15/06/2009

Salade russe, niçoise, minestrone, macédoine

ensemble nous faisons la suisse.jpgSalade russe, niçoise, minestrone, macédoise: les légumues et les fruits sont encore distincts dans ces mets, ils conservent leur apparence - ni soupe ni compote - mais le bouillon de culture leur donne néanmoins un goût et une consistance unique et reconnaissable. Sans pousser la comparaison à l'excès, c'est de l'assimilation ou de l'intégration des étrangers à Genève dont il est question dans proposition collective munie de 600 signatures que que déposent cet après midi à 15h30 L'Association Camarada et le Centre de contact Suisse Immigrés dépose au 2, Henri Fazy, siège de la Constituante.

Intitulé "Vivre ensemble, renforcer la cohésion sociale, Suissesses, étrangères, Suisses étrangers, ensemble nous faisons Genève", le texte réclame principalement

  • le droit de vote et d'éligibité pour tous les étrangers âgés de plus de 18 ans et qui habitent le canton depuis 5 ans,
  • que l'Etat et les communes garantissent des mesures de protection à l'égard des minorités,
  • une procédure de naturalisation rapide et gratuite assortie d'une instance de recours,
  • l'introduction du principe un travail un permis qui supprimerait la notion même de clandestin et
  • la garantie du maintien du droit de séjour des conjoint-es indépendant de la poursuite de la vie commune.

Pour les 80 constituants, le problème clé est de savoir dans quelle proportion introduire ces droits nouveaux sans risquer de déboucher sur un vote négatif en automne 2012?


 

 

08:16 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Lorsque l'on sait que, le 25 avril 2005, soit il y a seulement 4 ans, c'est à une très courte majorité (51 %) que le peuple a accordé le seul droit de vote communal aux étrangers domiciliés en Suisse depuis 8 ans, il est évident que approbation des propositions formulées par Camarada et le Centre de contact Suisse-Immigrés conduirait à l'échec du processus de révision totale de la Constitution devant le peuple. Et hop, 20 millions de francs par les fenêtres !

Constituants, constituantes, ne vous déconnectez pas des réalités et de la volonté populaires !

Écrit par : Diego Martinez | 15/06/2009

Pourquoi supposer forcément un rejet des genevois de cette idée progressiste et pleine de bon sens? Comment accepter que 40% de la population établie dans le canton ait le droit de payer des impôts sans avoir son mot à dire sur la manière dont on les dépense?

Le fait de donner un délai (il faut être établi depuis 5 ans) me paraît être un gage suffisant du réalisme des initiants. De plus (et c'est un peu triste), je crois que cette mesure ne serait pas défavorable à la droite... ça reste à prouver... mais j'ai cet instinct.

Écrit par : Sandro Minimo | 15/06/2009

Les commentaires sont fermés.