11/12/2009

Droits politiques des étrangers: l'avis des jeunes

étranger vidéos jeunes.jpgLa Constituante a le souci légitime (?) de rédiger un texte que les Genevois pourront adopter en juin 2012. L'octroi des droits de vote et d'éligibilité aux étrangers fait partie de ces sujets sensibles qui a lui seul pourrait emporter le bébé avec l'eau du bain.

Ce risque figure au nombre des trois arguments qui ont conduit hier le Parti radical et d'autres à renoncer à accorder ces droits sur le plan cantonal. Pourtant le droit de vote au plan cantonal a été adopté par les Neuchâtelois en 2002. Il est vrai que que c'est une commission d'experts qui a été chargée de rédiger leur nouvelle constitution.

Qu'en pensent les citoyens? Sans doute sont-ils au diapason de la réponse à la question posée hier par la Tribune sur son site web. De quoi conforter la droite dans sa prudence.

Sur le coup de 14h, hier, juste avant le débat, j'ai posé la question à une classe du Cycle d'orientation qui s'apprêtait à chanter l'Escalade pour quêter quelques sous en vue d'un voyage d'étude. L'avis quasi unanime est l'ouverture et l'octroi des droits politiques aux habitants tout de suite ou après un an ou deux de résidence. A voir ci-dessous. (JFM)

Lire la suite

10/12/2009

Vote et éligibilité des étrangers: les fronts sont bloqués

tweet murat étrangers.jpgLes constituants ont repris leur débat jusqu'à 19h, heure où la benjamine Louise Kasser et la doyenne Zosso casseront la marmite. Je crois avoir entendu l'essentiel des arguments pour ou contre l'octroi des droits politiques aux étrangers.

Nul n'a évoqué les nouvelles technologies de l'information au cours du débat. Une discussion de haute tenue, très identité nationale, très contraint aussi par le défi qui consiste à faire adopter par les seuls citoyens genevois, en juin 2012, les règles du jeu du vivre ensemble durant tout le XXIe siècle qu'est la Constitution.

Une exception, celle du rapporteur de la commission, Murat Alder, qui a cité le sondage posté le matin même par la Tribune de Genève, dont les résultats sont venus conforter la faible majorité de la commission convaincue qu'il faut avancer pas à pas. Cette citation d'un sondage en ligne est, à ma connaissance, une première dans un débat parlementaire.

Lire la suite

18:03 Publié dans 2 Droits politiques, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook

Droits politiques au plan cantonal: la commission très divisée

sondage droits politiques.jpg"Une forte minorité de la Commission, soit 8 de ses 17 membres (ndlr: dont une abstention dans les rangs de l'AVIVO selon certaines sources) souhaite faire preuve de plus d’audace en ce qui concerne l’octroi de droits politiques aux étrangers au niveau cantonal, écrit le rapport Murat Alder. Une telle démarche ne signifierait nullement un échec programmé de la révision totale de la Constitution genevoise, comme l’ont démontré les exemples de Neuchâtel et du Jura."

En attendant la reprise des débats que le président a sonné à 15h25, le constituant Maurice Gardiol publie un billet intéressant sur son blog Résistance et ouverture. Le socialiste explique: "Un des problèmes abordé par le rapport intermédiaire de la commission 2 est celui du lien à maintenir ou à défaire entre nationalité et citoyenneté. J'aimerai dire que ce problème ne se poserait probablement pas si la Suisse avait une pratique ouverte en matière de naturalisation. Mais justement la législation actuelle dans ce domaine est l'une des plus restrictives d'Europe."

Le débat du jour sur l'octroi des droits politiques aux étrangers est introduit par le président Jacques Pagan et développé par le rapporteur Murat Alder. Le jeune constituant radical délivre un discours très professionnel. Murat Alder sera sans doute un leader politique majeur en Suisse dans les 50 prochaines années. Il cite dans sa présentation orale un sondage que la Tribune de Genève a mis en ligne aujourd'hui [cliquer sur l'image pour l'agrandir].

Lire la suite

Deux tours pour désigner un co-rédacteur de la Constitution future de Genève

Irminger florian carrée.jpg15h 05. Au premier tour, Florian Irminger (Verts) obtient 37 voix, Patrick-Etienne Dimier (MCG) 33 et Soli Pardo (UDC) 6. L'ex président de l'UDC retire sa cantidature à la commission de rédaction de la Constituante, où la démission du professeur de théologie Michel Grandjean (Verts) a laissé un siège vacant. Un second tour a lieu. Nouvelle pause.

A 15h 26, le président déclare Florian Irminger élu avec 39 voix. Patrick-Etienne Dimier obtient 38 voix. La droite doit ronger son frein.

Sans doute le fait qu'il fallait remplacer un Vert par un autre Vert, certes non juriste - mais le théologien Grandjean ne l'était pas non plus - et les propos de Laurent Extermann demandant de ne pas confier aux seuls juristes la rédaction de la Constitution genevose ont convaincu quelques constituants de voter en faveur du jeune constituant actif au sein d'une ONG www.humanrightshouse.org, oeuvrant pour la paix et les droits de l'homme et qui affiche sur son site internet la photo des trois frères Kennedy.

L'élection de Florian Irminger qui remplace donc le théologien Michel Grandjean trouve une étrange illustration sur le site du jeune constituant où l'on peut voir cette image:

Lire la suite

15:11 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Deux démissions: une femme de plus à la Constituante

muelle constitutante.jpgözden melik.jpgLe co-président en chef Thomas Büchi ouvre la 6e séance plénière de la Constituante de Genève, la dernière de l'année qui sera close, sur le coup de 19h par le bris traditionnel de la marmite de l'Escalade, auquel deux femmes procéderont, la benjamine Louise Kasser et l'aînée Solange Zosso. Ce sera le seul acte de la Constituante de cet après-midi. En effet, le gros morceau - l'octroi du droit de vote et de d'éligibilité des étrangers à Genève - donnera lieu à un débat sans vote.

Deux démissions sont annoncées (la quatrième et la ciquième sauf erreur depuis une année).

Le professeur d'économie Béat Bürgenmeier quitte la Constituante pour des raisons de santé. C'est une jeune femme qui lui succèdera ce qui réjouit le socialiste qui indique dans sa lettre "sa crainte de voir l'assemblée sombrer dans des débats politiciens non convainquants". Madame François Dupraz, première viennent ensuite ayant renoncé, c'est Melik Özden qui siégera et qui promet de suivre le règlement.

Le professeur de théologie Michel Grandjean, élu sur la liste des Verts, quitte également l'assemblée avant sa première année complète d'activité. Roberto Broggini, élu au Grand Conseil renonce à siéger. Corinne Mueller Sonnatag, co-directrice du Théâtre du loup, succède donc à Michel Grandjean qui a forgé sa décision en juin déjà, retenu qu'il est par ses études d'histoire des religions. [Au moment de remplacer le théologien à la commission de rédaction, un siège revendiqué par trois personnes, le socialiste Laurent Extermann a remarqué que son collègue n'aurait pas reçu les aménagements d'horaire qu'il était en droit d'attendre de son employeur...].

Lire la suite

14:11 Publié dans Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Droits politiques des étrangers: quelle sera l'audace de la Constituante?

urnes genevoises.jpgDix jours après l'interdiction constitutionnelle des minarets en votation populaire et alors que la France s'interroge sur son identité nationale * et que Sarkozy s'en mêle, l'Assemblée constituante de Genève débat cet après-midi, en séance publique, de l'octroi des droits de vote et d'éligibilité aux étrangers établis en Suisse.

Les 80 élus chargés de réécrire la Constitution de 1847 pour le XXIe siècle fera-t-elle preuve d'audace? Va-t-elle proposer aux Genevois qui voteront sur le projet en 2012 d'accorder les droits politiques entiers au plan communal et cantonal? Deux blogueurs le radical Murat Alder, rapporteur de la commission avec le MCG Patrick-Etienne Dimier et le socialiste Thierry Tanquerel, et Pierre Kunz ont déjà donné leur point de vue qu'on lira avec intérêt ici et .

La Commission 2 propose un petit pas en avant: octroyer le droit d'éligibilité seulement au plan communale, un projet refusé par 52,8% des Genevois en votation populaire en avril 2005, alors qu'ils acceptaient par 52,3% l'initiative J'y vis. j'y vote.

 

Lire la suite

07/12/2009

Le flic de quartier et constituant MCG Delachaux deviendra-t-il le Réformateur de la police?

Delachaux Maillard.jpg"Police, état de crise ? Une réforme nécessaire" * C'est le titre du dernier bouquin de Yves-Patrick Delachaux. Yves-Patrick Delachaux n'est pas n'importe qui. Il suffit de lire sa bio sur le site internet www.flicdequartier.ch pour être édifié.  Les 120 pages qu'il sort en collaboration avec Frédéric Maillard tombent on ne peut mieux, alors que la nouvelle patronne du Département de la sécurité et de l'environnement vient de remercier son secrétaire général.

Les deux observateurs avertis proposent rien moins que trois modèles de gestion de la maréchaussé. En est-il un qui défend la création d'une gendarmerie fédérale et d'une formation nationale des policiers, où le temps perdu à l'école de recrue serait mieux employé à former nos gendarmes?

Cerise sur le gateau, l'ouvrage est préfacé par David Hiler, président du Conseil d'Etat  jusqu'à ce soir, et postfacé par le Chef de la police judiciaire de Neuchâtel Olivier Guéniat.

Lire la suite