07/04/2009

Sophie Florinetti sera secrétaire générale de la Constituante

florinetti.jpg"Née Sophie Valticos en 1957 à Genève, j'y ai grandi dans un milieu international. Mariée et mère de deux fils de 20 ans, je suis ainsi devenue experte en gestion logistique (un frigo toujours rempli), analyse transactionnelle (le ton fait la chanson) et management des crises (concilier tout et son contraire)." Voilà comment se présente Sophie Florinetti sur son site internet.

Nulle doute, à la lecture de ces trois projets et de son cv, que l'Assemblée constituante a trouvé une perle en la nommant secrétaire générale. Son dernier passage éclair à la tête de la controversée Gérance immobilière municipale de la Ville de Genève n'a pas fait hésiter le comité de sélection composé des vice-présidents Christiane Perregaux et Thomas Büchi et de Marie-Thérèse Engelberts et Michel Chevrolet. Leur choix rendu public hier soir n'a pas été facile. Ils ont reçu 65 dossiers dont ceux de nombreux journalistes.

Six mois après son élection, alors que les cinq commissions thématiques siègent pour la première fois aujourd'hui et demain pour désigner leur président et vice-président, lesquels fonctionneront neuf mois, il était temps que la Constituante se dote d'un capitaine, dont la tâche sera certes pas de faire de l'ombre à l'armateur collectif qu'est le G80, mais de mener à bon port le navire de la Constituante. Ce qui ne sera pas une mince affaire. La mer des sarcasmes, qu'alimentent parfois certains membres de l'assemblée, ne manque ni de récifs ni d'anguille ni de requins.


Sur son site, Sophie dont le prénom lui sera sans doute d'un grand secours, donne quelques autres facettes de sa personnalité et de ses compétences.

"Bénévolat et engagement communautaire me permettent de partager et de me frotter à des réalités diverses."

  • Ancienne membre du Comité de l'Association des parents d'élèves du Collège de Candolle (Genève) et du groupe mixte de suivi de la matu bilingue allemand Calvin/Candolle (2005-2008).
  • Ancienne membre du Comité coopératif de Migros-Genève (Commission sociale 2000-2004, Commission commerciale 2004-2006).
  • Vérificatrice aux comptes de l’Association « Entretiens sur l’éducation ».
  • Ancienne serveuse bénévole au restaurant scolaire de l’Ecole primaire du Belvédère, Chêne-Bougeries (1999-2001).
  • Ancienne membre du Comité de l’Association des parents d’élèves de Champel-Malagnou-Florissant (1995-98).
  • Ancienne membre fondatrice de l’Association genevoise de parents de jumeaux, triplés et plus (1989).

Plus sérieusement, Sophie Florinetti s'est spécialisée dans la conception, la réalisation et l'évaluation de projets socio-économiques et socio-politiques avec une grande expertise du secteur public, parapublic et privé sans but lucratif. Elle a été membre de la Commission externe d'évaluation des politiques publiques du canton de Genève de 2003 à 2006.

Avant d'être appelée à diriger la GIM par Sandrine Salerno, alors qu'elle n'avait aucune expérience dans l'immobilier, elle fut directrice administrative a.i. du Département cantonal genevois des Institutions en charge des projets transversaux et du contrôle interne (2006-2007). Plus longuement elle dirigea le Secrétariat de la Commission d'organisation et informatique de la Ville de Genève (1986-1992).

Licenciée en Sciences économiques (mention économie politique) et en Sciences politiques de l’Université de Genève. Des formations complémentaires en droit, management, gestion de projet et analyse de processus, elle est membre de la Société suisse des Sciences administratives et du Project Management Institute (PMI), USA.

Dernier détails tirés de son site internet très communicatif, un atout sans doute et pas des moindre pour la Constituante, Sophie Florinetti nous confie ses bonnes résolutions : "lire tous les livres qui s’empilent sur ma table de chevet, reprendre sérieusement le piano et savoir résister à un fondant au chocolat ".  Bonne chance!

JFM

07:40 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Félicitations à Mme Florinetti.

Et encore un couac du Bureau, qui n'a pas encore pris la peine de mettre en place un concept de communication. Il est anormal que les constituants soient les derniers informés d'une pareille décision, les concernant au premier chef.

Écrit par : Soli Pardo | 07/04/2009

Bravo! excellent article et bon vent à Sophie qui dispose de toutes les compétences indispensables pour une vigoureuse maîtrise de la barre! Le fondant au chocolat sera bien mérité.

Écrit par : Floriane Roth | 07/04/2009

Cher collègue Pardo,
Pour ma part j'ai reçu le communiqué du Bureau dans ma boîte électronique de la Constituante en date du 6 avril à 19h59. Il vous faut vérifier si la vôtre est bien activée.

Écrit par : maurice gardiol | 08/04/2009

Cher collègue Gardiol,

J'ai activé ma boîte électronique de la Constituante le 3 février.

Je l'ai visitée quotidiennement jusqu'à fin février : rien n'y était envoyé. Là, j'ai cessé de visiter ce lieu désert...

Je partais du principe que l'on serait averti lorsque les communications se feraient par cette voie.

Or, per

Écrit par : soli pardo | 16/04/2009

Comme toujours, Pardo dans son abyssale misère morale et sa solitude sentimentale n'en rate pas une pour critiquer, dénigrer et relever les erreurs des autres.Certains fonctionnent à l'altruise Pardo lui se dope à la l'amertume, au fiel et à au dégoût des autres. Pardo votre vie doit vraiment être un enfer. La constituante n'est pas votre harem mais vous êtes son ennuque.

Écrit par : Eusèbe | 23/04/2009

L'opinion précédente tombe pile poil. Quel courage, Eusèbe! Le drame est que les femmes ferment leur gueule et, lui, il poursuit sa vie tranquillement, usant de quelques personnes, puis les jetant. Dénigrer, promettre, faire comme si, déverser son fiel, casser les bonnes volontés, c'est sa stratégie de survie et de politique.

"La constituante n'est pas votre harem mais vous êtes son eunuque." N'oublions pas qu'être de droite ne signifie pas forcément être macho mais humilier les femmes constitue aussi l'une de ses spécialités, à en croire certaines.

Écrit par : claude | 23/04/2009

Les commentaires sont fermés.