15/06/2010

Philippe Roch démissionne de la Constitutante

roch mouton.jpgLe PDC Philippe Roch a annoncé sa démission de l'assemblée constituante dès le 16 juin 2010. L'ancien directeur du WWF suisse et directeur de l'Office fédéral de l'environnement a en quelques mots motivé sa décision:

"J'ai sous-estimé le temps que prend la révision de la Constitution genevoise. J'ai quitté mes fonctions à Berne pour me consacrer davantage à des études philosophiques et spirituelles. Je ne vous cache pas que le déroulement de nos débats ne me plait pas. J'aurais souhaité que nous discuttions davantage des visions et des valeurs."

De modestes applaudissements ont ponctué le message.

 

 


Combien de constituants partage cet avis? Michel Barde, l'ancien patron des patrons, un temps qualifié de huitième conseiller d'Etat, a remercié son collègue non sans souligner tous les constituants étaient comme le démissionnaire préoccupés par le monde et son cours....

La démission de Philippe Roch cache-t-elle une division politique au sein des six élus du groupe PDC ou plus largement au sein du PDC genevois. Lors des dernières assises du parti à Vésenaz, les constituants PDC ont été sérieusement remis à l'ordre par les militants pour avoir éliminer une mention explicite de l'égalité des sexes et le droit au logement. Le lendemain de cette soirée le groupe dans un communiqué que les participants à ladite soirée n'ont pas bien compris.

Le premier viennent ensuite est Jean-Philippe Terrier. Il a régulièrement siégé avec le groupe PDC de sorte qu'il devrait rapidement être opérationnel.

Commentaires

Dommage ! Philippe Roch était une des seules têtes pensantes de cette Constituante. L'une des seules à sortir du lot. Et du rang…

Écrit par : jmo | 15/06/2010

A force d'écrire er de dire des bêtises, on lasse les gens. C'est bien mieux de partir d'autant plus que le bilan...

Écrit par : Bernades | 16/06/2010

Les commentaires sont fermés.