03/06/2010

Droit de grève consacré et salaire minimal balayé

Dialogue de sourd ou presque entre le radical Pierre Kunz Michel Barde et Olivier Perrouxd, Nils de Dardel Albert Rodrik et quelques autres sur le salaire minimal.


Les uns constatent que le salaire minimum crée du chômage et augmente le recours à l'aide sociale, il suffit de voir lesm pays qui connaissent  les autres constatente que l'économie fait travailler des millions de gens sans leur donner de quoi vivre contraignant l'Etat à apporter un complément.

Naturellement les deux points de vue sont justes, alors pourquoi les constituants ne parviennent-ils pas à un accord? Soli Pardo donne-t-il une partie de la réponse? Le niveua des loyers est à Genève très élevé, les taxes multiples d'un Etat tentaculaire paupérisent la classe moyenne.

 

20h55 Au vote

102.181.a (garantie de la propriété) Solidarités et Gobet refusent la thèse qui est acceptée par 57 oui contre 6 non et 6 abstentions.

102.181.d (indemnité pour expropriation) Ge-Avance refuse (!) ça restera mais la gauche dit poui la thèse est accpetée par 41 oui contre 18 non et 11 abstentions

103.181.c (liberté économique) De Dardel introduit un amendement assurant un salaire décent. La droite l'emporte. L'amendement est refusé par 37 non. La thèse est adoptée 56 oui et 7 non.

103.111.d () la thèse est acceptée par 37 32 et 3 abstentionspar

102.201.a (liberté syndicale) Murat Alder présente un amendement qui est adopté à l'unanimité par 67 oui. La liberté syndicale est garantie. La thèse est évidemment adoptée sans opposition par 70 voix.

102.201.b (négociation) Aopté à l'unanimité (71 voix)

102.201.c (accès l'information syndicale) La droite refuse y compris les PDC,mais 35 voix sont pour contre 34 et 5 abstentions.

102.201.d (protection des syndicalistes) Même scénario. Mais le résultat est plus 37 oui contre 30 non et 2 abstentions

102.201.e (paix du travail) Trois amendements disposent simplement que le droit de grève est garanti. Même opposition gauche droite. Les amendements sont refusés par 36 non contre 34 oui et 1 abstentions. M. Gardiol dépose un amendement qui rédige la thèse de manière positive. L'amendement est refusé par 45 voix contre 24 et une abstention. La thèse dans son ensemble non modifiée est adoptée par la droite et les Verts contre l'extême gauche par 44 oui contre 20 non et 7 abstentions

102.201.f et .g (service minimum vs service minimum limité, mais obligatoire) La variante .g fait l'objet d'un amendement. Refusé par 37 non contre 33 oui et une abstention. La présidente oppose les thèses f et g et s'embrouille dans les modalités. Barde s'en mêle à tort. Tanquerel met tout le monde d'accord. Dans un premier vote la thèse service minimum obligatoire l'emporte par 44 voix contre 19 et 6 abstentions. Au vote final la variante du service minimum obligatoire est adopté par la droite par 45 voix contre 25 non et 5 abstention.

10.06.03 murat syndicat.jpg10.06.03 dispute alder mathey doret.jpgMurat Alder a publié sur Facebook son intervention et remercie les constituants qui ont voté sa proposition à l'unanimité (cliquer sur l'imagette pour l'ouvrir). Le constituant radical s'énerve par contre sur le profil de David Matthey-Doret, le président du cartel des associations de jeunesse de Genève. (cliquer sur l'imagette de droite)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.