29/05/2009

La Gazette censurée?

censure 28 mai 09.pngOuf, je l'ai échappé belle. Mais ce n'est peut-être que partie remise. Hier après-midi, je m'installe à la tribune des journalistes avec deux confrères. La tribune du public est, elle, quasi vide. J'ouvre mon ordinateur portable et fixe une petite caméra vidéo sur un trépied de poche. Le président Eggly ouvre la séance. Une quinzaine de constituants sont absents. Est-ce la raison de l'agitation de l'huissier qui me fait des signes depuis la salle. Mon confrère me dit:

- Tu n'as pas le droit de filmer?

- Ah bon? Léman bleu a l'exclusivité de la retransmission?

Entre temps, l'huissier a gravi les deux volées d'escalier et m'intime l'ordre de cesser de fimer l'assemblée qui se poursuit. Je lui demande en vertu de quelle loi, il agit. Il pointe son doigt vers la porte de la galerie du public, où le règlement du Grand Conseil est affiché. Interdiction de filmer et de prendre des photos! Je parlemente, m'étonne de cet entrave à la liberté de la presse et finit par trouver l'argument qui fait reculer le fonctionnaire: "Mais nous ne sommes pas au Grand Conseil!"

L'huissier se retire et s'en va faire son rapport au président (photo). La séance se poursuit. Les élus du groupe Associations de Genève, qui ont repéré le manège, rigolent. Le règlement de l'assemblée constituante sera-t-il amendé? Le président Eggly a annonce que plusieurs points litigieux étaient déjà à l'examen de la commission du règlement. (JFM)

Pour voir la vidéo de l'ouverture et des rapporteurs Carine Bachmann et Yves-Patrick Delachaux, cliquez sur lire la suite


 

 

07:50 Publié dans Actualités | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Ha la communication et le Blog de la TdG ...

C'est vrai qu'à Genève, il n'y a pas beaucoup de visibilité des travaux de la Constituante ... il faut noter que, lors de l'Assemblée plénière du 28 mai 2009, un concept de communication à été adopté, moyennant un certain nombre d'amendement, très certainement constructifs.

Ces prochains mois, il va être mis en oeuvre et c'est sans doute ainsi que l'échange et le partage de l'information pourra mieux s'effectuer. C'est en tous les cas notre souhait pour un projet qui se doit d'associer la population à ses travaux.

Il faut reconnaître que le Blog de la TdG est une composante importante de l'information d'un public "avertit", qui pourrait toutefois se développer un peu plus dans les colonnes de la TdG.

Il a aussi, en tous les cas, le grand mérite que d'exister.

Boris Calame
Constituant, élu des "Associations de Genève"

Écrit par : Boris Calame | 29/05/2009

Je suis effaré par le salaire/heure des Constituants. En effet 110 francs de l'heure aux 80 membres.
J'ai assisté à la retransmission de la récente assemblée et j'ai remarqué que les constituants étaient satisfaits que le dépouillement des 9 candidats ait duré plus d'une 1h1/2. Faut bien faire marcher la buvette! Pensez que seulement 71 bulletins étaient délivrés afin d'élire 5 sur 9 candidats!!
A cette allure les élections communales et cantonales prendraient plus d'un mois.
1hre 1/2 à 71 candidats à 110 frs de l'heure + les frais de retransmission sur Léman Bleu en arrêt durant tout ce temps + frais location de la salle!! faites le calcul. Je ne compte pas les nombreuses pauses de chacune près d'une 1/2 heure.
Quand je pense au sans gêne d'oser en plus demander une compensation pour frais de garde des enfants ainsi que des sommes astrnomiques octroyées à tous les groupes représentés.
Je regrette que certains n'aient pas penser présenter un Groupe dénommé éventuellement" Les TAMALOÙ " s'aurait été une belle occasion de se créer un belle cagnotte pour se payer les factures de la Caisse Maladie.
A ce rythme les 20 millions prévus seront multipliés à la vitesse grand V.
Enfin pourquoi se gênerait-on, les contribuables passerons à la caisse sans sourcillier.

Écrit par : charvet | 29/05/2009

Quelques précisions sur les indemnités des Constituant-e-s.

En premier, toutes les indemnités sont données à l'identique que celles octroyées aux députés du Grand conseil. Ce n'est pas un caprice de la Constituante, mais uniquement une application contraignante de la loi qui instaure la Constituante, écrite par les députés et votée par le peuple, qui reste souverain.

Il y a principalement deux types d'indemnités (de présence):

- La première, octroyée pour une séance plénière, est de sfr. 160.-/session ( la séance du 28.05.09, qui a duré près de 6 heures, est composée de deux session, pour une indemnité totale de sfr. 320.-/Constituant-e, soit 53.35/heure).

- La seconde, octroyée pour une séance de travail en commission, est effectivement de sfr. 110.-/heure.

Dans tous les cas, rien n'est octroyé pour la préparation de séances et le temps des déplacements, la lecture de documents, l'échange avec la population ou encore des actes de "représentation".

Enfin, toutes les présences doivent être attestée par la signature personnelle d'une feuille de présence et validée par la contre-signature du Président-e de séance.

J'espère ainsi clarifier quelque peu la situation réelle et amener un peu de transparence aux chiffres mentionnés.


Boris Calame
Constituant, élu des "Associations de Genève"

Écrit par : Boris Calame | 03/06/2009

Les commentaires sont fermés.