15/10/2009

L'eau, bien public? La gauche a gagné

Béatrice Gisiger est, au nom  des PDC, d'accord pour que l'eau soit protégée au niveau constitutionnel. Ce n'est pas l'avis du professeur de droit Michel Hottelier au nom des libéraux. L'affaire est donc entendue. Forte de l'appui du centre, la gauche a gagné une première manche. Même si le débat du jour ne donne pas lieu à des votes formels. Cruciale, si l'on en croit un commentaire posté par J.C. Simonin sur ce blog il y a deux jours que je vous livre:

"L'eau, tout comme l'air, la terre et la lumière est un élément naturel. Et qu'un élément naturel devienne propriété privée est une aberration. "Tous les malheurs de l'humanité ont commencé le jour qu'un homme a construit un enclos autour d'une pièce de terre, a déclaré que cette terre lui appartenait et les autres l'ont cru" (J.J. Rousseau)"


Prennent aussi la parole Souhail Mouhanna (Avivo), Cyril Mizrahi (socialistes), qui cite la jurisprudence du Tribunal fédéral lequel déclare de domaine publique les lacs et cours d'eau ainsi que les rives.Les radicaux se rangent à l'avis des libéraux par la voix de Murat Alder. Michel Ducommun (Solidarités) explique que si l'eau n'est pas citée dans la Constitution, nous ne sommesa pas l'abri d'une loi qui privatiserait l'eau.

Pierre Scherb pour l'UDC soutient le groupe libéraux et refuse d'étendre la protection des eaux aux rives. Michel Barde de Ge-avance et Patrick Dimier vont dans le même sens.

Les commentaires sont fermés.