14/04/2010

Arnold K, Dieu, l'argent

constitution by www.wordle.net.pngAvec ou sans préambule? La Constituante de Genève va passer de l'ombre à la lumière. Elle pourrait bien demeurer sous les feux de la rampe jusqu'à Noël.

La noble assemblée aborde en effet une étape publique de la longue marche qui doit conduire les 80 élus à graver les tables de la loi fondamentale pour le XXIe siècle. C'est le peuple qui aura le dernier mot et devra en 2012 adopter le texte proposé. Enfin une partie du peuple. A Genève, à peine plus de la moitié des habitants sont des citoyens. Le canton hébergera tantôt 460'000 âmes la nuit, sans compter les clandestins et les voyageurs, et deux cent mille bras de plus le jour appartenant aux travailleurs, qui dorment en Pays de Vaud ou en France voisine. D'où cette question essentielle: qu'est-ce que la démocratie à Genève?

La pause pascale passée, c'est un ancien président du Conseil fédéral qui ouvre les feux des assemblées publiques. Arnold Koller est l'invité ce jeudi à 20h au coeur des Pâquis (salle du Môle) du constituant PDC Raymond Loretan, blogueur très épisodiques, ancien collaborateur du chef du Département de Justice, ancien ambassadeur de la Suisse à New-York et à Singapour.

Arnold Koller parlera peut-être de Dieu. Son nom est invoqué en préambule de la nouvelle Constitution fédérale, dont Koller fut un des pères, après l'avortement de l'ambitieux projet de son prédécesseur Kurt Furgler.


Trois constituants de haut vol: Philippe Roch (PDC), Marguerite Contat Hickel (Verts et associatifs), co-présidente de l'Assemblée Constituante, et Michel Hottelier (Libéraux et Indépendants), membre de la commission de rédaction interrogeront l'ancien président. Le public pourra ajouter son grain de sel. Dans un précédent billet, j'ai suggéré quelques questions. Un groupe bat le rappel des participants sur Facebook.

Et l'argent? Il en est question sans cesse dans cette Suisse qui fut si pauvre jadis et est si soucieuse aujourd'hui de conserver son train de vie. Caisses de retraite, AVS/AI, UBS, bonus, Hedge Funds, les milliards valsent. Plus personne ne semble en mesure de saisir la valeur des choses. La Constituante ne compte, elle, pas en milliards mais en millions. Elle rend public ses comptes 2009. Les curieux trouveront ici le détail de l'emploi des 3,3 millions de francs dépensés en 2009.

Pour revenir à Dieu ou plutôt à son absence dans l'espace républicain, Maurice Gardiol, président de la Commission 1, convoque la presse vendredi. "L'objet de cette rencontre, indique le courriel d'invitation, est de vous présenter la note de synthèse "Laïcité et communautés religieuses", réalisée en tenant compte d'un questionnaire envoyé fin 2009 aux associations de défense de la laïcité, aux Eglises et à nombre de communautés religieuses établies dans notre canton, ainsi que d'une audition collective avec les mêmes instances."

A suivre.

JFM

PS: l'image ci-dessus est produite automatiquement sur le site www.wordle.net

 

Commentaires

J'attends avec une certaine impatience la note de synthèse "Laïcité et communautés religieuses" et le contenu du préambule, s'il y en a un !

Écrit par : Rollmops | 15/04/2010

Les commentaires sont fermés.