformée, M. Bost, auteur de plusieurs ouvrages estimés, lui écrivit une lettre qui parvint au grand homme le 16 novembre. Le 17, l'écrivain répondait. Le détail de cette épisode  de l'histoire genevoise est à lire ici. JFM

Les commentaires sont fermés.