14/01/2009

Qui dirigera la Constituante?

schoeni.jpgLe règlement de la Constituante est sous toit. Un gros travail réalisé par les professeurs de droit Thierry Tanquerel (socialiste) et Michel Hottelier (libéral) et toute la commission du règlement. Le seul article qui donnera à jaser est celui de la présidence. Il y aura en effet quatre coprésidents. Et l'on ne sait pas exactement s'ils seront désignés pour les quatre ans ou si seize constituants pourront accéder au perchoir.

Heureusement que le secrétaire général ad interim désigné par le Conseil d'Etat sait, lui, parfaitement piloter. Enfin virtuellement. Cédric Schoeni (photo), 56 ans, est un passionné de Flight simulator. Le directeur du Service des naturalisations y joue régulièrement en réseau. Jusqu'à trois mille joueurs simultanément. Actuellement il est quelque part en Mélanésie à bord d'un ATR 72 en train de boucler un tour du monde.

Quatre coprésidents est-ce trop? Est le signe d'une défiance bien genevoise à l'égard du chef lumineux, du dictateur éclairé, du père tout puissant, du manager charismatique que d'aucuns réclament pourtant à la tête de l'Etat et veulent modestement ancré en nommant comme les Vaudois un président du Conseil d'Etat pour cinq ans? Un peu, voire beaucoup. Un ancien patron lâche même que si certaines banques avaient su exercer le pouvoir collégial, elle n'en serait pas là ou elle sont...


Mais une Assemblée ne se gouverne pas comme un Exécutif ou comme une entreprise. Encore que.

bilan.jpgDans une petite colonne, le bimensuel Bilan, qui fête cette semaine ses 20 ans et en profite pour lancer une nouvelle maquette plutôt séduisante, inaugure une nouvelle rubrique: Qui dirige la SGS? Et bien l'on apprend que la gouvernance de la prestigieuse entreprise genevoise est placée sous l'autorité d'une direction générale de 21 membres. "Un type d'organisation instauré en 202 par Sergio Marchionne qui a redressé Fiat (et qui siège au CA de l'UBS). De rang égal, note Bilan, les responsables de chacune des régions, divisions et fonctions, se rencontrent toutes les six semaine autour d'une table. Ainsi faute d'intermédiaire, lorsqu'un dirigeant prend une décision, c'est lui qui la met en application sur le terrain."

Bon, la SGS a tout de même un patron Chris Kirk, un zoologue, un directeur financier et un directeur des ressources humaines.

JFM

17:57 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.