26/03/2009

M - 35!

planning en mars 09.jpg35 mois séparent la séance de cet après-midi de la Constituante du vote final des quelque 150, 180, 200 articles de la nouvelle Constitution genevoise.

La loi fondamentale qui sortira en 2012 des débats et consultations des 80 élus déterminera, pour ce XXIe siècle commençant, la bonne gouvernance du canton et les droits et devoirs des citoyens, habitants et passants de notre territoire. 282 km2 exactement.

Une superficie qui nous place au 21e rang des cantons suisses. Un détail pour rappeler aux Genevois d'ici et d'ailleurs - les Genevois de souche ou de naturalisation ne constituent que 30% de la population - qu'ils sont des humains, dont le rapport au sol est particulier. Histoire de rappeler aussi que la Constitution qui nous régit a été rédigée sous l'impulsion d'un radical alors révolutionnaire, James Fazy, qui, aussitôt le texte adopté, tenta de fusionner la ville et le canton en démolissant les remparts et en comblant les fossés, vestiges de la frontière ancestrale d'avant 1814, mais acceptant aussi, à son corps défendant, l'émergence du pouvoir municipal et le divorce de nombreuses communes.

Mais cela est de l'histoire. L'histoire de la Constituante s'écrit au futur. J'ai reçu hier la lettre du 18 mars qui donne un peu de visibilité sur les grandes étapes des travaux constitutionnels jusqu'en 2012, année du tricentenaire du citoyen de Genève.

Le tableau ci-contre résume le projet de planification des travaux [cliquez sur l'image pour l'agrandir]. Les deux petites barettes rouges marquées Echos pop indiquent les dates possibles des deux consultations populaires que prévoit l'aricle 59 alinéa 3 du règlement de l'Assemblée.

JFM

10:15 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.