01/10/2009

Quatre premières vidéos de l'audition publique du 30 septembre

Les prises de parole étaient d'une impressionnante densité hier soir à l'école Avanchets-Salève où la commission 2 organisait sa première audition-débat publique sur le thème controversé des droits de vote et d'éligibilité des étrangers au plan cantonal. Je publie ci-dessous trois vidéos.

  • La première porte sur la prise de parole d'Alpha Dramé, conseiller municipal Verts en ville de Genève et président de Kultura.
  • La deuxième contient la prise de parole de Guillermo Montano de Kultura également
  • La troisième contient la prise de parole du constituant Maurice Gardiol.

D'autres suivront (dans la mesure de mon temps...)

NB: pour une meilleure qualité de l'image, cliquez sur les deux lettres jaunes SD et sélectionnez HD (haute définition)

 


La séance a été convoqué à la demande des associations travaillant pour l'intégration des étrangers qui ont déposé une pétition formelle à l'Assemblée réclamant les droits de vote et d'éligibilité pour tous les étrangers établis à Genève depuis cinq ans.

Il n'y a pas eu à proprement parler de débat contradictoire. L'audition des septs délégués des associations a donné lieu ensuite à quelques timides questions des constituants qui avaient convenus de s'autocensurer en ce sens qu'on n'a pas eu droit vraiment de connaôtre leur avis sur la question sinon de manière détournée. Le public a été invité à s'exprimé. La plupart des interventions étaient favorables à l'octroi des droits civiques aux étrangers.

Les membres de la commission  2 était assis de part et d'autre de la table principale perpendiculairement au public. Cet agencement leur a donné une meilleure visibilité et créé un forum adéquat et plus chaleureux que le dispositif qui avait été mis en place à Thônex pour la première audition, où les invités étaient sur l'estrade et les membres de la commission 5 au premier rang du public.

L'organisation de la soirée avait été placée sous la responsabilité de Pierre Gauthier, du groupe AVIVO, qui, dans un commentaire posté sous un billet précédent, précise que la décision de procéder à des auditions publiques est le fait d'une volonté démocratiquement exprimée de l'ensemble des membres de la commission.


Alpha Dramé


Guillermo Montano, Kultura

 

Maurice Gardiol, constituant du groupe socialiste pluraliste

 

Questions et réactions des constituants Bordier, Perregaux et Dimier

 

 

 

Commentaires

Cher Monsieur Mabut,
Merci de votre compte-rendu (et des autres qui suivront j'espère) de cette soirée qui fût parfois intense par l'émotion de certains témoignages et fort intéressante par leur contenu.
Le sujet que notre Commission a en charge - les droits politiques - est un sujet qui pourrait, s'il n'était pas entrepris avec le sérieux et le respect qui caractérise nos travaux, déchaîner les passions. Or, malgré les divergences d'opinion profondes que cette question soulève, les échanges d'hier ont toujours été d'excellente qualité et d'une grande profondeur de réflexion.
Cela permettra donc sans doute aux Genevois de comprendre qu'il s'effectue un véritable travail de fond au sein de toutes les Commissions et notamment au sein de la nôtre. Ce travail n'est certes pas spectaculaire, il est même parfois ingrat mais, il est toujours passionnant et enrichissant pour la collectivité.
Cela tranche, convenez-en, avec les sarcasmes de certains et avec les embûches, notamment budgétaires, que quelques élus s'ingénient à mettre sur notre chemin. Sur ce dernier point, je dois admettre que j'ai de la difficulté à comprendre cette forme jusqu'alors inconnue de "schizophrénie politique" qui consiste à refuser d'appliquer les lois que l'on a soi-même promulguées...
Amitiés républicaines.
Pierre Gauthier, AVIVO, vice-président de la Commission 2 et responsable du "groupe organisation"

Écrit par : Pierre Gauthier | 01/10/2009

Un grand merci pour ces vidéos! Ne pouvant pas me rendre à cette audience, j'ai apprécié de voir ces vidéos.

J'ai été partisane de l'initiative" vivre ensemble, votons ensemble" et persiste et signe: les étrangers établis à Genève devront obtenir le droit de vote communal et cantonal au bout de cinq ans (y compris l'éligibilité au niveau communal).
Peut-on encore parler de "démocratie" si une grande partie du "démos" ( le peuple") s'en trouve exclue?

Un étranger "établi" depuis cinq ans était souvent depuis bien plus de temps à Genève: en tant qu'étudiant, par exemple.

Je ne peux que confirmer la remarque pertinente de Mme Lydia Schneider-Hausser: beaucoup de monde s'intéresse aux pétitions et initiatives, mais une grande partie ne peut pas s'exprimer en les signant!

Marion Sobanek, candidate socialiste au Grand Conseil.

Écrit par : Marion Sobanek | 02/10/2009

Un grand MERCI à Jean-François Mabut et son Blog "La Gazette de la Constituante" qui permettent de rendre visible (à toute heure et en tout lieu) les travaux encore trop confidentiels de la Constituante.

C'est un véritable projet pour Genève que d'oeuvrer à la réécriture de sa Constitution. MERCI aussi aux commissions qui cherchent à rendre ses auditions publics et participatives.

Malgré les nombreuses embuches qui nous sont régulièrement posées, qu'elle soient politiques ou administratives, mais principalement de nature financières, je reste persuadés qu'en 2012 les électeurs genevois trouveront une proposition qui puisse aller dans le sens de leurs attentes et donner du sens aux notions d'intégration, de solidarité et de développement durable.

Bien cordialement.

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant
Membre du bureau de l'Assemblée Constituante genevoise et
de la Commission thématique n°5 "Rôle et tâches de l’Etat, finances",
Coordinateur du Cercle développement durable,
élu sur la liste des Associations de Genève

Écrit par : Boris Calame | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.