29/04/2009

Les socialistes, le 1er Mai et la Constituante

"Le 1er Mai n'est-il pas le moment rêvé pour réaffirmer les droits des travailleurs?"  Fort de ce constat, le président du parti socialiste genevois René Longet a annoncé en début d'après-midi, rue des Voisins, le lancement vendredi de la première proposition collective à l'adresse de la Constituante.

Le texte, qui doit recueillir 500 signatures au minimum pour être officiellement pris en compte, revendique l'inscription formelle dans la future constitution de 2012 des libertés et des droits syndicaux "qui sont totalement absents de la constitution genevoise actuelle et sont bafoués par certaines entreprises genevoises, comme le montre le récent licenciement de la déléguée syndicale Marisa Pralong par Manor".

Tout en reconnaissant que dans la pratique le dialogue social était effective à Genève - "mais il s'agit de l'étendre à tous les secteurs" - Jean-Pierre Thorel du syndicat Unia a dénoncé une dégradation des conditions de travail et des violations des droits des travailleurs chez Givaudan, chez Frank Muller ainsi que chez un charcutier de Meyrin.

Le parti socialiste ne s'est guère préoccupé de savoir si les autres composantes de la gauche suivraient son action. "On voit mal qu'elles refusent de s'associer à cet acte de démocratie participative," a déclaré Véronique Pürro. La candidate socialiste au Conseil d'Etat profite pour accuser Mark Muller de démanteler les services chargés de surveiller les relations du travail et les chantiers.


Nicole Valiquer, chargée des relations avec les syndicats, s'en prend elle au projet de la droite de prolonger les horaires d'ouverture des magasins jusqu'à 20 heures et dénonce les horaires flexibles qui sont une forme de travail sur appel et les salaires des vendeuses. "Avec 3000 francs net pour un plein temps, on atteint le seuil de pauvreté lorsqu'on est une famille monoparentale."

Le constituant Maurice Gardiol président de la commission des droits fondamentaux s'est évidemment réjoui de cette initiative de ses camarades de parti. L'enjeu, précise-t-il, est de rendre justiciables les droits fondamentaux, c'est-à-dire de passer des bonnes intention à une mise en oeuvre concrète des droits, y compris celui de pouvoir réclamer leur bonne exécution devant les tribunaux.

Est-ce à dire que le parti socialiste revendique la garantie de l'emploi pour les délégués syndicaux?  La revendication ne figure pas clairement dans le texte de la proposition collective qui énumère huit conventions de l'OIT. Oui, pour tous les actes relevant de l'action syndicale, finit par dire René Longet, qui signale que cette requête figure dans l'exposé des motifs de la pétition, lequel dresse la liste de tous les droits individuels et collectifs.

 

15:33 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Partis | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Et voilà ce que je craignais… La Constituante gagnée par la partitocratie !

J’espère que les propos du précèdent billet relatif à l’opportunité des genevois de pouvoir se prononcer sur plusieurs projets de Constitution puisse se réaliser.

Écrit par : Charly Schwarz | 29/04/2009

Entre l'AVIVO et les revendications syndicales de M. Longet, la Constituante qui en principe doit figurer ce que demain sera, est très loin du compte. En effet, les forces politiciennes, locales, conservatrices qui regardent l'avenir par le petit bout de la lorgnette fagocytent les travaux. Alors que la région métropolitaine lémanique (ou les cités globales) va être la nouvelle et future entité de gouvernance en multistakeholders, participative, plus transparence avec des notions d'accountability (les politiques devront rendre des comptes à la population des progrès accomplis), on se bat à huis clos sur des thèmes du XIXème siècle.

Écrit par : demain | 30/04/2009

La Constitution a son premier article...
"le français est la langue officielle du canton de Genève".

Je vois que les choses sérieuse commence à faire débat et j'espère que pour l'adoption des armoiries, nos chers/ères Constituants/es consulteront un expert.

Écrit par : Charly Schwarz | 01/05/2009

Au secours...

Écrit par : Quentin ADLER | 07/05/2009

Les commentaires sont fermés.