02/10/2009

Députés: arrêtez de harceler la Constituante! Et balayez devant votre porte!

[Ceci est un billet d'humeur]

démon.jpgLes démons de la Constituante ressurgissent. Trop gourmande (?), la Constituante est toujours la bête noire du Grand Conseil et en particulier de sa commission des finances. Son Bureau convoque cet après-midi à 17 heures en urgence une conférence de presse pour dire sans doute tout le mal qu'il pense du refus par ladite commission des finances du crédit supplémentaire au budget 2009.

Les leçons budgétaires des députés sont difficilement supportables, au moment où ils s'apprêtent à se soumettre au verdict populaire sans avoir purger leur ordre du jour. Le site internet de l'Etat publie en première page la liste édifiante des retards du Grand Conseil.

Messieurs les députés faut-il vous condamner à siéger sans discontinuer jusqu'au 11 octobre pour mettre de l'ordre dans vos affaires?

[A 16h06: les Verts ont publié un communiqué de presse critiquant l'attitude de la commission des finances. A lire ici]

 


Pour mémoire, la Constituante a été élue le 19 octobre 2008. Elle s'est réunie pour la première fois en assemblée plénière en février 2009. A l'évidence, elle n'a pas pu déposer en temps voulu son budget pour 2009, lequel a été voté par le Grand Conseil en décembre. Elle se voit donc contrainte de passer par la procédure du crédit supplémentaire, procédure qui est entièrement en main de la toute puissante commission des finances.

On peut certes gloser sur le coût de la Constituante et dire qu'une commission d'éminents professeurs aurait coûter moins chère. C'est évident! Mais le peuple genevois, sans doute mal inspiré par une Association citoyenne en dormance depuis un an en a décidé autrement et a plébiscité en février 2008 le chemin d'une Constitutante élue au suffrage universelle. On peut encore chipoter sur le montant des indemnités pour les groupes, le choix des ordinateurs et d'autres lignes du budget. Tout cela est misérable et indigne d'une République, dont les dépenses dépassent 8 milliards de francs par année.

[Erratum posté à 18h28: Les lignes suivantes ne sont pas exactes. En fait, le Grand Conseil a voté la la loi d'application en même temps que l'article constitutionnel soumis au peuple en février 2008. La Constituante siège donc tout à fait légalement. Et c'est bien cette légalité formelle en matière budgétaire qui fait le bras de force actuel]

Mais ce n'est pas tout. Encore un effort Messieurs les députés! Vous devriez déclarer la Constituante illégale.

Les tribunaux ont déclaré illégale l'application par le Conseil d'Etat de l'article constitutionnel plébiscité par les Genevois contre la fumée, obligeant l'exécutif à proposer une loi d'application au Grand Conseil laquelle a fait l'objet d'un référendum obligeant la République a organiser un deuxième scrutin... De fait, l'article constitutionnel créant la Constituante n'a pas,  à ma connaissance, fait l'objet d'une loi d'application votée par votre auguste assemblée. Dès lors la Constituante peut-elle légalement siéger?

je sais que ce n'est pas tout à fait comparable. N'empêche votre obstruction, comme celle de l'administration qui, appliquant à la lettre le principe comptable du produit brut, facture à la Constituante le moindre des trombones - rendant au passage tout à fait impossible la comparaison des budgets de la Constituante genevoise avec celle des autres cantons -  ne redore pas notre image déjà passablement ternie aux yeux des Confédérés.

Jean-François Mabut

12:55 Publié dans Actualités, Humeur | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Commentaires

Encore plus absurde, nous en serions même à la limite de la cessation de paiement ...

La conférence de presse de ce-jour à 17h00, espérons le suivie par ne nombreux médias, vous permettra très certainement d'en savoir plus et informer objectivement la population (en cette année des hannetons) sur les innombrables embûches posées par les structures politiques et administratives du Grand Etat ...

Rappelons ici que la Constituante et ses membres, ont été souhaités et désignés par le corps électoral de Genève. En tant que Pouvoir Constitutionnel et provisoire, elle a toute sa légitimité. Elle ne peut et doit pas être assujetties aux caprices des autres, que sont les Pouvoirs Exécutif, Législatif et Judiciaire.

Qu'on se le dise ...

Boris Calame, designer sgd et écologue, indépendant
Membre du bureau de l'Assemblée Constituante genevoise et
de la Commission thématique n°5 "Rôle et tâches de l’Etat, finances",
Coordinateur du Cercle développement durable,
élu sur la liste des Associations de Genève

Écrit par : Boris Calame | 02/10/2009

Cher Monsieur Mabut,
Mon propos n'est pas de commenter les vôtres.
Permettez-moi seulement un voeux : revoyez la règle "infinitif-participe passé" afin d'éviter les nombreux "er" en lieu et place des "é" (et inversément). En tant qu'homme de plume, il est plus que jamais nécessaire que vous montriez l'exemple à la jeune génération puisque l'école ne le fait plus.
Merci par avance et continuez à parler de la constituation et du PAFVG.

Écrit par : Trésor | 02/10/2009

Billet d'humeur ! ...et quelle humeur !
Avant de faire du Stauffer de mauvais aloi, peut être faudrait-il s'enquérir du pourquoi et du comment ...
Peut être avant d'écrire quelques grosses sottises ( j'ose le dire) faudrait-il connaitre les procédures (Celles du Grand Conseil en particuliers)
Peut être avant d'allumer des incendies totalement hors de propos, aurait-il fallu que le bureau de la Constituante (tout à coup très très solidaire...) réfléchisse autant à la forme qu'au fond ..
Allons Monsieur Mabut, respirez fort ... Ca va passer !

Écrit par : Renaud Gautier | 02/10/2009

Cher Jean-François Mabut,
Votre "coup de gueule" est salutaire et roboratif. J'apprécie hautement.
Je réitère ici une partie de mon commentaire d'hier.
Je dois admettre que j'ai de la difficulté à comprendre cette forme jusqu'alors inconnue de "schizophrénie politique" qui semble avoir atteint nos collègues du Grand Conseil membres de la commission des finances. Je ne comprends pas en effet que l'on puisse refuser d'appliquer la loi que l'on a soi-même promulguée...
Et je le complète par ce qui suit:
En lisant le commentaire grognon et docte du député Gautier, je me demande s'il n'est pas atteint lui aussi de ladite "schizophrénie politique".
Les membres de son parti et de la "mésentente genevoise" n'ont de cesse en effet de fustiger urbi et orbi les prétendus "blocages" dont souffrirait notre belle Cité quand quelques citoyens - qui ne font qu'user de leur droit - osent lancer ça et là un référendum...
Or que font-ils nos illustres députés si ce n'est du "blocage" - et de la pire espèce - quand ils s'acharnent à priver la Constituante des moyens indispensables à son fonctionnement? Cette Constituante, n'est-ce pas eux qui l' ont pourtant souhaitée? N'est-ce pas eux qui l'ont imposée et qui ont convaincu les électeurs de son impérieuse nécessité?
Chers députés, cessez donc cette guérilla stérile et stupide! Cela ne peut que nourrir l'antiparlementarisme primaire dont quelques populistes font aujourd'hui leurs choux gras! Cela ne peut que perturber ou pire, annihiler les travaux de cette Assemblée.
Selon l'adage, Time is Money. Alors s'il vous plaît, épargnez l'argent des contribuables et cessez de nous faire perdre notre temps en vaines querelles! C'est le peuple qui vous dira merci!
Amitiés républicaines.
Pierre Gauthier, AVIVO, vice-président et responsable du "groupe organisation" de la Commission 2, membre de la commission consultative de communication de l'Assemblée constituante.

Écrit par : Pierre Gauthier | 02/10/2009

J'ai récemment suivi une assemblée de la Constituante sur "Léman Bleu". C'était vraiment décevant au possible. D'une part la co-présidente était d'une incapacité affligeante. A chaque intervention d'un constituant, elle changeait d'idée, ceci durant toute la durée des débats....pour autant que l'on puisse appeler cela des débats.
Incapable de s'y retrouver dans ces dossiers c'était vraiment la panique dans l'avion.
Je pense sincèrement qu'à l'exception de l'intervention de quelques anciens députés,c'était un spectacle désolant. De là a constater que les électeurs n'ont pas saisi l'importance de leur vote il n'y a qu'un pas.
Cette Constituante est composée en majorité d'élus totalement incapables leurs connaissances en la matière est égal au QI d'un escargot. On pourrait aisément penser que leur présence n'est due qu'à leur jeton de présence, payée au même tarif qu'un vrai parlementaire du Grand Conseil. C'est vraiment scandaleux. Pendant ce temps, l'argent du contribuable est délapidé à la vitesse grand V.
J'apprends à l'instant que cette Constituante a l'outrecuidance de réclamer un complément budjétaire alors qu'on leur a attribué des millions!!! Heureusement que le Grand Conseil a eu la sagesse de le lui refuser.
Pour le respect que l'on est sensé avoir normalement pour des élus,je souhaite que Léman Bleu évite autant que possible de les retransmetre car le public ne mérite vraiment pas de subir un tel spectacle.

Écrit par : Charveys | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.