27/10/2009

Un Vaudois et un Jurassien d'extrême droite auditionnés sur les droits politiques des étrangers

baettig dominique (Nationalrat,_2008).jpgPas de chance pour la Constituante, sa commission 2 invite les Genevois à une nouvelle audition publique, à la salle communale d'Onex, ce mercredi soirà 20 heures. A cette même heure, la Tribune fera sans doute salle comble pour le grand débat qu'elle organise à Uni Dufour en présence des candidats au Conseil d'Etat.

Présidée par Jacques Pagan, la commission 2 poursuit son travail sur la délicate question des droits politiques des étrangers. Elle avait auditionné aux Avanchets six associations genevoises favorables à l'octroi des droits de vote et d'éligibilité (voir ici, et ), elle auditionne ce mercredi dans le bastion du tribun du MCG, deux Suisses "spécialistes de la question des droits politiques des étrangers" selon le communiqué de presse de la Constituante, qui exprimeront des avis opposés: l'ancien patron des patrons vaudois Jean-François Cavin et le très controversé conseiller national UDC jurassien Dominique Baettig (photo)

N'y a-t-il donc aucun Genevois contre l'octroi des droits politiques aux étrangers? Quant à savoir en quoi ces deux éminents hommes de droite sont des spécialistes des droits politiques, on ne trouve guère de trace sur le net. Sinon que le Jurassien y est dénoncé par la CICAD pour avoir participé à la mi-octobre à un congrès d'extrême droite à Orange.


Jean-François Cavin y est quasiment absent.

La notice wikipedia du conseiller national UDC jurassien tient en deux lignes qui nous renvoie sur une obscure Mouvement identitaire. Le dictionnaire du Jura.ch donne de l'élu une notice tout aussi vide à propos du sujet débattu par la commission 2 de la Constituante genevoise.

Wikio donne une info tirée du blog tous-avec-marine-le-pen.over-blog.com qui signale, en date du 19 octobre, que le Jurassien qui s'était rendu à Orange pour participer à une réunion du Bloc Identitaire en est reparti avant terme. Selon ce blog, "la convention servait de plus de cadre à la constitution d’un nouveau parti français, la Ligue du Sud, que l’UDC ne souhaitait pas cautionner." [sur le Bloc identitaire voir ce qu'en disent notamment Europe 1 et Rue89.

L'émission de la TSR Mise au point est revenu sur le sujet dimanche, 20minutes.ch publie un article intéressant lundi sous le titre "Un UDC fricote avec l'extrême-droite française". Le quotidien gratuit cite un communiqué de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation): «La récente participation de Dominique Baettig au congrès du Bloc Identitaire, et son texte de mai 2009, en disent long sur le combat politique qu’il entend mener et ne peut que nous pousser à l’inquiétude.»

La CICAD va-t-elle dénoncé l'audition publique du Jurassien mercredi à Onex?

JFM

PS: Je connais au moins deux communes qui s'intéressent à la Constituante - il y en a sans doute d'autres - et qui répercutent cette invitation: celles de Plan-les-Ouates. et d'Onex [laquelle  range la manifestation sous la catégorie Elections et votations?]

Commentaires

FLASH - L'audition est annulée !

Écrit par : Murat Julian Alder | 27/10/2009

Dans votre 3ème paragraphe vous vous demandez s'il y a un citoyen genevois contre l'octroi des droits politiques aux étrangers. Je suis contre ce droit.
Si un étranger veut avoir ce droit qu'il se fasse Suisse avec les avantages et aussi les obligations du citoyens.
Que restera-t-il au citoyen Suisse... le droit de faire son service militaire
pendant que l'étranger qui fait les lois reste tranquilement chez lui en pensant à sa villa qu'il construit dans son pays d'origine...

Écrit par : Ivan Skyvol | 27/10/2009

@Ivan Skyvol

Tout à fait d'accord avec vous.
En quoi une personne "de passage" en Suisse devrait-elle décider de l'avenir du pays?
D'autant qu'en Suisse, nous avons une partie de la population d'origines étrangères issue de régions connues pour leurs atteintes aux Droits de l'Homme ou à la Démocratie.
Comment ces personnes seraient-elles plus à même de régler les situations en Suisse plutôt qu'en leur pays?
Selon quelles valeurs ou notions de démocratie?

Bonne soirée

Écrit par : Mireille Luiset | 28/10/2009

Je vis en Suisse, je vote en Suisse...si je suis citoyen suisse. Si les étrangers habitant ici aiment tant que ça notre système démocratique, alors qu'ils fassent la demande pour intégrer la Suisse!

Écrit par : Hakim | 26/10/2010

Les commentaires sont fermés.