20/09/2009

Neuf constituants pour la paix à l'Espérance

colombe.gifIls sont sans doute tous d'accord, les 80 constituants genevois, pour déclarer la paix comme une valeur cardinale de la vie en société. La paix, plus que le développement durable ou que le principe de précaution, fait partie de ces principes incontestés. Cependant neuf constituants le diront publiquement ce lundi soir à 18h30 au bien nommé Cercle de l'Espérance, des Eaux-Vives, à l'invitation de l'association Graines de paix et dans le cadre de la Journée mondiale de la Paix.

La manifestation publique s'articulera autour de quatre débats, auxquels participeront les constituants suivants:

Christiane Perregaux, qui présidera le lendemain mardi, de 14h à 23 heures, sa première session plénière, Maurice Gardiol, Président de la Commission 1, Carine Bachmann, Présidente de la Commission 4, Michel Hottelier, professeur de droit constitutionnel, Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, Florian Irminger, responsable du bureau genevois d’une ONG internationale, Raymond Loretan, ancien ambassadeur, Yves Lador, président de la Fédération Associative Genevoise (FAGE) et Patrick Dimier, avocat, docteur en sciences politiques et éthique politique. On relèvera l'absence de représentants des partis libéraux, radicaux, AVIVO, SolidaritéS et GE Avance.


Les quatre débats* (1.- Faire de la Paix un droit humain, 2.- Le rôle de la police pour la promotion de la paix, 3.- Les responsabilités de la Genève internationale et 4.- La place de la paix dans l’éducation) seront introduits respectivement par:

  • Fabienne Bugnon, Directrice des droits humains à l'Etat de Genève,
  • Frédéric Maillard, économiste et responsable des analyses des pratiques de la police,
  • Xavier Comtesse, Directeur d'Avenir Suisse (Romandie) et membre de la Fondation pour Genève, et Johann Galtung, fondateur des sciences de la paix depuis les années 50,


... et modérés respectivement par:

  • Charly Schwarz, Président de l'Esprit de Genève,
  • Laurence Bézaguet, journaliste à la Tribune de Genève,
  • Guy Mettan, Président du Club suisse de la presse et Laurence Deonna, Prix UNESCO de l'éducation à la paix, journaliste et écrivaine.

La soirée est coorganisée par Graines de Paix et l'APRED avec l'appui du Collectif Paix et non-violence pour la Quinzaine pour la paix et la non-violence, et grâce à l'aide de personnes au sein du Pôle paix et droits humains de la FAGE.

JFM

 

* Pour en savoir plus sur les débats

« Peut-on faire de la paix un droit humain ? »
Et si oui, comment ce droit sera-t-il mis en œuvre, pacifiquement ? » Michel Hottelier, Professeur de droit constitutionnel et spécialiste des droits de l’homme en Suisse, et Maurice Gardiol, Président de la commission de la Constituante qui traitera des droits humains, sont les constituants qui en parleront avec Fabienne Bugnon, Directrice de l’Office des droits humains du Canton de Genève.
Modérateur : Charly Schwarz, Fondateur de l’Esprit de Genève.

« La police peut-elle promouvoir la paix ? Et si oui, de quelle façon ? »
Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, et Florian Irminger, tous deux constituants, se demanderont comment la constitution peut améliorer le rôle et le sort de la police et diminuer la violence liée à sa fonction. Ils en parleront avec Frédéric Maillard, économiste, enseignant à l’École d’études sociales et pédagogiques à Lausanne, responsable des analyses de pratique à la Police.
Modératrice : Laurence Bézaguet, journaliste, Tribune de Genève

« La situation exceptionnelle de Genève en ce qui concerne la paix lui impose-t-elle des responsabilités ? »
Carine Bachmann, Présidente de la commission de la Constituante responsable des questions territoriales et des relations extérieures, parlera de la communauté internationale de Genève, Raymond Loretan, constituant et ancien Ambassadeur, parlera de l’exemplarité de Genève-Ville de paix,  et Yves Lador, constituant et Président de la Fédération Associative Genevoise (FAGE), parlera de Genève et des droits humains. Ils le feront avec Xavier Comtesse, Directeur d’Avenir Suisse pour la Suisse romande et membre de la Fondation pour Genève.
Modérateur : Guy Mettan, Président du Club Suisse de la presse

« Quelle place pour la paix dans l’éducation ? »
Ce thème sera présenté par Johan Galtung, co-fondateur dans les années 50’ des « sciences de la paix », Christiane Perregaux, Co-présidente de la Constituante, concernée par l’éducation à la paix et à celle des compétences interculturelles et linguistiques,  et Patrick Dimier, constituant, avocat,  docteur en sciences politiques et éthique politique.
Modératrice : Laurence Deonna, Prix UNESCO de l’éducation pour la paix, journaliste et écrivaine.

Chaque débat durera environ 40 minutes, dont la moitié environ est réservée au public.

17:58 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

Commentaires

Tant que notre pays et notre ville accueille tous les dictateurs (ou leurs fils) de la planète pour y cacher les fortunes pillées a leurs peuples, nous sommes bien placés pour agir !

Écrit par : corto | 20/09/2009

N'est pas ?

Écrit par : corto | 20/09/2009

Mais ça sent encore le mcg cette histoire

Écrit par : corto | 21/09/2009

"...On relèvera l'absence de représentants des partis libéraux, radicaux, AVIVO, SolidaritéS et GE Avance..."
Sauf erreur de ma part, je ne crois pas avoir été invité.
Mes voeux de réussite pour cette soirée.
Pierre Gauthier, élu AVIVO Constituante.

Écrit par : Pierre Gauthier | 21/09/2009

Les commentaires sont fermés.