27/10/2009

La CICAD obtient l'annulation d'une audition publique de la Constituante

gurfinken cicad.jpgLa commission 2 de la Constituante de Genève annule l'audition publique de ce mercredi soir à Onex.

La décision  est tombée à la fin de cet après-midi à la suite de la découverte tardive des propos tenus par le conseiller national Baettig à mi-octobre devant le congrès du Bloc identitaire, un mouvement d'extrême-droite français. L'émission Mise au point de la TSR s'en était fait l'écho dimanche soir, suscitant une vigoureuse dénonciation par la CICAD ce matin sur les ondes de Radio Cité. Son responsable, Johanne Gurfinkiel publie sur le site de la CICAD l'essentiel des propos qu'il a tenu ce matin.

La Commission devait entendre le Vaudois Jean-François Cavin, auteur d'une thèse de doctorat en 1971 intitulée "Territorialité nationalité et droits politiques", et le conseiller national UDC jurassien Dominique Baettig, dont les seules compétences en matière de droits politiques semblent d'être un opposant à l'octroi de ces droits aux étrangers dans un canton pionnier.


A un mois de la votation sur l'initiative anti-minaret, les quinze membres de la commission ont préféré à l'unanimité couper court à la polémique. Préférant en créer une autre: celle de la censure d'un élu du peuple.

"Monsieur Jean-François Cavin sera auditionné à l’occasion d’une séance ultérieure de la Commission", précise le communiqué de presse qui ne dit pas si cette audition sera publique ou non. [ajout le 28 octobre à 7h: le constituant Laurent Hirsch, indique dans un commentaire ci-dessous que cette audition ne sera pas publique]

L'épisode alimentera sans doute les débats internes à la Constituante sur la manière de communiquer. Espérons que le principe du débat-audition public inauguré par la commission 2 et par elle seule la commission 4 ne sera pas remis en cause.

JFM

Commentaires

Cher Jean-François,
Votre titre est une absurdité... Ce n'est que la Commission 2 qui a décidé souverainement de cette annulation.
Je crois sincèrement qu'il faut vérifier vos infos avant de publier n'importe quoi...
Amitiés à vous
Pierre Gauthier

Écrit par : Pierre Gauthier | 27/10/2009

La décision de la commission était-elle unanime ? Le communiqué ne le dit pas.

Le communiqué indique que "Monsieur Jean-François CAVIN sera auditionné à l’occasion d’une séance ultérieure de la Commission", ce qui signifie que cette audition ne sera pas publique.

Écrit par : Laurent Hirsch | 27/10/2009

Cher Monsieur,
Un texte bien surprenant de votre part. Je vous confirme que l'information est parfaitement absurde. La CICAD, tout comme un certain nombre de médias et autres organisations : FSCI, LICRA, ..., ont agi comme vecteur d'information sur les propos peu reluisants d'un Conseiller national qu'elles ont unanimement dénoncées. Et c'est d'ailleurs bien le rôle. De là à accuser la CICAD d'être l'instigateur de cette annulation, je ne peux que recommander la prudence, sous peine de perdre en crédibilité.
Si le sujet n'était pas aussi sérieux, cela pourrait ressembler à un mauvais canular. Pas très drôle M. Mabut.

Écrit par : Johanne Gurfinkiel | 28/10/2009

Cher Monsieur Mabut,

Je me joins au propos de Monsieur Pierre Gauthier. Votre titre est totalement inapproprié.

Par ailleurs, parler de censure est largement exagéré. Nous ne baillonnons en rien Monsieur Baettig.

Meilleurs messages,

Murat Julian Alder

Écrit par : Murat Julian Alder | 28/10/2009

Cher Monsieur Mabut,
Effectivement, parler de censure est tout à fait inapproprié. Ou bien aurait-il fallu en parler dès le départ, dans une acception nouvelle et large, qui admettrait que le choix de deux experts - et seulement deux - censure de fait tous les autres... Choisir M. Baettig, c'est ne pas choisir d'autres experts opposés aux droits civiques accordés aux étrangers, etc.

Dans cette affaire, personne, aucune institution n'empêche M. Baettig de donner son avis publiquement. Il y a d'ailleurs fort à parier que les médias, suite à cette affaire, lui offre plusieurs tribune et autres échos, comme ils le font avec délectation avec tous les politiciens provocateurs. Sans que le débat démocratique n'en sorte grandi, bien au contraire.

Meilleurs messages.

Écrit par : Gilles Thorel | 28/10/2009

Bonsoir

L'étiquette néo-nazie, antisémite etc... ne colle pas avec les idées des identitaires.On adhére ou pas à leurs idées, mais c'est un parti moins à droite que le FN.

Si tenir les mêmes propos(voir plus modérés en ce qui concerne M.D. Baetting) que M.François Fillon est inadmissible, alors les CICAD, FSCI, LICRA et autres ont raison.

Quant à M. D. Baetting, les réactions de vierges effarouchées sont de la plus grande hypocrisie, car cela fait des mois que ce déplacement était prévu et M.Baetting s'en était expliqué dans la presse Suisse.

Accessoirement, les Identitaires se battent contre l'islamisation de la france et pour l'identité française.
Alors, l'étiquette "nazi" est mal à propos; c'est de notoriété historique que les nazis et les musulmans étaient très proches. Le Grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini avait créé des troupes musulmanes bosniaques – une unité des "Divisions Hanjar (Sabre)"de la Waffen SS, qu’il avait personnellement recrutées pour Hitler.
(recrutement de dizaines de milliers de Musulmans en Bosnie-Herzégovine et en Albanie pour les Waffen SS.)

Ceci simplement pour centrer le débat sans omissions ou "on-dits".

Quel que soit notre opinion, il est important de savoir de quoi on parle.

Écrit par : Mireille Luiset | 28/10/2009

@ Mireille Luiset
Que viennent faire ici vos propos concernant des troupes bosniaques. On en a rien à cirer. C'est du passé qui ne concerne pas les Suisses.

Ce que l'on cherche à expliquer ce sont les turpitudes de Baettig qui s'est fait rouler dans la farine par les identitaires hexagonaux.

Pourquoi les constituants n'ont-ils pas invité Oskar Freysinger qui vient d'être reconnu comme un menteur selon un article parie dans le quotidien valaisan "Le Nouvelliste" du 28 octobre 2009.

http://www.lenouvelliste.ch/fr/news/valais/notre-imam-n-a-pas-d-enfants_9-169685

Écrit par : Hypolithe | 29/10/2009

@ Hypolithe Lollll Le passé peut ressurgir, mais seulement quand cela vous arrange?! Sacré Hypolithe! :)))))))

"Ce que l'on cherche à expliquer ce sont les turpitudes de Baettig qui s'est fait rouler dans la farine par les identitaires hexagonaux."

Vraiment?

"Le Jurassien s’est retrouvé au milieu des dirigeants du «Bloc identitaire», un ambitieux mouvement de la droite dure française qui ne mâche pas ses mots"

J'aime bien "le Jurassien s'est retrouvé au milieu..." On veut nous faire croire qu'il ne savait pas à qui il avait affaire? "A l'époque, déjà interrogé par la TSR, il niait tout caractère raciste à ce meeting" Il a plutôt trouvé ses maîtres à penser avec un langage plus direct et moins sous-entendu que le sien. Car s'agissant d'Israël et des Juifs, il ne mâche pas non plus ses mots.... en sous entendus.. qui ne sont pas tombés dans "l' oreille d'un sourd":

"A ce récent dérapage viennent s'ajouter des éléments de son passé qui remontent dangereusement à la surface. Ainsi, dans les années septante, le Jurassien avait fondé un groupuscule à tendance nazie-maoïste. Et en mai dernier, il avait appelé à une «révision dépassionnée de l’histoire».

Dans un autre écrit, il précisait encore: «Mais la pratique de la criminalisation de toute critique, le lucratif business des réparations, de la repentance transmise automatiquement aux générations suivantes, du devoir de mémoire obligatoire et exclusif a donné des idées aux autres victimes.»

Ses prises de position font frémir la CICAD, qui s’est fendue, lundi, d’un communiqué (voir Newsletter N° 1032): «La récente participation de Dominique Baettig au congrès du Bloc Identitaire, et son texte de mai 2009, en disent long sur le combat politique qu’il entend mener et ne peut que nous pousser à l’inquiétude.»

La CICAD s'offusque en particulier de l’allusion au «lucratif business des réparations», qu'elle considère comme «une injure faite à tous ceux qui furent spoliés et dépouillés de leurs biens par les nazis et leurs collaborateurs».

Pour la suite, je vous renvoie au lien cité plus haut: sur les ondes de Radio Cité. Son responsable, Johanne Gurfinkiel publie sur le site de la CICAD l'essentiel des propos qu'il a tenu ce matin.

Un autre titre aurait été moins accrocheur J.G!

Écrit par : Patoucha | 29/10/2009

@ Patoucha
Vous voilà de retour avec vos diatribes. Que la CICAD frémisse cela ne change en rien le prix du beurre. Le Baettig restera toujours un pitre doublé d’un benêt. Que la CICAD dépose une plainte contre lui en se basant sur l’article 261bis du CPS !

Il semblerait que l’UDC envisagerait d’abroger cet article qui les dérange si fortement. Ils les empêchent d’afficher ouvertement leurs propos racistes, xénophobes, leur haine de l’abattage rituel et bien entendu des musulmans.
Patoucha le passé me convient fort bien lorsque je lutte contre l’UDC, ne vous en déplaise. Dans le présent cas c’était pour démasquer un manipulateur doublé d’un menteur que j’ai cité cet article.

D’ailleurs lors d’une soirée contradictoire à Aigle le président des jeunes radicaux valaisans M.Nanternod avait traité Freysinger de menteur.

Un conseil encore je vous suggère d’aller suivre le débat entre Freysinger et Madame Brunschwig-Graf qui aura lieu début novembre au sujet des minarets.

Écrit par : Hypolithe | 01/11/2009

Les commentaires sont fermés.