25/05/2009

Deux vedettes libérales surchargées démissionnent

Ils sont chacun dans leur domaine des vedettes en Suisse romande. Le pâtissier à succursales multiples Gilles Desplanches et la productrice des reality-showes à la sauce suisse, Béatrice Barton, jettent l'éponge.

Ce sont les deux premiers constituants à abandonner la noble assemblée. Tous deux ont fait état d'un emploi du temps surchargé pour expliquer leur décision à René Koechlin, chef du groupe libéral à la Constituante.

MontmollindeS.jpgSimone de Montmollin, directrice de l'Union suisse des oenologues, prêtera serment ce jeudi. La Constituante tient en effet sa troisième session ordinaire depuis son élection en octobre dernier. L'élue de Troinex remplacera Béatrice Barton à la commission 1 "Dispositions générales et droits fondamentaux".

WeberJ.jpgSecond viennent ensuite, le physicien Jacques Weber, ancien recteur de l'Université, sera absent jeudi. Il prêtera serment ultérieurement mais il pourra cependant siéger dans la commission 4 "Organisation territoriale et relations extérieures".

On trouvera l'ordre du jour de l'assemblée du 28 mai ici et la composition des cinq commissions thématiques là. (JFM)

16:14 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Combien mèneront le défi jusqu’au bout ?

Écrit par : Charly Schwarz | 25/05/2009

Tiens, cela rappelle les démissions de Solidarités.

Deux nouveaux irresponsables en somme. Un défi au choix de la population.

Écrit par : Johann | 25/05/2009

Johann, en quoi Madame de Montmollin et Monsieur Weber seraient-ils "irresponsables" ?

Un défi au choix de la population, dites-vous ?
1. C'est le peuple (ensemble des citoyens) qui décide, pas la population (ensemble des habitants).
2. Le peuple a prévu cette faculté puisqu'elle est ancrée dans la loi, et que celle-ci a été approuvée par le peuple.
3. La décision de Monsieur Desplanches et de Madame Barton n'a pas dû être facile. Il faut du courage pour se résigner à renoncer, et c'est une preuve d'humilité et d'honnêteté vis à vis des électeurs qu'ils ont eu en démissionnant.

Écrit par : Murat Julian Alder | 25/05/2009

Je partage pleinement l'avis de mon collègue Murat Alder et il convient, en effet, de saluer l'honnêteté de Mme Barton et M.Desplanches qui, par leur retrait nous démontrent leur sens des responsabilités.

Surtout ils nous prouvent avoir le respect que doit tout élu à ses électeurs lorsqu'il constate l'incompatibilité entre ses activité professionnelles et politiques.

Merci à eux et bienvenue à nos deux nouveaux collègues!

Écrit par : patrick Dimier | 26/05/2009

C'est vrai qu'il était peu prévisible de penser effectivement *travailler* dans le constituante... Malheureusement une constituante ne consiste (!) pas seulement à manger des petits fours et quand on se présente il faut assumer (sauf circonstances exceptionnelles, ce qui ne parait pas le cas en l'espèce).

Écrit par : alex | 26/05/2009

Les commentaires sont fermés.