03/02/2009

Les benjamins créent le premier cercle thématique

cercle jeunes.jpgLes benjamins de la Constituante, motiviés sans doute par la performance présidentielle de la benjamine, ont créé le premier cercle thématique de l'assemblée. A peine la séance de travail bouclée, écrit Henri Della Casa dans la Tribune ce matin, la présidente sortante de l’assemblée Louise Kasser, 23 ans, et ses collègues Murat Alder (27 ans), Cyril Mizrahi (29 ans) et Florian Irminger (25 ans) ont annoncé la création de ce groupe d’intérêts. Et répondent par la même occasion à l’appel de plusieurs jeunes d’assurer un relais entre élus et membres de la société civile. (photo P Gilliéron: Lionel Halpérin (lib), Florian irminger, Louise Kasser (verts), Cyril Mizrahi (soc) et Murat Alder (rad))

Les cercles sont des structures souples, mais néanmoins formelles, dont parle l'article 12 du règlement de la Constituante. Contrairement aux cinq commissions de travail de 17 membres, ils ne sont pas soumis à la règle de la non publicité des délibérations.


L’un d’eux, Andres Martinez, a de son côté monté une association qui réunira tous ceux – âgés de moins de 36 ans – intéressés à l’avancée des travaux de la Constituante. «Nous souhaitons mettre en place des espaces de discussions thématiques, sur l’emploi des jeunes et la formation par exemple», explique l’étudiant de 20 ans. Quoi de mieux ensuite que le site Facebook pour servir de passerelle.

Le cercle fraîchement institué entend bien faire du lobbying pour la génération qu’il défend, comme l’indique Murat Alder. «C’est délicat de confier l’avenir des jeunes à des gens ignorant notre réalité», poursuit le radical. Qui regrette encore les résultats du 19 octobre. «On a eu l’impression que cette élection a été volée à la jeunesse.» Pour autant, il faudra désormais compter sur celle-ci.

Elu sur la liste Socialiste pluraliste, Cyril Mizrahi avance le formidable travail fourni par la benjamine de l’assemblée, Louise Kasser. «Nous avons pu commencer les travaux rapidement, et cela grâce à elle. A Fribourg, il a fallu dix mois avant de concrétiser l’assemblée.» Un coup de chapeau qui apparaît surtout comme une défense de Louise Kasser, mise en cause par l’UDC Soli Pardo sur sa gestion de l’Assemblée. Les aînés sont prévenus.

Henri Della Casa

14:15 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Toutes mes félicitations pour cette initiative qui palliera, un peu, à la quasi-absence de jeunes élus et élues à l'Assemblée. Qui mieux que vous connaìt vos attentes et servira vos intérêts ? Bravo

Marguerite

Écrit par : Contat Hickel | 04/02/2009

Toutes mes félicitations pour cette initiative qui palliera, un peu, à la quasi-absence de jeunes élus et élues à l'Assemblée. Qui mieux que vous connaìt vos attentes et servira vos intérêts ? Bravo

Marguerite

Écrit par : Contat Hickel | 04/02/2009

«C’est délicat de confier l’avenir des jeunes à des gens ignorant notre réalité»...
Un petit bémol au dithyrambe légèrement maternaliste exprimé par la préopinante au sujet du cercle créé par la "classe biberon" de la Constituante (attention, humour!!!) et un petit rappel aussi.
Commençons donc par le rappel... La citoyenneté commence à l'âge de 18 ans et s'achève le jour du décès. Par ailleurs, à moins d'être les fruits d'un clonage reproductif ou d'une fécondation in vitro - ce qui est désormais possible - ces élus oublient sans doute - c'est le privilège de la jeunesse - qu'ils doivent d'être nés et d'exister à "des gens" qui sont leurs parents. Lesdits parents n'ont rien ignoré de la réalité qui caractérise le monde des adultes quand il leur a fallu accompagner et soutenir leurs chères "têtes blondes" (ou rousses ou brunes) sur la voie de l'autonomie et de la responsabilité que ces élus revendiquent légitimement aujourd'hui.
Quant au dithyrambe, n'oubliez pas, chers élus, chers collègues, la "morale" d'une célèbre fable de la Fontaine...
"Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute."
Amitiés républicaines.
Pierre Gauthier

Écrit par : Pierre Gauthier | 04/02/2009

Puisque l'on parle de fable, pour ce Monsieur gauthier, ce serait plutôt le grenouille qui voulait être plus grosse que le boeuf...

Écrit par : Anastase | 20/02/2009

Les commentaires sont fermés.