04/10/2009

Intégration des étrangers, le beau témoignage d'Albert Rodrik

rodrik Albert souriant.jpgJe poste une nouvelle vidéo sur l'audition-débat qu'a organisé la commission 2 "Droits politiques" de la Constituante mercredi de cette semaine à l'école des Avanchets-Salève. C'est le témoignage d'un constituant d'origine turc devenu suisse, député socialiste et aujourd'hui constituant: Albert Rodrik, qui tient un blog rare mais toujours pertinent sur la plateforme de la Tribune: Bosphore. Un message fort et passionné.

J'ajoure également le lien vers le blog de Thierry Cerutti. Le maire MCG de Vernier a eu la bonne idée de poster les mots d'accueil qu'il a prononcés à l'ouverture de l'audition publique :"Je vous félicite de nous faire participer à votre ambitieuse entreprise, qui s’inscrit tout à fait dans la politique participative mise en place à Vernier, en particulier avec les contrats de quartier qui permettent aux habitants de s’exprimer. Vous êtes ce soir aux Avanchets, cité diverse si l’en est, où notre commune s’efforce de proposer des activités participatives de proximité, notamment grâce à un Contrat de Quartier." (JFM)


NB: cliquez sur les deux lettres SD et sélectionnez HD pour voir la vidéo dans une meilleure qualité d'image. La salle était hélas assez mal éclairée et mon appareil photo vaillant mais limité.

 

 

Commentaires

La bisbille entre le bureau de la Constituante et la commission du GC


Pour comprendre ce qui suit, voici quelques articles de la loi modifiant la Constitution de la République et Canton de Genève :

Art. 5/2 L’Assemblée constituante se constitue elle-même et édicte un règlement.
Art. 6/3 Le Grand Conseil vote annuellement, dans le cadre du budget de l’Etat, les moyens nécessaires au fonctionnement de L’Assemblée constituante.
Art. 6/4 Les membres de l’Assemblée constituante ont droit aux mêmes indemnités que les députés au Gand Conseil.


Remettons l’église au milieu du village ( de Clochemerle ?).
Le fonctionnement de la Constituante est directement touché par les décisions de la commission des finances du GC.
Cette commission est seule compétente (de par la loi) de statuer pour toute demande de dépassement de budget voté par le GC. Elle tient le couteau par le manche.

La Constituante a votée, à une majorité importante, un budget de fonctionnement nécessaire adapté à son organisation.
Il s’avère que ce budget dépasse le budget concocté par l’administration (avant l’entré en fonction de la Constitution et par définition établi sans connaître les besoins de l’assemblée).

Cette commission toute puissante, qui au soir de la présente législature, désir statuer un exemple, prend la Constituante
en otage. Elle refuse non seulement le budget en bloc, elle prend la liberté de s’immiscer dans l’organisation de
l’assemblée en exigeant la modification de l’Art.14/1 « La présidence de l’Assemblée est collégiale », et Art.14/2 « Elle
est composée de quatre membres émanant de groupes différents élus par l’Assemblée ».
Un abus de pouvoir manifeste.

C’est évident, cette Constituante, ce troublions qui dans la confidentialité de ses commissions réfléchi à une nouvelle charte pour Genève, fait peur. Elle fait peur aux « baronnies » diverses, aux institutions sclérosée, età tous ceux qui en profitent du statut quo. La recherche d’efficacité et la simplification des institutions de l'Etat remettent en cause les habitudes de certaines.
Alors en emploie tous les moyens possibles pour retarder l’inévitable :
la REFORME de l’ETAT.
On coupe les vivres, on ridiculise, on désinforme, on interprète d’une façon caoutchouceuse la loi, etc.
Un exemple : « la Constitution vaudoise a coûté 4 fois moins » !
Oui, bien sûre, mais on ne dit pas que toute l’administration et l’infrastructure ont été mise gracieusement à la disposition de l’Assemblée vaudoise.

On nous reproche de mal communiquer. C’est vrai. Vous connaissez la chanson ? « J’aimerais bien, mais j’peux pas »
Nous n’avons simplement pas les moyens ! Les médias font le reste.
S’ils parlent de nous c’est sur un ton moqueur avec un grand ceste
d’ironie. Les rares lecteurs encore fidèles à la presse locale, en l’absence d’autres informations, ne peuvent que penser que cette assemblée coûte trop cher, est inefficace, ne sert à rien.

Ludwig Muller
Membre du bureau de la Constituante

Écrit par : ludwig muller | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.