15/02/2010

Chut! Les constituants travaillent

lièvre.jpgC'est une note publiée sur "Constituons l'avenir ensemble, le blog des élus UDC à l'Assemblée constituante genevoise" qui lève le lièvre ce matin. Pas un très gros lièvre, mais qui dit néanmoins combien nos constituants sont empruntés dès lors qu'il faut débattre en public de sujets qui fâchent.

"C’est une désagréable surprise que la coprésidence de l’Assemblée constituante a réservé aux Genevois, écrit l'UDC qui ne signe pas son blog. Nous lisons, sur le site internet de l’Assemblée constituante, un communiqué non daté mais signé par ses quatre coprésidents, informant le public de la planification des séances plénières pour l’année 2010." Or, constate l'UDC, "les séances plénières des 2 et 25 mars 2010, pourtant prévues de longue date, viennent d’être annulées."


Pour le groupe UDC, "la décision prise par la majorité du bureau de l’Assemblée constituante est regrettable car elle lèse en premier lieu les Genevois qui ne pourront pas prendre connaissance de ce qui se passe dans leur Assemblée constituante jusqu’à la séance plénière du 20 avril 2010 (si celle-ci ne vient pas à être annulée d'ici-là !)".

Renseignements pris au secrétariat de l'Assemblée, février et mars seront en effet vierges de toute assemblée plénière. Pour cette seule raison que les commissions doivent mettre les bouchées doubles pour clore leur rapport et le rendre avant la mi-avril. "Il a donc semblé peu judicieux (et inutilement dépensier) de convoquer une plénière juste pour les comptes" nous dit-on, lesquels comptes seront sans doute réglés plus tard.

Chacun interprétera cette décision à sa manière. Mais la Constituante ne pourra guère se plaindre de l'inattention que lui portent les médias si par elle-même est la joue coite.

Espérons que d'ici le 20 avril, le débat se poursuivra sur les blogs.

JFM

15:46 Publié dans Médias, Partis, Rapports des commissions, Séances plénières | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : udc, planning | |  Facebook

Commentaires

Cher Jean-François,

En faire une note sur ce blog n'en valait certainement pas la peine.

En effet maintenir une/des séance/s plénières pour n'avoir rien à dire, n'aurait pas été très intéressant pour la population et les médias.

La loi qui nous instaure ne nous permet (malheureusement) pas de communiquer sur la teneur des débats en commission. Mais il est bien certain que lorsque les rapports seront déposés (fin avril) et public (début/courant mai), il y aura largement matière à débattre et tel est bien la volonté de la grande majorité des Constituant/e/s et bien évidement du Bureau de la constituante.

A noter encore que tous les groupes élus à la Constituante sont représentés au Bureau et que les décisions sont en général prises à l'unanimité (de mémoire c'était le cas pour ce point). Aucun groupe ne peut alors annoncer sa surprise relative à une décision du Bureau.

Pour la partie médias, il est vrai que la matière actuellement disponible reste relativement légère (hormis les auditions publiques), mais ce printemps s'annonce beaucoup plus dynamique.

Dans l'attente, bien cordialement.


Boris Calame
Constituant et membre du bureau

Écrit par : Boris Calame | 16/02/2010

Parfaitement d'accord avec Boris !

Écrit par : Murat Julian ALDER | 16/02/2010

Les commentaires sont fermés.