20/02/2009

Droits populaires, Facebook et la Constituante

fb recule.jpg"C’est une nouvelle variation sur le thème de l’arroseur arrosé, écrit hier dans la Tribune Luca Sabbatini. Ereinté par la presse, allumé dans la blogosphère, menacé d’une plainte en justice, effrayé par le vent de révolte qui souffle chez ses propres utilisateurs, Facebook fait marche arrière. Dans la nuit de mardi à mercredi, heure de Californie, le site a retiré la modification contestée de ses conditions d’utilisation." Ces conditions générales disposaient que tous les contenus - textes, photos, vidéos - postés sur le plus grand réseau social du monde lui appartiendrait dorénavant pour l'éternité.

Comme dirait Xavier Comtesse, pape des territoires directes, le monde médusé vient d'assister en direct à une législation et à un référendum populaire international qui a échappé aux institutions de la démocratie représentatives et même aux Conventions internationales. Du grain à moudre pour les constituants genevois et leurs amis.

Pour le reste, coup de chapeau Alfred Manuel, constituant, blogueur et as de l'internet, qui a posté sur son blog le règlement interactif de la Constituante.

Et pour les intéressés, l'offre d'emploi pour le secrétaire général-e de la Constituante a paru dans le Bulletin des places vacantes de l'Etat de Genève.

16:18 Publié dans Actualités, Peuple et droits civiques, Wikiconstitution | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.