02/02/2009

Les Constituants et les pleurs de Federer

federer pleure.jpgA l'heure des pleurs de Federer, du Super Bowl américain, des ripostes disproportionnées du gouvernement israélien, du réchauffement climatique, du désespoir français et de l'obamania, sans parler des manifs anti-Davos, de l'hiver qui n'en finit pas et de l'hypersexualité des ados, la prestation de serment de la Constituante genevoise tombe évidemment un peu à plat. Combien seront-ils les Genevois, ce soir sur le coup de 19h, à assister à l'évenement, serrés entre les canons sous l'ancien arsenal?

Pourtant Genève a de la chance de lancer sa révision constitutionnelle en 2009. En cette année charnière où le monde traverse une double révolution:

  • la crise économique qui bute sur sur le réchauffement climatique. Comment tolérer en effet qu'on finance avec l'argent public la casse de voitures encore en état pour favoriser l'achat de voitures neuves et qu'on demande aux gens gavés de consommer encore et encore pour maintenir l'emploi!
  • la montée en puissance de la soft gouvernance. Une révolution froide, dont on ne mesure pas les effets. Xavier Comtesse, qui à Genève s'en est fait l'analyste le plus pointu, donne trois exemples éclairants: Bologne, Internet. Wikipedia. J'y ajoute le projet d'agglomération franco-valdo-genevois.

Premier exemple Bologne. Y a-t-il eu en Suisse, demande le directeur romand d'Avenir suisse, un débat sur la mise en oeuvre du processus de Bologne qui bouleverse les Universités de toute l'Europe? Les Suisses, si attachés à leurs droits populaires, ont-ils eu le loisir de s'y opposer par référendum? La réponse est non.

Plus gigantesque encore, cite Comtesse, est l'absence des politiques dans la gestion de l'Internet. Le réseau des réseaux est géré par des entreprises privées. L'Union internationale des télécommunications - qui traverse une grave crise à la veille de Telecom 09 - a totalement failli dans ce domaine.

Troisième exemple, cité jeudi aux Midis de la Fusterie par le grand prêtre des territoires directs: Wikipedia. L'encyclopédie en ligne est créée et maintenue au quotidien par des passionnés anonymes et non rémunérés. Un non sens économique qui marche, constate Comtesse, qui n'y croyait pas.

Quatrième exemple de la soft gouvernance, le projet d'agglomération franco-valdo-genevois.

Ce samedi 31 janvier, j'ai participé à la deuxième table ronde des élus et de la société civile consacré à l'urbanisation de l'axe Lancy-Neydens à l'horizon 2030. Rassemblés sans distinction de statuts ou de fonction, quelque 150 élus - exécutifs communaux, municipaux, députés - et militants d'associations sensées représenter la société civile ont planché sur le sujet. Un exercice de haute voltige, dont on trouvera des comptes-rendus sur les blogs Metropole Genève (et ici) et Vu du Salève. Un exercice grandeur nature de démocratie participative gère aux trois constituants élus sur la liste des Associations et à quelques autres aussi. Une manière nouvelle de dévlopper la ville en concertation avec les habitants. En marge de la démocratie représentative et républicaine?

Les Constituants, avant de s'atteler à la rédaction des 180 articles de la future loi fondamentale du canton de Genève, doivent prendre la mesure de ces révolutions douces. Et s'interroger non pas sur la plus belle des constitutions, mais sur sa capacité à répondre à ces défis.

JFM

 

10:04 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

>* la crise économique qui bute sur sur le réchauffement climatique. Comment
>tolérer en effet qu'on finance avec l'argent public la casse de voitures encore
>en état pour favoriser l'achat de voitures neuves et qu'on demande aux gens
>gavés de consommer encore et encore pour maintenir l'emploi!

MAIS MA PAROOOOLE !!! Un dangereux objecteur de croissance!! Ouh la pastèque cryptocommuniste folle furieuse qui dégueule sur la société de consommation! Vous n'avez pas compris que c'est les bagnoles, la croissance et la consommation qui vont sauver le monde?? Nan mais, si vous êtes pas content, vous pouvez aller en Corée du Nord ou à Cuba si vous voulez!!

;-))))

à+

Sandro, assez heureux de lire ce genre de choses sous la plume de JFM

Écrit par : Sandro Minimo | 02/02/2009

la reflexion sur la capacité de la constituante à répondre à ces questions est très intéressante, à quel point une constitution cantonale peut répondre à des défis au niveau national et international...? La région franco-valdo-genevoise est à mes yeux LE défi international que doit relever cette constitution.

Écrit par : jack_line | 07/02/2009

ne pleure pas roger federer le meilleur joueur du monde

Écrit par : marouawane | 07/06/2009

Les commentaires sont fermés.