17/11/2009

Thierry Tanquerel propose d'inviter des Français et des Vaudois au Grand Conseil genevois

tanquerel vidéo.jpg17h. Les constituants attaquent la question de l'assemblée régionale. Les avis sont très partagés. L'ancien recteur Weber qui a présidé une structure régionale dans le cadre du partenariat universitaire Genève-Grenoble, qui a pris racine à Archamps, évoque les problèmes très concrets auxquels les acteurs de la région sont confrontés lorsqu'ils veulent agir des deux côtés de la région.

Le socialiste Thierry Tanquerel constate que la commission a fait preuve d'une prudence extrême. "Tentons le coup, ayons plus d'audace pour répondre au défi démocratique de la région! Explorons vraiment la piste d'une assemblée régionale élue. On peut admettre que le bateau que l'on veut construire avec les Français, on ne pourra le construire qu'avec eux, en revanche, le port d'attache, on peut déjà le prévoir à Genève. Installons des observateurs français et vaudois dans notre Grand Conseil. On peut le faire unilatéralement y compris leur donner le droit de parole dans cette assemblée. J'invite la commission à étudier cette proposition", conclut Thierry Tanquerel.

L'audace du professeur ne suscite aucune réaction.

Lire la suite

Faut-il doter la région d'une assemblée et d'un ombudsman?

luscher vidéo.jpg16h25, la séance plénière reprend. Six personnes assistent au débat. combien de téléspectateurs de Léman Bleu?

Faut-il doter la région franco-valdo-genevoise d'une assemblée et d'un ombudsman comme le propose la commission 4? Le débat sans vote s'ouvre à la Constituante.

bezaguet vidéo.jpgBéatrice Luscher, ancienne députée maire libérale de Troinex, mère d'un conseiller national qui a failli devenir conseiller fédéral, est tout à fait contre. "Le Comité régional franco-genevois est bien suffisant", dit-elle dans un entretien vidéo (voir ci-dessous). "Une assemblée coûterait bien trop chère pour pas grand chose."

Janine Bezaguet du groupe AVIVO et de la commission 4 est favorable à l'idée d'une assemblée, mais elle doit faire, dit-elle, avec les prérogatives nationales. Il y a loin de la coupe démocratique aux lèvres institutionnelles. Au sein du plenum les avis sont également partagés.

Le débat sur la région manque de souffle. Aucune envolée lyrique, aucun rêve sur la Genève de 2030, aucune allusion à l'Europe qui se construit à nos portes, aucune mention ni de Voltaire, ni de Rousseau ni d'aucuns autres Genevois qui ont fait l'esprit de la cité.

tanquerel vidéo.jpg"Vous ne savez pas combien sont compliquées nos institutions suisses et françaises. Vouloir les marier a déjà épuisé des doctorants me confie le professeur Tanquerel. Il suggère tout de même une petite innovation que le nouveau Grand Conseil pourra mettre en oeuvre sans attendre l'issue des travaux de la Constituante en 2012. Voyez ce qu'il en dit dans la vidéo ci-dessous.

Lire la suite

14h-16h: la Constituante discute de la gouvernance régionale

agglo fvg.jpg14h11. Le président Büchi ouvre le point 9 de l'ordre du jour de la cinquième session plénière ordinaire de la Constituante de Genève. La prestation de serment de Jean-Marc Guinchard a été expédiée. Peu de communications et pas un seul point d'avancement sur les travaux secrets des commissions. Quant au bureau, il ne livrera que le 10 décembre prochain le planning précis des travaux de l'assemblée jusqu'au vote des Genevois sur le texte de la nouvelle constitution lequel doit intervenir avant l'automne 2012.

La Constitante procède à l'élection d'un successeur à M. Tanner dont la démission de la Constituante a privé la commission de contrôle des finances d'un membre. Est élu avec 38 voix Thomas Bläsi, pharmacien représentant du groupe UDC. avocat ancien radical dans son canton d'origine, devenu UDC à Genève [ndlr: correction apportée à 17h, merci aux commentateurs de ce billet]

Lire la suite

14:18 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

16/11/2009

François Longchamp, président pour 5 ans

longchamp vidéo.jpgNon, François Longchamp ne sera pas président du gouvernement genevois pendant 5 ans. Le radical ne présidera le Conseil d'Etat, dès le 7 décembre au soir, que pour une année. Quelques semaines après sa désignation rituelle, on aura oublié sa fonction qui ne sert qu'à serrer la main de quelques officielles, discourir ici et là et présider les séances du Conseil d'Etat, sans l'once aucune d'un pouvoir supplémentaire par rapport à ses six collègues.

La Constituante va-t-elle changer les règles du jeu de la gouvernance cantonale, prolonger la législature à 5 ans, désigner un président pour cette durée comme les Vaudois ou plus radicalement réduire le nombre des conseillers d'Etat à cinq ce que défend François Longchamp? Ou même créer un gouverneur de Genève avec des pouvoirs de premier ministre, ce que ne souhaite pas le magistrat radical brillamment réélu dimanche.

La commission 3 planche sur le sujet sans que rien ne transpire de ses travaux, ce qui est un brin exaspérant au siècle de la surinformation.

Lire la suite

10/11/2009

La Constituante suggère un seul patron pour la région: débat le 17 novembre

agglo rapport nov 09 com 4.jpg"Les relations extérieures relèvent de la responsabilité d’un seul Conseiller d’Etat et département. Leur mise en oeuvre se fait en étroite coopération avec les autres départements." C'est la thèse numéro 3 - il y en a neuf - du rapport de 25 pages que la commission des affaires extérieures met en débat jeudi prochain 17 novembre lors de la prochaine séance plénière et publique de la Constituante.

Un seul patron donc mais pas encore de contrôle démocratique direct. La commission présidée par la Verte Carine Bachmann a sué sur la question. Sa proposition provisoire s'en ressent. C'est la thèse no 7: "L’Etat et les communes promeuvent activement la création d’une institution régionale de concertation, permanente et renouvelable, dans les limites du droit international en vigueur." Les plus optimistes y retrouveront sans doute les prémices d'une assemblée régionale élue au suffrage universelle, dont feue l'AGEDRI rêvait déjà dans les année 80.

Lire la suite