29/01/2009

Loup y es-tu?

fanfare du louè.jpgLouise Kasser en petit chaperon rouge, la grande-mère François Saudan et la Fanfare du loup seront au coeur de la prestation de serment du 2 février sous l'Ancien arsenal de Genève. La cérémonie aura lieu à 19 heures. Elle sera présidée par la valeureuse Louise Kasser, une jeune femme à qui Genève doit déjà beaucoup. Un autre vert, le président du Conseil d'Etat David Hiler prononcera un discours, explique le communiqué officiel.

Le président du Grand Conseil, Eric Leyvraz, victiculteur bio à Peissy, un vert national un peu différent..., lui succédera sur l'estrade. Puis on entendra l'historienne Irène Herrmann, la Fanfare du loup, les "Je le jure" des catholiques, "Je le promets" des protestants ou "Je m'y engage" des autres constituants. Avant que l'astronome Pierre Dubath ne remette les terriens genevois à leur place, celle d'un rien dans l'univers, poussière divine aurait dit le pasteur de la cathédrale qui n'a pas été invité. Un buffet campagnard - le mot républicain n'a pas été utilisé, Rousseau est de retour - suivra la cérémonie.

Mais trêve de plaisanteries. La Constituante mérite un coup de chapeau!


Elle aura réussi en un temps record à mettre sous toit son règlement interne - ce qui n'était pas évident -, à élire ses quatre présidents et à s'embarquer sur un navire solide et bien mâté. C'est que son périple sera semé d'embûches.

Les requins tournent autour du bateau et les récifs sont nombreux. Jusqu'à certains membres de l'équipage qui n'ont de cesse de saper les ambitions. Comme l'Avivo et l'UDC qui ont milité contre la révision totale de la Constituante, mais ont néanmoins réussi démocratie représentative oblige à embarquer respectivement 9 et 7 galériens de la démocratie sur les 80 que compte l'équipage.

amaUDRUZ_Michel.jpgHier soir, le groupe UDC a désigné son candidat à la présidence en la personne de l'avocat Michel Amaudruz, membre actif des Dissidentes de Genève.

 

 

09:38 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Contrairement à ce qui vous écrivez dans cet article, les quatre présidents ne sont pas encore élus puisque cela devrait se passer lundi 2 février.
Il est évident que le choix d'une révision totale n'avait pas les faveurs de l'AVIVO... Lourde, hasardeuse, chère, les raisons ne manquaient pas pourtant pous préférer le système plus souple, plus pertinent et nettement moins onéreux que représentait celui des révisons partielles.
Mais, le peuple a tranché, nous sommes des démocrates (et non des galériens car le temps de galères est heureusement révolu!) et nous avons pris acte de cette décision souveraine.
En revanche, les manœuvres politicardes - opérées en coulisses par les socialistes, les verts et les libéraux - pour évincer l'AVIVO (quatrième plus importante formation de cette assemblée) de la présidence sont tout simplement inacceptables. Cela relève du déni de démocratie et bafoue la souveraineté populaire qui a été on ne peut plus claire...
L'aVIVO a remporté un grand succès et les radicaux ont essuyé un camouflet, selon moi mérité d'ailleurs. Cela au grand dam des "devins d'opérette" qui se sont, comme souvent, lourdement fourvoyés.
Au sein des commissions préparatoires (bureau provisoire et commission du règlement) le plus grand soin a pourtant été apporté, pour respecter la proportionnalité représentative de chacune des 11 formations élues dans les futures instances de cette Assemblée. Mais, lorsqu'il s'est agi de la présidence les réflexes politicards ont rapidement repris le dessus.
Les prétextes les plus fallacieux et notamment l'égalité droite - gauche (depuis quand les verts sont-ils de gauche?) ont été invoqués pour évincer l'AVIVO de ladite présidence et y proposer un membre issu du parti radical, pourtant (voir supra) grand perdant de cette élection...
Il y aurait également beaucoup à dire (ou à redire) sur "l'incompatibilité éthique" manifeste qu'il y a entre le mandat de président de la Constituante et le passé obscur et séditieux de l'un des candidats de la droite dogmatique à ce poste... D'autres l'ont fait ailleurs sur ce blog, avec plus de talent que moi. Cela me permet d'ailleurs de remercier le député Pierre Losio de nous avoir rafraîchi la mémoire sur des faits d'une extrême gravité puisqu'ils touchaient à la sécurité de l'État au travers d'un groupe terroriste armé et financé par une puissance étrangère. Excusez du peu!
Ces petites combines politiciennes et ces insultes à l'éthique républicaine participent à augmenter la méfiance, déjà grande, de la population envers la chose politique. Cela est d'autant plus regrettable que, si ces manœuvres devaient aboutir, cela augurerait bien mal de la suite et de la sérénité des travaux de cette constituante.
Amitiés républicaines.
Pierre Gauthier / élu de l'AVIVO

Écrit par : Pierre Gauthier | 31/01/2009

Les commentaires sont fermés.