22/09/2009

La Culture dans la Constitution: tous artistes?!

deslarzes.jpgC'est Béatrice Deslarzes qui dans un billet intitulé Culture publié sur son blog Politique sans masque m'a fait connaître le projet du Rassemblement des Artistes et Acteurs Culturels de Genève (RAAC) qui dépose ce mardi 22 septembre à l'Assemblée constituante, la "Proposition Collective du RAAC" pour que la culture soit inscrite dans la future constitution genevoise.

"Ce mouvement fondé en 2007, commente la candidate Verts au Grand Conseil, a mené pendant deux ans les états généraux de la culture : le "Forum art, culture et création" pour favoriser la création artistique, améliorer le statut social des artisters, repenser la cohérence des politiques culturelles de Genève."

On y lira la demande d'un filet social et économique bien serré, un confort matériel et une reconnaissance officielle qui n'est pas sans rappeler les heures de gloire de la Russie soviétique et de la Chine maoïste. Point de révolution culturelle en tout cas...

La proposition du RAAC est la suivante.

JFM

 


Le RAAC, animé par le désir de s’impliquer de manière citoyenne dans le fondement de la République et canton de Genève de demain, invite les habitantes et les habitants de Genève à signer la PROPOSITION COLLECTIVE qui suit :


Préambule – Dispositions générales
La culture, composante fondamentale du lien social, tient une place centrale dans l’organisation et la cohésion de la société. La culture doit s’inscrire comme valeur essentielle et fondatrice dans la nouvelle Constitution de la République et canton de Genève.


Droits fondamentaux
La liberté de l’expression artistique fait partie des droits fondamentaux.


Culture, création artistique et patrimoine culturel
Il est de la responsabilité de l’Etat et des communes d’encourager et de soutenir la culture au double plan de l’expression artistique et de la mémoire.

La politique culturelle est la tâche de l’Etat et des communes.
La loi fixe les modalités de l’exercice des responsabilités de l’Etat et des communes et de leur collaboration.
Les collectivités publiques veillent, dans leurs actions de soutien, à garantir un équilibre harmonieux entre création artistique, conservation et mise en valeur du patrimoine culturel.

Agglomération - région
La culture et la création artistique s’inscrivent comme éléments fondamentaux de la construction d’une identité et d’une organisation régionale ainsi que des liens collectifs qui lui donnent sa cohésion.
La loi fixe les modalités de la collaboration entre l’Etat, les communes et les collectivités publiques transfrontalières.
Les collectivités publiques encouragent et soutiennent la promotion, la diffusion et les échanges en matière de culture et de création artistique.
Elles veillent à garantir des espaces dédiés à la création et à la culture dans le développement de l’aménagement du territoire.


Enseignement, formation et transmission
L’Etat a pour tâche de favoriser l’acquisition de savoirs dans les domaines artistiques par le biais de l’enseignement. Il favorise l’accès démocratique des jeunes générations à la vie et à la pratique culturelles.
L’Etat et les communes favorisent l’accès pour tous à la vie culturelle et artistique de la région.


Sécurité et protection sociale
En vertu de l’égalité de traitement des citoyennes et des citoyens, la garantie de la sécurité sociale digne de ce nom incombe à la responsabilité des pouvoirs publics, en complément de la responsabilité individuelle et privée. Des catégories socioprofessionnelles connaissent encore aujourd’hui des lacunes en matière de sécurité sociale, notamment les artistes et acteurs culturels.
L’Etat et les communes s’engagent à ce que toute personne bénéficie de la sécurité sociale.
En consultation étroite avec les représentants des milieux intéressés, ils encouragent et soutiennent des mesures appropriées.
Ils peuvent compléter les prestations de la Confédération en matière de sécurité sociale.

 

 

Les commentaires sont fermés.