29/07/2009

La Constituante rajeunit un peu

hirsch Laurent constituant succède à Fatio juillet 09.jpg Dis Papa, c’est quoi la Constituante ?

C’est l’assemblée qui aura pour mission d’écrire une nouvelle Constitution pour Genève.

Et la Constitution Papa, c’est quoi en fait ?

C’est la loi fondamentale, qui fixe les règles les plus importantes du fonctionnement du canton de Genève, par exemple que le gouvernement est constitué de 7 personnes élues par le peuple tous les 4 ans à la majorité simple

- ...

Sur son blog abandonné depuis le 3 octobre 2008 (mais qu'on espère bientôt ranimé), il n'a écrit qu'un billet, mais un billet qui deviendra célèbre, car Laurent Hirsch, 47 ans, avocat, marié, 3 enfants, selon la bio "un peuplus perso" qu'il publie sur son site internet du parti libéral, succède à Olivier Fatio qui vient de démissionner de la Constituante.

Le professeur de théologie à la retraite de l'université a fait valoir un emploi du temps surchargé pour expliquer un parcours au sein de l'Assemblée qui n'aura duré que huit mois. C'est le troisième libéral à jeter l'éponge pour la même raison après l'entrepreneur pâtissier Gilles Desplanches et la journaliste productrice TV Béatrice Barton. Un quatrième libéral serait sur le point de quitter le navire, mais René Koechlin, chef du groupe libéral, ne confirme pas ce matin la nouvelle.

A noter encore que Laurent Hirsch préfigure le prochain mariage de raison entre les radicaux et les libéraux genevois déjà fort consommé au plan fédéral comme on sait, puisque sa fille Nadège (et ) a été candidate au Grand Conseil il y a quatre et l'an dernier à la Constituante sur la liste radicale. Elle également membre d'écologie libérale.


On lira le dialogue fictif de Laurent Hirsch et de son fils ou fille sur son blog ou ci-dessous. Un texte qui mérite désormais une (re)lecture attentive.

La Constituante, questions de mes enfants

Dis Papa, c’est quoi la Constituante ?

C’est l’assemblée qui aura pour mission d’écrire une nouvelle Constitution pour Genève.

Et la Constitution Papa, c’est quoi en fait ?

C’est la loi fondamentale, qui fixe les règles les plus importantes du fonctionnement du canton de Genève, par exemple que le gouvernement est constitué de 7 personnes élues par le peuple tous les 4 ans à la majorité simple.

Et pourquoi faire une nouvelle Constitution, qu’est-ce qui ne va plus dans la Constitution actuelle ?

Ah, ça on peut en discuter ! Mais la décision d’élire une Constituante a été prise et il convient maintenant d’aller de l’avant et de chercher des règles permettant un fonctionnement plus efficace et plus harmonieux de Genève.

Alors la nouvelle Constitution pourra résoudre les vrais problèmes, Papa ?

Non, pas directement. Mais elle pourra donner des impulsions dans tous les domaines, par exemple pour faire progresser le respect.

Et si les élus à la Constituante ne sont pas d’accord, Papa, comment va-t-on arriver à une bonne nouvelle Constitution ?

Bonne question ! J’espère qu’il y aura suffisamment d’élus animés par un état d’esprit constructif pour travailler ensemble à la meilleure solution pour le bien commun.

Mais est-ce que chaque candidat n’est pas déjà convaincu d’avoir la meilleure solution pour le bien commun ?

Oui, c’est un peu le problème de la politique et de la démocratie.

Alors, est-ce qu’il faudrait changer même la démocratie, Papa ?

Oui, en fait tu as raison, on pourrait revoir le fonctionnement de la démocratie, pour améliorer son efficacité, par exemple en favorisant un esprit d’équipe utile à avancer ensemble dans la même direction. La Constituante pourrait y réfléchir.

Et toi Papa, tu n’as pas déjà ton idée toute faite sur la nouvelle Constitution idéale ?

Non, pas vraiment. J’ai des idées …

Quoi comme idées par exemple, Papa ?

Par exemple renforcer le Grand Conseil, en mettant à sa disposition les instruments, les compétences et les ressources nécessaires pour lui permettre de mieux jouer son rôle de surveillance de l’Etat.

Donc tu sais déjà ce que tu veux, Papa ?

J’ai quelques idées, mais sans la prétention de savoir ce qui est juste, ce qui fonctionnera.

Et si tu ne sais pas Papa, comment vas-tu faire si tu es élu ?

J’aimerais amener mes idées et écouter les idées des autres, travailler ensemble au tri des idées, et réfléchir à l’élaboration des idées en propositions concrètes.

Tu ne rêves pas un peu Papa ?

Je crois que la Constituante dans le canton de Vaud avait bien fonctionné comme cela, que son processus de concertation et de consultation avait effectivement abouti à un texte largement accepté.

Et si à Genève le projet préparé par la Constituante est ensuite refusé par le peuple ?

Ce serait un échec. Mais même s’il était refusé, il aurait permis la mise au point de propositions dont plusieurs seraient probablement reprises dans les années suivantes. Et la Constituante devrait justement travailler pour mettre au point un projet qui passe.

Alors aujourd’hui Papa, pour la prochaine élection, quel est l’enjeu ?

En fait, tu sais, le but c’est que la Constituante soit un peu le reflet de notre société d’aujourd’hui. Donc chacun choisit une liste et des candidats selon ses convictions et ses affinités, l’essentiel ce n’est pas tant ce choix que le travail que les élus accompliront ensuite. Finalement le plus important, c’est de participer à cette élection, selon ses idées, et de faire confiance au processus.

Merci Papa, je n’ai vraiment pas tout compris, mais j’aimerais bien que la Constituante se donne de la peine pour nous préparer une Constitution bonne pour notre avenir.

 

11:25 Publié dans Actualités, Blog de candidats, Candidatures, Les constituants | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Commentaires

Toutefois, il ne faut pas oublier que sa belle-mère siège à la Constituante...

Écrit par : charly schwarz | 29/07/2009

Les commentaires sont fermés.