21/09/2009

« La police peut-elle promouvoir la paix ? Et si oui, de quelle façon?»

police geneve intervention.pngCertains voudraient désarmer la police. D'autres, au contraire, l'armer de taser, car la dissuasion est facteur de paix: qui vis pacem para bellum. Qu'en est-il de la police genevoise. Qu'en est-il de la Constitution genevoise? La Journée mondiale de la paix est l'occasion rêvée d'en débattre. C'est ce soir au Cercle de l'Espérance, à l'initiative de l'association Graines de paix.

Le sujet sera animé par deux constituants: un MCG Yves-Patrick Delachaux, écrivain et ancien policier, et un Vert, Florian Irminger. Ils se demanderont comment la constitution peut améliorer le rôle et le sort de la police et diminuer la violence liée à sa fonction. Ils en parleront avec Frédéric Maillard, économiste, enseignant à l’École d’études sociales et pédagogiques à Lausanne, responsable des analyses de pratique à la Police. Le débat sera modéré par Laurence Bézaguet, journaliste, Tribune de Genève.

Trois autres débats sont au menu de la soirée qui démarre à 18h30. Gargantuesque, jugez-en!


« Peut-on faire de la paix un droit humain ? »

Et si oui, comment ce droit sera-t-il mis en œuvre, pacifiquement ? » Michel Hottelier, Professeur de droit constitutionnel et spécialiste des droits de l’homme en Suisse, et Maurice Gardiol, Président de la commission de la Constituante qui traitera des droits humains, sont les constituants qui en parleront avec Fabienne Bugnon, Directrice de l’Office des droits humains du Canton de Genève.
Modérateur : Charly Schwarz, Fondateur de l’Esprit de Genève.

« La situation exceptionnelle de Genève en ce qui concerne la paix lui impose-t-elle des responsabilités ? »
Carine Bachmann, Présidente de la commission de la Constituante responsable des questions territoriales et des relations extérieures, parlera de la communauté internationale de Genève, Raymond Loretan, constituant et ancien Ambassadeur, parlera de l’exemplarité de Genève-Ville de paix,  et Yves Lador, constituant et Président de la Fédération Associative Genevoise (FAGE), parlera de Genève et des droits humains. Ils le feront avec Xavier Comtesse, Directeur d’Avenir Suisse pour la Suisse romande et membre de la Fondation pour Genève.
Modérateur : Guy Mettan, Président du Club Suisse de la presse

« Quelle place pour la paix dans l’éducation ? »
Ce thème sera présenté par Johan Galtung, co-fondateur dans les années 50’ des « sciences de la paix », Christiane Perregaux, Co-présidente de la Constituante, concernée par l’éducation à la paix et à celle des compétences interculturelles et linguistiques,  et Patrick Dimier, constituant, avocat,  docteur en sciences politiques et éthique politique.
Modératrice : Laurence Deonna, Prix UNESCO de l’éducation pour la paix, journaliste et écrivaine.

Chaque débat durera environ 40 minutes, dont la moitié environ est réservée au public.

14:04 Publié dans 1 Principes généraux, Actualités, Débats publics | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.