28/05/2009

Présentation des neufs candidats à la commission de rédaction

16h05, Jacques-Simon Eggly lit la liste des neuf candidats qui briguent l'un des cinq sièges de l'éminente commission de rédaction. Il passe la parole à chaque groupe pour deux minutes chacun.


Le radical Pierre Kunz ouvre les feux et présente la candidature de Murat Alder, assistant des professeurs Hottelier et Auer. Le jeune juriste est absent pour une bonne raison. Il reçoit cet après-midi même ses galons d'officier. Il est l'auteur d'un projet de constitution.

Michel Ducommun vante les qualités propres de Nils de Dardel. L'ancien conseiller national socialiste est doté d'une belle capacité d'écoute et de synthèse. Il illustre la diversité de l'assemblée.

Marie-Thérèse Engelberts fait l'éloge de l'avocat Patrick Dimier qui a dit et écrit: "La liberté reste aujourd'hui encore une exigence révolutionnaire." Il est l'auteur avec le constituant Frank Ferrier de "Une constitution pour Genève dans un monde ouvert" (Slatkine 2005).

Jérôme Savary défend la candidature du vert Michel Grandjean. Les membres de la commission devront être à l'écoute, rigoureux et capable de synthèse, dit-il trois qualités dont dispose le professeur d'histoire des religions.

Souhail Mouhanna présente la candidature de Christian Grobet. L'ancien président du conseil d'Etat socialiste devenu indépendant rattaché à l'alliance de gauche siège aujourd'hui siège sous les couleurs de l'AVIVO. Mouhanna rappelle que le tribun a été l'auteur d'un grand nombre d'initiatives validées par le Tribunal fédéral bien que contestées par les autorités à grand renfort d'experts... Mouhanna rappelle que la comréd n'a pas à rédiger la constitution, mais à la mettre en forme.

Le libéral René Koechlin prend la parole pour présenter Michel Hottelier, "éminent constitutionnaliste, un des meilleurs spécialistes de notre assemblée". Il est absent car il dirige un colloque ce qui ne fait que confirmer ses qualités.

Pierre Scherb défend avec vigueur et un savoureux accent la candidature du président de l'UDC Soli Pardo. Passionné d'astronomie, il voit loin "cet homme qui est arrivé en Suisse à l'âge de 5 ans". Avec Christian Grobet, il a rédigé rapidement le règlement de cette assemblée. Elire Soli Pardo serait une reconnaissance de la diversité de notre société.

Michel Barde propose Stéphane Tanner, absent. Vous le connaissez en bien ou en mal car c'était l'ancien chef de l'Administration fiscale cantonale. Il connaît bien l'Etat ses rouages et ses dysfonctionnements. La présence d'un connaisseur professionnel de l'Etat du tissu économique est tout à fait essentiel.

Cyril Mizrahi présente le socialiste Thierry Tanquerel, partisan convaincu du processus de révision, membre fondateur de l'Association une nouvelle constitution pour Genève. Docteur en droit, professeur ordinaire de droit administratif, il s'intéresse notamment à la démocratie directe à l'aménagement du territoire. Il a été l'un des piliers de notre commission du règlement.

16h30. JSE passe à l'élection. Jocelyne Haller et Guy Tornare sont scrutateurs.

 

 

 

16:06 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.